France-Info, relai d’une propagande de bas étage

Valérie Crova, envoyée spéciale de France-Info à Damas, n’a pas inventé ni la pluie, ni le fil à couper le beurre, c’est le moins qu’on puisse dire.

Mon cœur a bondi Jeudi en écoutant son reportage à la radio, le Vendredi 20 Juillet. J’ai eu le très net sentiment d’être « pris pour un con », comme on dit vulgairement.

Après une première interview ratée, car le syrien approché, ne faisant pas confiance aux médias « main-stream », décline l’invitation à témoigner, un mystérieux Mohamed vient spontanément à la rencontre de la journaliste.

Il n’y a pas besoin d’avoir fait Saint-Cyr pour comprendre :

– que cet homme vient du Maghreb : il n’a pas appris le français à Damas, contrairement à ce qu’affirme la journaliste. L’accent et le vocabulaire employé laissent pourtant peu de place au doute. On peut même être plus précis en alléguant que son accent est un accent tunisien.

– que son empressement à dire que « Damas est déjà tombée » (ce qui est un mensonge évident) participe de la guerre psychologique et de la guerre de l’information.

– que cette larmoyante histoire d’insuline est destinée à émouvoir plus qu’à informer.

Bref, cet homme, s’il n’est pas un agent d’influence, y ressemble furieusement ! Vraiment, France-Info se fait là le relai d’une propagande de bas étage, pourtant facile à détecter.

(555)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 876 articles sur ce site.


11 commentaires

  1. abeilles dit :

    depuis 1981 ils sont devenus des Agents de propagandes ,vendus ,au Nouvel Ordres Mondial ,comme ci ,ils espéraient d’avoir des récompenses après
    NON ils auront le même traitement que ceux qu’ils enfarinent ,pour certains pire encore ,comme les grands architectes d’antan ,soient on les rendaient aveuglent ,où coupaient la langue ,pour ne pas dévoiler leur Chef d’Oeuvre ,
    Agence Presse ne prend que les infos ,que les images dénaturées ,les neuneus devraient s’apercevoir 3000 journalistes toute les chaines ,mêmes paroles ,mêmes plan de vue ,Alors pourquoi envoyer tous ces pantins ,
    Si ces français qui se croient ((intelligent )) se poseraient une question ((pourquoi d’un seul coup le Président Assad tue son peuple ,en voyant ce qui se passe en Irak ,Libye ,les génocides ,et surtout de voir notre Europe qui boit le bouillon ,et nous y passeront aussi
    Mais ces petits sont à la plage ,ils faut que les français souffrent de FAIM? DE PEUR ?DE FROID?sans leur cellule de crise ,un pet de travers leur psy ,

    Je veux mettre sur mon Tee Shirt Saddam Kadahfi Assad ,je suis pour les Victimes non pour les Criminels qui défendent des rebelles mercenaires barbouzes alliés à des Pays Qatar Arabie Saoudite Koweit où sévit la Charia ,où je n’ait pas le droit de poser un pied sur leur territoire avec ma croix de Jésus ,
    le plus difficile je ne suis pas calé ,avec mon ordi pour faire ces transfère

  2. JahRaph dit :

    Voici un e-mail que j’ai reçu de la part d’un ami :

    Voici un exemplede de propagande : Valérie Corva (France Info) mène la dance. Elle prétend être à Damas le jeudi 19/07 accompagnant les familles dans leurs fuites ! Car, son témoin Mohamad, qui aurai apris le français à Damas (quelle chance a Valérie !), prétend dans un accent raflé me rappelant certains voisins du sud-ouest, que Damas est déjà tombée !!! Hélas pour elle et pour cet intrus, les syriens ne fuient jamais, même quand tous est perdus ! Demandez à l’Histoire et questionnez-la, si elle parle ! Quoi dire alors si rien n’est perdu.

    Mon propre fils de 12 ans a fait avec sa mère une longue et agréeable promenade dans les quartiers de Damas. Quand ? Et bien aujourd’hui même, c’est-à-dire 4 jours après la soi-disant chute de Damas ! Que fait-il là-bas ? Et bien, des vacances !!! Des vacances rendues difficiles par les sanctions de l’EU, qui vaut empêcher les syriens et les français, comme mon fils, de retourner avec la SyrianAir ! Alors que l’EU arrête son hypocrisie et son bla bla, Ces sanctions touchent-elles les Syriens ou pas ? L’EU vaut-elle la destruction de l’état syrien et destruction de son peuple. Qu’elle continue à rêver ! Damas va de mieux en mieux son peuple est autour de leur président Bachar Al-Assad et autour de l’armée arabe syrienne pour préserver le pays et la dignité arabe. Et que les mensonges des médias otanistes aillent en Enfer !!!

