Maroc/Israël : le roi décore l’ancien grand rabbin d’Israël et le n°2 d’AIPAC (yabiladi.com)

Le roi du Maroc fait décidément parler de lui en ce moment. Après avoir gracié un pédophile espagnol condamné à 30 ans de prison, voilà que l’on apprend que Mohamed VI a décoré deux personnalités sionistes…

Par le site yabiladi.com

Malcolm Hoenlein et Benjamin Netanyahou

L’ancien grand rabbin sépharade d’Israël, Shlomo Amar, (2003-2013) et Malcolm Hoenlein, vice-président exécutif de la conférence des grandes organisations juives américaines, la très puissante et influente AIPAC, ont eu droit à des distinctions royales à l’occasion de la Fête du trône.

Le haut dignitaire religieux, natif du Maroc en 1948, a eu le Wissam el Alaouite de classe exceptionnelle. Le rabbin est un habitué du palais puisqu’il avait déjà rencontré le souverain, en août 2003, à Tanger. C’était juste quelques mois après son élection par ses paires sépharades au poste de grand rabbin.

Alors que l’Américain quant à lui, a reçu le Wissam el Alaouite de l’Ordre du grand officier. Son nom figure, d’ailleurs, sur une longue dépêche MAP, relayée par Le Matin.

Le Maroc défend ses intérêts aux Etats-Unis

Le soutien d’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) au Maroc sur la question du Sahara occidental est, sans aucun doute, à l’origine de cette distinction de Malcom Hoenlein. L’organisation, était parmi, les groupes et les pays, qui ont convaincu, en avril dernier, l’administration Obama de retirer son très controversé projet de résolution au Conseil de sécurité, proposant d’élargir le mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l’Homme au Sahara

Le Maroc, au même titre que l’Algérie ou le Polisario, active plusieurs lobby américains pour gagner l’affaire du Sahara occidental. AIPAC avec sa proximité avec Israël est réputé être le lobby le plus efficace sur les questions de politique étrangère aux Etats-Unis. Déjà en septembre 2009, le roi Mohammed VI décorait, Jason Isaacson, directeur de gouvernement et d’affaires internationales du Comité américano-juif (AJC), un autre groupe favorable au Maroc.

Silence des anti-normalisations avec Israël sur la décoration du rabbin

La décoration de l’ancien rabbin sépharade d’Israël, Shlomo Amar, n’a guère suscité de réactions hostiles de la part des gardiens du temple du panarabisme et de l’islamisme, opposés à toute normalisation avec Tel Aviv. Visiblement, Soufiani & Co savent parfaitement quand il faut faire de l’agitation et quand il faut faire profil bas. A part ses origines marocaines, Shlomo Amar est connu pour avoir soutenu, en septembre 2004, le « Manifeste Notre vie est importante », dans lequel des religieux en Cisjordanie et des colonies avaient appelé l’armée israélienne à s’en prendre aux civils palestiniens en vue de gagner la guerre contre la résistance.

Lors de la Fête du trône de 2008, le roi Mohammed VI avait décoré Yehuda Lancry, ancienn ambassadeur d’Israël en France de 1992 à 1995 puis député à la Knesset, de Grand officier du Wissam al-Arch ainsi que David Messas, le grand rabbin de Paris, de Grand Officier du Wissam el Alaouite.

(287)

A propos de l'auteur :

a écrit 158 articles sur ce site.


2 commentaires

  1. Jean De La Fontaine serait peut-être tenté de dire que « plus la grenouille du Maroc vend son âme, plus son ventre gonfle. »
    Pour les 370 millions de la francophonie répartis dans 75 pays, cela est en souvenir de son poème « La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf »

    • messaoud fatmi dit :

      Pour rester dans le domaine de monsieur de la fontaine et concernant le sujet, je serais tenté de dire qu on ne peut demander à une hyène de rugir comme un lion.

Laissez un commentaire

Why ask?