Le gouvernement éthiopien décrète l’État d’Urgence

hailemariam-desalegn-600Hier le 11 octobre 2016, le gouvernement éthiopien a déclaré l’État d’Urgence nationale, et cela pour une durée de six mois. Sont interdits : les regroupements de personnes, les réunions, les assemblées… Internet est sous contrôle, les réseaux sociaux et les boîtes mail sont hors connexion.

Soumission obligatoire aux contrôles militaires et policiers qui peuvent survenir à n’importe quel moment et dans tout lieu, le refus d’obtempérer étant passible d’une peine de 3 ans d’emprisonnement. Le gouvernement réfléchit en ce moment à un couvre-feu et se prononcera à ce sujet en fin de semaine, ou au plus tard en début de semaine prochaine.

La situation est toujours tendue, l’armée a installé des barrages sur plusieurs routes du sud afin de filtrer les véhicules. Les guides touristiques éthiopiens sont dans l’embarras. De septembre à mars, ils réalisent 70% de leur chiffre d’affaire annuel. Cette période recouvre les fêtes de Enkutatash (le nouvel an éthiopien), Meskel (la fête de la Croix), Genna (Noël éthiopien), Timkat (Epiphanie éthiopienne) et la Victoire d’Adwa.

Gabriel M., correspondant à Addis Abeba pour le Cercle des Volontaires.

(548)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 790 articles sur ce site.


1 commentaire

  1. Mais pour quelles raisons, ceci ?

Laissez un commentaire

Why ask?