La destitution de Dilma Rousseff vue par des citoyens brésiliens

Pour aider le Cercle des Volontairespartagez cet article ! Et retrouvez-nous sur Tipee !


Destitution de Dilma Rousseff

Dilma Rousseff

La présidente suspendue Dilma Rousseff

Au Brésil, la procédure de destitution (« impeachment ») menée depuis plusieurs mois par l’opposition et votée à la majorité des deux tiers par les députés à la Chambre des Députés puis au Sénat a conduit à la suspension de la présidente Dilma Rousseff (Parti des travailleurs, ou PT) le 16 mai dernier pour une durée de 180 jours. La base légale de la procédure est largement controversée et le gouvernement intérimaire emmené par le très impopulaire Michel Temer (Parti du mouvement démocratique brésilien, ou PMDB), est qualifié de « coup d’État » institutionnel. Le ministère de la culture a été fermé dans la foulée.

Des fuites d’une conversation téléphonique entre sénateurs de l’opposition bien avant la destitution ont révélé que ce renversement était bel et bien programmé dans le but d’échapper à la grande opération Kärcher (« lava jato ») qui dure depuis 2 ans et qui vise à faire tomber un grand nombre de députés, tous partis confondus, accusés de corruption. Dans ce contexte d’instabilité, le pays semble fortement polarisé. Toutes les grandes villes connaissent une situation de blocage, d’occupation par les étudiants et de manifestations pro-démocratie. Nous sommes allés à São Paulo interroger un panel de citoyens en espérant que leurs lectures respectives et réflexions personnelles sur la situation puissent nous éclairer davantage.

Rafael Oliveira

Dans cette première vidéo, Rafael Oliveira, architecte, constructeur et urbaniste dans la ville de São Paulo, expose la situation avec une description plutôt équilibrée des forces en présence.

Igor Botelho Bernardes

Ici, Igor Botelho Bernardes, entrepreneur impliqué dans l’humanisation des entreprises, l’information positive et l’agriculture biologique, porte davantage sa réflexion sur les perspectives d’avenir, les résolutions et l’évolution potentielle du système politique.

Edgar Gouveia Jr.

Le troisième, Edgar Gouveia Jr., réalisateur de jeux d’action civiques particulièrement destinés à la jeunesse, ouvre une page sur la jeunesse en éveil, les limites de la représentation démocratique et l’autonomie des peuples.

Jean-François Daniel et Marie Chauloux

(299)

A propos de l'auteur :

a écrit 2 articles sur ce site.


2 commentaires

  1. Galil Agar dit :

    Merci beaucoup pour ces entretiens d’une très grande qualité. Je pense que d’ici quelques années, ils auront une valeur historique certaine pour comprendre ce qui est en train de se passer, et dont nous ne pouvons encore saisir les enjeux dans toute leur complexité.

Laissez un commentaire

Why ask?