Entretien avec Elie Semoun

article-entretien-elie-semounNon, le Cercle des Volontaires ne s’est pas destiné à être le nouveau Closer de la dissidence… Le hasard du calendrier a voulu qu’Elie Semoun tienne une séance de dédicace à la FNAC Bercy Village, le jour même où Dieudonné publiait sa réponse à l’attention de son ex camarade de scène.

Avec Antony Chene du site Avant Garde Economique, nous nous sommes glissés au milieu des journalistes accrédités, attendant patiemment de pouvoir rebondir sur le sujet Dieudonné, qui allait forcément être abordé dans la présentation de son autobiographie récemment parue, par la présentatrice de l’événement. 

Lors de ses réponses à nos questions, Elie Semoun s’est notamment offusqué du traitement de Sébastien Thoen (qui s’est lui-même excusé auprès d’Europe-Israël – association d’influence dont le nom est évocateur des intentions – qui a notamment fait fermer l’exposition du Jeu de Paume en juin 2013 suite à des manifestations), et des insultes qu’il a lui-même reçu pour s’être rendu coupable d’avoir ri à ce sketch. Le fait qu’il ait reconnu la distinction entre antisionisme et antisémitisme ne lui apportera certainement pas davantage d’amis !

Concernant le fond de « l’affaire Dieudonné », nous vous laissons découvrir par vous-mêmes…

Jonathan Moadab

(265)

A propos de l'auteur :

a écrit 158 articles sur ce site.


7 commentaires

    • Patrick dit :

      Au contraire je le trouve très cohérent, il dit que la dédicace c’est du second degres, de l’humour, mais c’est un ‘message ‘ privé entre lui et Dieudonne que Dieudonne à afficher sur son FB notamment.
      On peut penser que Dieudonne a abusé un peu de leur lien d’amitié (tres fort a ce qu’il semble).
      A noter qu’il fait bien la différence entre antisionniste et antisemite…

  1. Grégory dit :

    Il est pas très cohérent (« je lui dis en privé ce que je dis en public » et « je comprends pas, c’était une dédicace privée ») mais il est franchement sympathique. J’aime beaucoup quand il dit « nan vraiment je maitrise pas, je vais plutôt me taire ». Une attitude rafraichissante dans le paysage.

  2. emk dit :

    Il y une erreur, ce n’est pas « Stephane » Thoen mais Sebastien Thoen.

  3. lillymay dit :

    Cette interview est bien,elle est spontanée donc,évidemment que Elie Semoun est obligé d’avoir des contradictions,c’est tout à fait naturel étant donné la situation.Le fait qu’il soit allé en Israel,en Palestine occupée,dans cet état apartheid qui est ouvertement raciste et tellement dominé par une seule population,pour un militant de toujours de l’anti-racisme absolu,quand effectivement il a du annuler une partie de tournée en France(je suis allée vérifier par moi-même si c’était vrai )était décevant ,le fait qu’il marche là-dedans m’a déçu c’est vrai,je ne peux le comprendre,puis le fait qu’il marche dans le : »Israel c’est particulier,ça fait toujours quelque chose de venir ici »alors que comme les autres il n’a aucun lien personnel avec cet endroit.Cependant,sa relation avec Dieudonné est propre et personnelle,et personnellement,il ne me viendrait pas à l’idée un jour,de détester ou d’insulter Elie Sémoun qui a un grand grand cœur ça se sent,bien que je suive Dieudonné,avec lequel,j’ai beaucoup de désaccords aussi,pour d’autres raisons,il a au moins le mérite de ne plus etre dans ce système,mais les gens qui font parti du « média -système » j’ai beaucoup plus de désaccords,ce serait trop long à expliquer et ce n’est pas le sujet,donc .Bisou et merci à Jonathan Moadab!

Laissez un commentaire

Why ask?