Mobilisation pour Varg Vikernes au Palais de Justice de Paris : procès ajourné au 3 juin 2014

Varg Vikernes est poursuivit pour « incitation à la haine raciale » et « apologie de crimes de guerre ». N’ayant reçu le dossier contenant les éléments du dossier que lundi (910 pièces !), celui-ci a demandé et obtenu le report du procès au 3 juin prochain. Une action de soutien a été organisée devant le Palais de Justice. Le comité s’est ensuite rassemblé à la sortie de la 17e chambre, applaudissant le norvégien lors de sa sortie.

Interview de Varg Vikernes réalisée par Pierre Premier :

Voici quelques photos de la journée :

En rappel, le film co-produit avec Sriptoblog, qui a passé les 100 000 vues sur Youtube :

Le compte-rendu du déroulement de la commission d’expulsion, qui a rendu un avis défavorable à la volonté de Manuel Valls :

(362)

A propos de l'auteur :

a écrit 158 articles sur ce site.


7 commentaires

  1. Hiroshi Gyozah dit :

    Ça n’est pas très sérieux de soutenir ce monsieur, ouvertement converti au néo-nazisme, anticatholique notoire aux pratiques païennes douteuses, et qui s’est rendu coupable d’un meurtre. Sans parler de sa « musique ». Je suis pour le moins surpris…

  2. Hiroshi Gyozah dit :

    Lui-même dans un texte par ailleurs truffé d’amalgames. http://www.burzum.org/eng/library/a_burzum_story07.shtml
    Si je comprends bien on est face à quelques désaccords de forme avec l’idéologie nazi, notamment au sujet du peuple slave.
    C’est assez facile de laisser planer le doute, ça permet de se balader tranquillement dans une confusion des genres assez malhonnête. Certes ce monsieur dit des choses intéressantes, mais à mon sens la dissidence ne devrait pas s’enorgueillir de ce type de fréquentations, ça ne va pas dans le sens de sa crédibilité.

    • Jonathan Moadab dit :

      Merci pour votre réponse, ceci dit je suis allé lire ledit texte et je ne trouve pas de revendication néo-nazie, bien au contraire il explique pourquoi il ne l’est pas :

      « What makes me different from the « nazis » are basically three things; unlike them I am not socialistic (not even on a national level), I am not materialistic and I believe in (the ancient Scandinavian!) democracy.

      So, since I am not a « nazi » I began to use another term, in the late 90ies. I did it not just to avoid confusion, but also to find a term more suitable and accurate than the other terms I had used. This new term was odalism, from Norse óðal (« homeland », « allodium », « allodial law », « nobility », « noble », « inherited goods », « fatherland », « land property », « distinguished family », « distinguished », « splendid », « kin » and « the nation »). This term replaces everything positive about all the other -isms I have ever used, and in it lies Paganism, traditional nationalism, racialism and environmentalism. It is not only a more accurate but also a more inclusive term that can be used by all Europeans (and others too for that sake). Finally, and perhaps most importantly, it is not a term tainted by history.  »

      Ensuite, il n’y a pas à s’enorgueillir de quoi que ce soit. On se bat pour que justice soit rendue. Ce n’est pas parce que cet homme a des idées qui ne vous plaise pas qu’il mérite le harcèlement venant tout droit du pouvoir en place.

      « Si vous ne faites pas tout pour la liberté, vous n’avez rien fait », disait Robespierre !

      • Hiroshi Gyozah dit :

        Je pense qu’il y a plusieurs niveaux de lecture à ce texte.
        « What makes me different from the « nazis » are basically three things; unlike them I am not socialistic (not even on a national level), I am not materialistic and I believe in (the ancient Scandinavian!) democracy. »
        Quand on en est à lister ce qui nous différencie d’une entité c’est qu’on a probablement plus de similarités que de différences avec cette dite entité. Sachant que le système nazi a été mis en place démocratiquement, qu’il intègre à son logiciel un mysticisme païen basé sur d’ancienne croyance germaniques et nordiques entre autres que je ne qualifierais pas de « matérialiste » (et d’ailleurs c’est quoi ne pas être matérialiste pour ce monsieur ?) je ne vois plus que le socialisme comme candidat présentable dans cette liste de soit-disant différences, socialisme dont on pourrait par ailleurs discuter longuement. Pas vraiment convainquant vous ne trouvez pas ? Après avoir posé les bases, il reprend tranquillement « Since I am not a « nazi »… » joli tour de passe-passe lexical mais qui n’est pas vraiment à la hauteur d’un journaliste de votre trempe j’espère.

        Pour l’histoire des églises je veux bien croire que ça n’est pas lui qui les a brûlées, mais le type tient tout de même un discours très ambigu.
        Votre combat pour la liberté est noble et je saisis bien ce qui vous pousse à faire de la publicité pour ce monsieur.

        Alors je vais résumer ainsi pour vous répondre. Non cet homme ne mérite certainement pas l’acharnement d’état qu’il subit pas plus qu’il ne mérite le plébiscite de la dissidence sous prétexte qu’il entrepose des boites de conserves et des flingues dans sa cabane.

        Robespierre a aussi dit « La royauté est anéantie, la noblesse et le clergé ont disparu, le règne de l’égalité commence. »

        Bien à vous,
        le Dr Gyozah

  3. Hiroshi Gyozah dit :

    En gros socialisme, matérialisme et démocratie antique. On vient de montrer que c’est du pipeau. Sur le reste il est d’accord, pour faire court.

Laissez un commentaire

Why ask?