    • Bibou dit :

      Désolé de remonter ce lointain post, mais la Valérie Crova, grande reporter devant l’éternel, a encore frappée, hier sur les ondes de France 1 Faux :

      « Mars 2013. L’artillerie syrienne pilonne à l’arme lourde le quartier sunnite de Khaldiyeh, l’un des hauts lieux de la rébellion dans la ville de Homs. Khaldiyeh jouxte la vieille ville assiégée par l’armée syrienne. Elle veut en chasser les rebelles qui sont retranchés. Des mois durant, un déluge de feu s’abattra sur le centre historique de la troisième ville de Syrie. Les derniers rebelles finiront par capituler un an plus tard. Février 2016 dans ce même quartier de Khaldiyeh. Les voitures et les bus roulent normalement sur l’avenue principale.
      Nous sommes accompagnés par Ayat Awat, elle travaille pour le gouvernorat de Homs :

      ( V.C ) « Il y a 3 ans içi on ne pouvait pas se balader comme on le fait aujourd’hui hein ?! »

      (A.A ) « Biensur, il y avait des combats. Ces magasins que vous voyez içi, étaient bourrés de milices armées, ainsi que les bâtiments que l’on voit en face de nous. Les milices sont restées pendant 2 ans et demi. Ici, il y avait des cafés, il y avait plein de gens. Vous voyez là bas ? Avant la crise, on faisait des jus d’orange, le propriétaire du magasin est revenu à la même place. »

      (V.C) « On peut y aller ? On peut aller le voir ? »

      (A.A)  » Alons-y  »

      (V.C) « Alors vous avez rouvert votre boutique ? »

      (Propriétaire de la boutique ) On a rouvert il y a 5 mois pour dire aux gens qu’ils pouvaient revenir travailler ici. J’ai fermé en 2011. Je me suis enfui car il y avait des snipers qui tiraient. Je suis allé chez moi »

      (V.C)Ici, dans la vieille ville, on sait que l’armée syrienne, l’a quand même beaucoup bombardé ?! C’est pas simplement les rebelles qui ont fait tous ces dégâts ?! »

      (Proprio) « Vous savez, on ne pouvait pas rentrer ici, c’était très dangereux, on ne savait pas ce qui se passait. C’était des combats de tous les côté, des combats de rue, *avec des snipers côté régime, qui tiraient aussi sur les rebelles et ceux qui les soutenaient » ( *pour cette dernière assertion j’aimerais qu’un arabophone confirme que le proprio dit bien ça )

      (V.C voix off ) « Au sud de la ville, Bab Amer, autre quartier emblématique de ce que fut le début de la révolution syrienne. Avant la guerre, 28.000 personnes habitaient à Bab Amr. Aujourd’hui 700 familles, toutes pro régime sont revenues s’installer. Rien n’a changé depuis que les derniers combattants de l’armée syrienne libre ont quitté le quartier en mars 2012 : immeubles éventrés, façades des magasins noircies, rideaux de fer brûles. Au plus fort des combats, il tombait jusqu’à quatre roquettes par minute. Dans une ruelle, des femmes discutent sur un banc »

      (V.C) « Qu’est-ce qu’ils sont devenus tous les gens qui ont quittés Bab Amer, qui ne sont pas revenus, ils sont où ces gens ? »

      (Femme) « Il y a des gens qui soutenaient les rebelles, ces gens là bien-sur ne peuvent pas revenir. Il y a des personnes qui vivent dans d’autres endroits, contrôlés par l’État »

      (V.C) « C’est la majorité des habitants de Bab Amer qui soutenaient les rebelles ? »

      (Femme) « La majorité oui, des gens qui ne sont plus ici. D’autres gens sont partis de Bab Amer, et ne sont plus revenu car ils n’avaient rien à voir avec cette crise »

      (V.C voix off) « À quelques rues, une école élémentaire a rouvert, dans la salle des professeurs, tapissée de drapeaux syriens, une institutrice attend la reprise de la classe ».

      (V.C) « Comment vous heu, vous expliquez aux enfants ce qui s’est passé depuis 5 ans ? »

      (Institutrice) « On leur dit la vérité, c’est à dire que des gens de l’extérieur se sont infiltrés pour détruire ce pays. »

      (V.C) « Vous leur expliquez qu’au tout départ c’étaient des gens qui voulaient un peu pus de..démocratie ou pas du tout ? »

      (Instit) « Non, de quelle liberté vous parlez ? On vivait en liberté! Mais maintenant ce n’est plus le cas ! »

      (V.C voix off) « Des arguments empruntés au discours officiel. Après le cessez-le-feu local décrété en février 2014, Homs a été la première ville pacifiée de Syrie. Mais à quel prix ? Les destructions sont telles qu’on imagine difficilement comment Homs pourra renaître un jour de ses cendres. »

