Séjour de parlementaires français en Syrie : explications de Bassam Tahhan

bassam-tahhan-600Le député UMP Jacques Myard, ainsi que trois autres parlementaires (dont Gérard Bapt, député PS), se sont rendus cette semaine en Syrie pour une mission d’information « personnelle » (non-officielle) ; mercredi, ils ont pu rencontrer le président syrien Bachar Al-Assad. En France, les journalistes et les politiciens ont abondamment réagi à ce voyage organisé en toute indépendance du gouvernement et notamment du Quai d’Orsay, et ces réactions ont été globalement négatives, quoique peu argumentées.

On a ainsi pu entendre le Premier Secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis déclarer sur RTL : « Bachar el-Assad n’est pas un dictateur autoritaire, c’est un boucher ». Une analyse à couper au couteau, indigne des fonctions de Premier Secrétaire du Parti Socialiste qu’il occupe. Toujours sur RTL, il a également indiqué que Gérard Bapt allait être sanctionné.

Ces réactions sont d’autant plus consternantes que ce séjour pourrait être l’occasion d’une reprise du dialogue avec Damas par les autorités françaises. Nous avons donc souhaité interroger Bassam Tahhan, témoins privilégié de la préparation de ce voyage détonnant

Raphaël Berland

Qui est Jacques Myard ?

Nous avions rencontré le Député Jacques Myard le 31 janvier 2015 pour évoquer les thèmes qu’il aborde dans son livre « La Nation ou le Chaos » ; il nous avait accordé un entretien de 72 minutes.

(118)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 866 articles sur ce site.


1 commentaire

  1. Syrie : Jacques Myard déplore «l’aveuglement» du gouvernement Hollande

    https://www.youtube.com/watch?v=MTIQ-0PumEU

Laissez un commentaire

Why ask?