Entretien exclusif avec le président Mahmoud Ahmadinejad

L’équipe de Clap36 a obtenu deux interviews exclusives avec le Président de la République islamique d’Iran, Mahmoud Ahmadinejad, à l’occasion de la sortie du film « L’affaire Peugeot » de Francesco Condemi.

Dans le dernier entretien, réalisé en mai 2013, il aborde la question des sanctions occidentales contre son pays et en particulier l’interruption des exportations françaises vers l’Iran. Le cas de Peugeot PSA qui a renoncé au marché iranien début 2012 est longuement développé ainsi que les conséquences sociales en France de cet embargo.

M. Ahmadinejad évoque aussi le déclin  de l’hégémonie culturelle hollywoodienne et la fin prévisible de l’influence sioniste sur les politiques européennes et étatsuniennes.

Saluons ce coup de force réussi par Clap36, nous donnant enfin l’opportunité d’obtenir la version des deux camps et ainsi se forger notre propre opinion dans le conflit opposant le monde occidental aux pays résistants à son hégémonie.

Ci-dessous, l’entretien exclusif avec Le président Iranien.

Un conseil pour faciliter le visionnage et l’écoute de l’entretien : Brancher des écouteurs sur votre enceinte. Côté droite, l’originale sans traduction, côté gauche, la traduction.

(123)

A propos de l'auteur :

a écrit 41 articles sur ce site.


2 commentaires

  1. Sophie dit :

    Exceptionnel. Je découvre la sagesse de ce président iranien, et par comparaison, la petitesse de notre pauvre Hollande. Le sionisme porte en lui-même les germes de sa destruction. Il cause le malheur des peuples. Il ne peut perdurer qu’en détruisant les nations qu’il infiltre et qu’il tente de mettre en esclavage. Mais ce projet messianique va à l’encontre de l’histoire, à l’encontre de la volonté humaine. Il relève de la pathologie mentale. Il est condamné à disparaître.

  2. nicolas.A dit :

    Mahmoud Ahmadinejad et un grand homme qui lutte avec intelligence contre l’empire, tout comme avait fait le Mahatma Gandhi, contre l’empire de l’époque il y a presque un siècle de cela. L’histoire se répète…

Laissez un commentaire

Why ask?