Cinéma : « Les pépites », un film documentaire à ne pas manquer

Les pépitesPour rompre avec l’ambiance pesante des cérémonies du 13 novembre et faire une pause dans une actualité toujours chargée, nous ne saurions que vous conseiller d’aller voir au cinéma l’excellent documentaire de Xavier de Lauzanne Les pépites.

En racontant l’histoire très dure des enfants pauvres de Phnom-Penh, ce documentaire émeut autant qu’il redonne foi en la vie. Condamnés autrefois, pour survivre, à fouiller à mains nues la décharge de la capitale cambodgienne, le film raconte comment ces enfants ont été sauvés de leur misère par l’intervention de deux âmes extraordinaires.

Car cette histoire est aussi celle d’un couple de Français, Christian et Marie-France des Pallières, tombés en admiration devant le courage de ces petits forçats et portés par la nécessité d’agir face à l’urgence et au drame de leur condition. Abandonnant définitivement en France enfants et amis, ils décidèrent, à l’heure de la retraire, de consacrer leur vie à ceux dont ils avaient croisé la route quelques années plus tôt dans les rues de Phnom-Penh. Leur projet ? Construire une petite école pour offrir à ces enfants l’éducation nécessaire à les sortir de la décharge au sens propre comme au sens figuré.

Le documentaire est très intelligemment construit autour des témoignages de ce merveilleux couple et de quatre enfants, devenus grands. La force du récit réside dans le savant dosage entre images d’archives et d’aujourd’hui, entre témoignages passés et actuels. Difficile de ne pas rester admiratif devant la force de caractère de la petite Leakhena et la relation très particulière qu’elle a su tisser avec ses anges gardiens.

Toutes ces histoires personnelles sont autant d’occasions pour le réalisateur d’illustrer, au cours des vingt années de cette incroyable aventure, le développement inimaginable du centre, jusqu’à nos jours. À tel point que l’on ne peut s’empêcher d’avoir un sourire ému devant la modestie de Christian des Pallières, lorsqu’il confie : « Je ne vais pas laisser beaucoup d’héritage ». Nous n’en dirons pas plus ici pour vous donner envie de le découvrir très vite, mais à l’évidence il aura tout au contraire laissé un héritage inestimable.

De manière plus anecdotique, j’ai tout particulièrement aimé l’image des petits cubes, évoquée par Christian des Pallières, pour expliquer l’importance d’agir chaque jour. La nécessité que chaque jour soit différent du précédent, pour se construire une mémoire, et par là même, « rallonger sa vie » passée, faute de pouvoir prolonger sa vie future.

Deux sociétés de productions ont uni leurs forces pour faire naître Les pépites. Aux côtés d’Aloest Films, on retrouve Bonne Pioche, qui s’est déjà illustrée par le passé. Outre La marche de l’Empereur sorti en 2005, la société est aussi à l’origine de deux émissions alternatives phares : J’irai dormir chez vous et Nus & Culottés. Si j’ai parfois été critique à l’égard d’Antoine de Maximy (J’irai dormir chez vous) dont l’attitude est parfois teintée d’une très légère condescendance à l’égard des gens qu’il visite dans son émission, je ne tarirai jamais d’éloges envers Nans Thomassey et Guillaume Mouton. Les deux aventuriers de Nus & Culottés sont d’une bienveillance à nulle autre pareil à l’égard de leur hôte, faisant de leurs voyages filmés de très réjouissantes épopées.

Ayant eu écho de ce formidable documentaire par son bouche à oreille après quelques semaines déjà de diffusion, nous relayons malheureusement un peu tardivement sa sortie. Il faut donc vite courir les pépites ou suivre de près sa future sortie en DVD ou en VOD !

Informations utiles :

  • Le site du film pour y trouver toutes les informations utiles, et notamment où le voir !
  • La bande-annonce du film :

Nico Las (TDH)

(855)

A propos de l'auteur :

Passionné de nature, je suis avant tout un "touche à tout". Et c'est ma curiosité insatiable pour ce (et ceux) qui m'entoure(nt) qui m'a amené à rejoindre le Cercle fin 2014. Fan d'art, et en premier lieu de design et d'architecture, dans ma vie personnelle, mes activités au Cercle sont principalement axées sur l'analyse du fonctionnement des médias et de l'information. Convaincu que quel que soit le projet, tout se fait ou rien ne se fait, en fonction de la capacité des hommes (et des femmes !) à se parler et à collaborer, je tâche modestement de poursuivre d’inlassablement ce petit jeu qui consiste à créer du lien. C'est à ce titre que j'occupe au Cercle les rôles d'attaché de presse et de responsable du recrutement.

a écrit 46 articles sur ce site.


2 commentaires

  1. keg dit :

    les plus belles fleurs se développent sur le fumier…. Y pensez vous?

    http://wp.me/p4Im0Q-1nD

Laissez un commentaire

Why ask?