      Bon je vous laisse juger de l’honnêteté de cette Grand Reporter, qui a tout simplement décrété que son interlocutrice parlait sous la contrainte car son discours allait dans le sens de ce qui est dénoncé par le régime depuis le début, à savoir des attaques venues de l’extérieur. ( c’est dire le mépris de cette bobo ( remarquez son « accent » bourgeois ) )
      D’ailleurs elle nous sort un « Des arguments empruntés au discours officiel. », ce à quoi je voudrais bien lui mettre sur le coin de la tronche que ses arguments à elle sont empruntés au discours occidental (Washington en tête) et que, en revoyant l’histoire et l’état de la Syrie depuis la présidence de Bashar el Assad et avant cette guerre ( tourisme, taux d’alphabétisation, protection des minorités religieuse, respect de la femme,etc ) + en sachant que la Syrie d’el Assad, qui a refusé le pipeline Qatari vers l’Europe, était un gros clou dans le pied de beaucoup de puissants, la version des groupes extérieurs de déstabilisation tient beaucoup mieux la route.

  3. Fleur de lys dit :

    Désinformation. 50% syrienne, je confirme sans l’ombre d’un doute que le « témoin » parlant français n’a pas un accent arabe de la région mais à 100% maghrébin.

    • abeilles dit :

      C’est l’horreur de marteler les peuples ,ce monsieur transforme sa voix ,c,il en oubli quelques fois ,elle est obligée,de rectifier ,tous des vendus ,je ne peux plus prendre des informations ,plus de télévision depuis 1981 ,parce que même les personnes averties sont des éponges malgré elles ,je le vois avec mon fils ,absorbe les dires ,sur certains sujets ,comme Merah c’était un simple pion ,la tuerie en Amérique je suis d’accord avec Alex Jones ,les attentats en Irak sont commandités ,ce qui ce passe en Libye ,
      Il n’y a plus de journalistes ,a part comme l’équipe d’Alex Jones ,le Sénateur US ,en Europe ils ne cherchent les investigations pour eux ,ils disent ce qu’ils doivent dire ,comme en Irak ils sont dans les Hôtels attendent que les GI viennent les chercher ,leur montrer ce qu’ils doivent nous transmettre ,
      en février 2003 à Bagdad ,je leur disais ( vous savez très bien qu’il n’y a pas d’Armes à destructions massives ,pourquoi vous ne le dites pas ) ( vous voulez la guerre en France ,) c’est reculer pour mieux sauter ,mais des millions de massacres Irak Libye ,Syrie ext

  4. Jérôme dit :

    Bonjour Raphaël,
    Pas mal l’article!
    Hélas, cela ne m’étonne pas vraiment de la part de France Info, qui comme beaucoup de médias, surtout généralistes et donc pas du tout spécialisés (il n’y a rien de pire quand on est un minimum spécialisés!), a tendance à relayer pas mal de conneries (j’ai un pied dans le journalisme de presse écrite, j’en sais donc quelque chose!).
    Un bon truc à faire parvenir à « Arrêts Sur Images » ou ACRIMED à mon avis!
    Il ne faut quand même pas s’étonner ensuite que je n’écoute presque plus les informations (surtout TV et radio, exceptés France Culture et RFI)…
    C’est con-sternant.
    Merci pour cette info en tout cas!
    Jérôme

  5. Vero dit :

    Je me souviens d’avoir la réponse que Valerie Crova avait laissé et dans lequel elle donnait pas mal d’explications. C’est comme cela que vous faites de l’information? Il n’y a aucun droit de réponse? Consternant…

    • Baptiste Mannaia dit :

      Avez-vous un lien afin que nous puissions en juger par nous mêmes ?

      • Vero dit :

        Mme Covra avait écrit une réponse circonstanciée sous la forme d’un commentaire à cet « article », je l’avais lu en 2013. Ce commentaire ayant maintenant disparu de votre site, je n’ai pas de lien à partager. A vous de voir dans vos archives et de le rendre de nouveau accessible.

  6. Soutient dit :

    Il est facile de critiquer le travail de Madame lorsqu’on n’est pas sur place. Il est facile de s’unir pour trouver à redir sur le travail d’une personne qui donne sa vie pour informer la population française. Si ce qu’elle fait ne vous convient pas, faite science_po puis une ecole de journaliste et allez mettre votre vie en danger dans des pays en guerre, quitter votre famille pour vous installez dans un pays qui n’est pas le votre. Non elle ne mène pas la danse, elle est comme tout le monde. Elle travaille comme tout le monde pour gagner sa vie; mais contrairement a vous elle ne perd pas son temps à critiquer le travail de gens qui font de leurs mieux.

Laissez un commentaire

Why ask?