« La guillotine au ministère, puisqu’il paraît faut faire la guerre… Au terrorisme » (Damien Saez)

Damien SaezPuisqu’en cette journée de veille d’élection présidentielle, il nous est interdit de parler de politique, nous vous proposons de découvrir le magnifique dernier album de Damien Saez, actuellement en tournée dans toute la France.

Nous étions hier au Zénith de Paris (1) pour l’écouter en concert. Prestation durant laquelle les oreilles de Fillon et Macron (pour l’occasion nous les mentionnerons sans leur prénom) ont du siffler (autant que la salle)…

Un magnifique concert tiré d’un non moins magnifique album, à découvrir impérativement. Album hommage aux morts du Bataclan, les textes de Damien Saez sont plus poignants et politiques que jamais.

Nous avons choisi tout particulièrement de partager ici le texte de la chanson Mon Terroriste, avec quelques strophes que l’on pourra qualifier… d’engagées (2) :

Non c’est pas l’ouvrier qui pend
Son patron par les pieds pendants
Mon terroriste  (…)

L’est pas paysan du Larzac
Brûle pas les macdos des bigmacs
Mon terroriste  (…)

Si c’est l’Elysée son quartier
Puisque la France aime bien voter
Pour des terroristes (…)

Il est plutôt sur les plateaux
À faire sa pute pour les blaireaux
Mon terroriste  (…)

Y bosse plutôt dans les médias
Roi de la propagadancia
Le terroriste

Y taille des pipes à la finance
J’crois qu’il est plutôt roi de la France
Le terroriste (…)

Alors à quand dis-moi mon frère
Nous monterons pour tuer les pères
Du terrorisme

La guillotine au ministère
Puisqu’il paraît faut faire la guerre
Au terrorisme

Disponible à l’écoute ici :


Un autre coup de cœur personnel pour L’oiseau Liberté et sa mélodie toute en poésie :


Nico Las (TDH)


(1) : un second concert se tiendra ce soir, samedi 22 avril au Zénith de Paris.

(2) : texte complet de la chanson « mon terroriste »

Il est pas beur ou maghrébin
Pas pakistanais ni indien
Mon terroriste

L’est pas sans-papier basané
L’est pas non plus nord-irlandais
Mon terroriste

Il est pas sud-américain
L’est pas de Barbès ou de Pantin
Mon terroriste

Il est plutôt vachement français
Du genre courtier costume banquier
Mon terroriste

Non c’est pas l’ouvrier qui pend
Son patron par les pieds pendants
Mon terroriste

Qu’y’en aura deux mille au chômage
Leurs vingt ans d’usine en bagage
Mon terroriste

L’est pas né dans les HLM
Dans l’insalubrité humaine
Mon terroriste

Y vient plutôt des parisiennes
Des insalubrités mondaines
Mon terroriste

L’est pas gréviste manifestant
L’est pas contre le dieu l’argent
Mon terroriste

L’est pas paysan du Larzac
Brûle pas les macdos des bigmacs
Mon terroriste

J’crois pas qui paie souvent le loyer
Y’a pas l’huissier qui vient frapper
Chez mon terroriste

Si c’est l’Elysée son quartier
Puisque la France aime bien voter
Pour des terroristes

Il est pas solidaire cubain
L’est pas anarchiste algérien
Le terroriste

L’est pas de la réserve des Indiens
L’est pas fils du Che argentin
Le terroriste

Il est plutôt sur les plateaux
À faire sa pute pour les blaireaux
Mon terroriste

J’crois pas qui paie beaucoup d’impôts
Y crèche en Suisse ou Monaco
Mon terroriste

Il est pas du peuple gitan
L’est pas roumain le président
Des terroristes

C’est pas les sans dents sans boulot
Les sans-abris pas les clodos
Le terroriste

Il est pas bouddhiste au Népal
Non y s’balade pas en sandales
Mon terroriste

Avec son sourire de cercueil
Non crois-moi qu’il a pas la gueule
D’un terroriste

Non c’est pas mes bars de blédards
C’est pas d’ceux-là dans les mitards
Mon terroriste

Oh non mon ami tu peux croire
Oui qu’il a jamais vu d’parloir
Le terroriste

Y bosse plutôt dans les médias
Roi de la propagadancia
Le terroriste

Y taille des pipes à la finance
J’crois qu’il est plutôt roi de la France
Le terroriste

À chaque gamin qu’on fait sur terre
Chaque respiration mon frère
Leur terrorisme

Moi j’le sens comme une cartouchière
Chaque fin de mois dans mon salaire
Le terrorisme

C’est pas l’attentat dans l’métro
C’est l’attentat dans ton cerveau
Leur terrorisme

Nos humanités mises à mort
La pornocratie à tous bords
Qui m’terrorise

Alors à quand dis-moi mon frère
Nous monterons pour tuer les pères
Du terrorisme

Pour leur apprendre les bonnes manières
Puisqu’en argent sont les cuillères
Du terrorisme

Puisqu’après tout, on est tous frères
Pour leur apprendre un peu la terre
Nos humanismes

La guillotine au ministère
Puisqu’il paraît faut faire la guerre
Au terrorisme

La guillotine au ministère
Puisqu’il paraît faut faire la guerre
Au terrorisme

(1485)

A propos de l'auteur :

Passionné de nature, je suis avant tout un "touche à tout". Et c'est ma curiosité insatiable pour ce (et ceux) qui m'entoure(nt) qui m'a amené à rejoindre le Cercle fin 2014. Fan d'art, et en premier lieu de design et d'architecture, dans ma vie personnelle, mes activités au Cercle sont principalement axées sur l'analyse du fonctionnement des médias et de l'information. Convaincu que quel que soit le projet, tout se fait ou rien ne se fait, en fonction de la capacité des hommes (et des femmes !) à se parler et à collaborer, je tâche modestement de poursuivre d’inlassablement ce petit jeu qui consiste à créer du lien. C'est à ce titre que j'occupe au Cercle les rôles d'attaché de presse et de responsable du recrutement.

a écrit 58 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?