Julian Assange accuse les gouvernements saoudien et qatari d’avoir financé Daesh

Julian AssangeDans l’indifférence la plus totale des grands médias français, Julian Assange vient d’accorder à RT (Russia Today) un entretien aux allures de bombe.

Dans l’extrait que nous vous proposons ici, le fondateur et rédacteur en chef de Wikileaks explique à John Pilger le contenu d’un mail, échangé entre Hillary Clinton et son responsable de campagne, John Podesta.

Celui-ci prouve non seulement que les allégations tant déniées selon lesquelles les gouvernements saoudien et qatari avaient financé Daesh étaient bien justes, mais qu’en plus, ces informations étaient parfaitement connues des autorités américaines.

Retranscription de l’entretien de Julian Assange :

Julian Assange : « Il y a un email d’Hillary Clinton de début 2014, peu de temps avant qu’elle ne cesse d’être secrétaire d’État, adressé à son responsable de campagne John Podesta. Selon cet email, Daesh est financé par les gouvernements d’Arabie saoudite et du Qatar. Je trouve cet email le plus important de tout le lot. Peut-être parce que l’argent saoudien et qatari est dépensé un peu partout, même dans les institutions médiatiques. Tous les analystes sérieux, même le gouvernement américain, ont reconnu que certaines personnalités saoudiennes avaient soutenu et financé Daesh. L’explication a toujours été que c’était certains princes hors-la-loi qui dépensaient leur argent, mais que le gouvernement désapprouvait. Selon cet email, ce sont les gouvernements de l’Arabie saoudite et du Qatar qui ont financé Daesh. »

John Pilger : « Les Saoudiens, les Qataris, les Marocains, les Bahreïniens, surtout les deux premiers, donnaient tout cet argent à la fondation Clinton alors qu’Hillary Clinton était secrétaire d’État et le Département d’État approuvait des ventes d’armes massives, en particulier à l’Arabie saoudite. »

Julian Assange : « Et selon les emails d’Hillary Clinton il y a eu une discussion au sujet du plus grand contrat conclu avec l’Arabie saoudite, pour plus de 80 milliards de dollars. Pendant les 10 ans qu’elle a été secrétaire d’État, le total des exportations d’armes desÉtats-Unis a doublé, en termes de valeur en dollars. »

John Pilger : « En conséquence, ce groupe terroriste et djihadiste connu, Daesh ou État islamique, a été créé pour grande partie par ces personnes qui finançaient la fondation Clinton. »

Julian Assange : « Oui. »

John Pilger : « C’est incroyable. »

Vidéo de l’extrait de l’interview de Julian Assange par John Pilger pour Russia Today :

La vidéo complète de l’interview a également été diffusée par Russia Today. Pour des raisons inconnues, la vidéo est régulièrement retirée de Youtube depuis sa diffusion vendredi. Il ne nous est donc pas possible de vous relayer le lien ici.

Nico Las (TDH)

(4780)

A propos de l'auteur :

Passionné de nature, je suis avant tout un "touche à tout". Et c'est ma curiosité insatiable pour ce (et ceux) qui m'entoure(nt) qui m'a amené à rejoindre le Cercle fin 2014. Fan d'art, et en premier lieu de design et d'architecture, dans ma vie personnelle, mes activités au Cercle sont principalement axées sur l'analyse du fonctionnement des médias et de l'information. Convaincu que quel que soit le projet, tout se fait ou rien ne se fait, en fonction de la capacité des hommes (et des femmes !) à se parler et à collaborer, je tâche modestement de poursuivre d’inlassablement ce petit jeu qui consiste à créer du lien. C'est à ce titre que j'occupe au Cercle les rôles d'attaché de presse et de responsable du recrutement.

a écrit 51 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. keg dit :

    Si Julien avait signalé cela, avant, on ne serait pas à accuser la Russie d’avoir voté en masse pour Trump.
    Qui veut-on ainsi trumper?

    http://wp.me/p4Im0Q-1qX

Laissez un commentaire

Why ask?