Qui détient les instituts de sondage ? (vidéo)

Encore un sondage erroné...

« Vers un duel Fillon – Le Pen au 2nd tour ? »
Source : sondage Harris Interactive pour Public Sénat et LCP,
6093 personnes interrogées en ligne le dimanche 27 novembre 2016

Sondage après sondage, la narration médiatique de l’élection présidentielle entend nous expliquer ce que veulent les français et pour qui est-ce qu’ils ont l’intention de voter. Si nous avons une vague conscience du fait que les « instituts » produisant ces enquêtes visent plus à influencer l’opinion qu’à la « sonder », il est difficile de mettre des mots, des noms, des visages sur cette intuition. Et pour cause : ni les entreprises privées se présentant comme des instituts indépendants, ni les médias ou les organes gouvernementaux qui en sont les clients, n’ont intérêt à ce que cette illusion d’objectivité scientifique ne soit questionnée.

Voici donc une vidéo dont les auteurs s’ingénient à poser quelques grains de sable entre les rouages de la machine bien rodée qui, avec la complicité des médias et des officines gouvernementales, maquille le marketing de la fabrication de l’opinion en une pseudo-science qui se voudrait objective et incontestable. Le sociologue Pierre Bourdieu parlait à cet égard d’ « usage illégal de la science sociale » , comme on parle d’usage illégal de la médecine, et nous invitait à un soupçon légitime vis-à-vis des sondages et de « instituts » prétendant les encadrer.

Vous y découvrirez notamment les réseaux d’Emmanuel Macron, de la compagne de Benoît Hamon ou du frère de Florian Philippot dans les groupes possédant les instituts de sondage.

 

Galil Agar

Pour aller plus loin :

Pierre Bourdieu, L’opinion publique n’existe pas

Sur les justifications idéologiques du champ politique par les sondages :

Patrick Champagne, Faire l’opinion. Le nouveau jeu politique, Paris, Éditions de Minuit, 1990

Une conférence de Patrick Champagne autour de son ouvrage, aux jeudis d’ACRIMED, le 21 mai 2015

(3052)

A propos de l'auteur :

Bonjour, je m'intéresse à la philosophie, à la religion, à la littérature et à l'économie. Mes recherches et mes articles au sein du Cercle sont souvent orientés vers les sentiers jalonnant dans un même mouvement ces différents domaines par le truchement de l'Histoire. Je lutte à ma manière contre ce que Jean-Claude Michéa appelle "l'enseignement de l'ignorance". Je considère que chaque prise de conscience poussant un esprit à s'émanciper du flux continu de l'immédiateté et de la banalité pour s'interroger sincèrement sur ses déterminations historiques, psychologiques et spirituelles est un pas de plus vers la victoire. Je pense que le journalisme citoyen peut être un instrument d'envergure dans ce combat, à condition de redonner au terme de "journalisme" la dignité qu'en exigeait l'écrivain George Orwell: "Le journalisme, c'est publier quelque chose que quelqu'un ne voudrait pas voir publié. Tout le reste relève des relations publiques".

a écrit 59 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. Tutu dit :

    La fonction des sondages n’est pas de refléter une opinion publique à un moment donné, mais de la formater sur le long terme. Quand les sondages se trompent sur les résultats de telle ou telle élection, c’est qu’ils ont failli à leur tache de fabrication de l’opinion. Ils ne se sont pas trompés, ils se sont plantés.

    http://democratisme.over-blog.com/

Laissez un commentaire

Why ask?