Entretien avec Roland Dumas et Charles Onana, à propos du livre « Palestine, le malaise français »

Roland-Dumas-Charles-Onana-600L’écrivain et journaliste Charles Onana vient de publier aux éditions Duboiris le livre « Palestine, le malaise français », une enquête minutieuse qui traite des relations complexes entre la France et Israël, et notamment de l’influence sioniste sur le milieux politique français, et ce avant-même la création de l’état d’Israël en 1948. Deux présidents ont notamment tenté de limiter cette influence : de Gaulle et Mitterrand. Leur position vis-à-vis du conflit israélo-palestinien est largement analysée dans le livre.

Ainsi, le président Mitterrand a décidé en 1989 que la France recevrait Yasser Arafat pour la première fois, par l’intermédiaire de Roland Dumas (son ministre des affaire étrangères de l’époque). Cette rencontre, qui a déclenché l’ire d’une partie de la communauté juive de France (malgré la position modérée du président du CRIF de l’époque, Théo Klein), est symptomatique du « malaise français » qui s’exprime dès que l’on aborde la question du processus de paix et du règlement du conflit israélo-palestinien.

Nous avons donc eu le plaisir et l’honneur d’être reçu par Roland Dumas, en compagnie de Charles Onana, pour revenir avec eux sur ces pages peu connues de l’Histoire contemporaine de notre pays.

Raphaël Berland

(497)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 859 articles sur ce site.


14 commentaires

  1. Lorentz Thibault dit :

    Merci à nouveau pour cet honnête entretien et la qualité des participants ainsi que celle de Raphaël Berland dans le rôle d’animateur du débat, qui ne renvoie nullement aux affects de l’entertainment mais bien au contraire sait raison garder et connaît son sujet.

    Bonne continuation à vous et à toute votre équipe.

  2. nico dit :

    J’en suis qu’au debut mais la description de Blumel me rappelle furieusement cet énergumène de l’UDI qu’est Meyer Habib.

    Il est censé être député des français de l’étranger et sa circonscription est censée réunir : Chypre , la Grèce ,Israel , l’Italie , Malte , Saint Martin ,le Vatican , la Turquie.

    Et pourtant on ne l’entend parler que de … Israel.

    Comme lui a dit sur un plateau de télé Jean Glavany face à face :

    On se demande si vous êtes un député français en Israel ou si vous êtes un député israélien en France …

    J’approuve à 100 % et je dirais même plus que moi je me demande si ce poste curieux de député de français de l’étranger qui ne sert absolument à rien n’a pas été créé juste pour permettre une arrivée légale du sionisme dans les rouages de la république française.

    Parce que si on regarde ceci objectivement parmis tous ces députés des français de l’étranger , il n’y en a qu’un seul qu’on voit partout , tout le temps , toute l’année c’est ce Meyer Habib et pas les autres …

  3. ignacio smofinga dit :

    Bonjour à tous !
    Merci Raphaël pour ce boulot journalistique qui donne bien sûr envie de lire cet ouvrage de Charles Onana .
    Au fait , j’ai vu le reportage vous concernant dans envoyé spécial et il est assez consternant de voir le mépris qu’ils portent à votre encontre .
    J’y vois simplement de la jalousie envers votre indépendance de travail et votre développement grandissant . S’ils s’intéressent à vous , c’est qu’ils vous considèrent comme une menace donc un seul mot : continuez ! ( Onana reconnaîtra cette dernière phrase. )
    A+ et vive l’anarchie .

  4. ignacio smofinga dit :

    Bonjour Raphaêl !
    Il est assez décevant de voir que tu ne réponds pas à ma dernière intervention .
    Peut-être n’en as-tu pas le temps , ou tout simplement es-tu confus de ta réponse expéditive mais un conseil , si tu souhaites conserver ceux qui prennent la peine de regarder ton travail et de le commenter , prends soin de lire ce qu’ils écrivent et ne t’imagine pas être le seul à écrire des choses intéressantes : le monde est rempli de centres , ils changent en fonction de là où l’on se trouve et d’où l’on regarde .

  5. lyrical killer dit :

    Bonjour Mr Berland !
    Je suis au regret de vous faire remarquer que certains commentaires ou plutôt des échanges entre vous et ce Ignacio ont disparu depuis que vous lui avez répondu ! Est-ce une attitude déontologique pour un journaliste qui veut faire la leçon aux autres médias ?

  6. lyrical killer dit :

    Bonsoir Mr Berland :!
    Ce que vous écrivez est tout simplement faux car si mes souvenirs sont bons (puisque les commentaires ont bel et bien été supprimés) , ce monsieur Ignacio s’excusait d’avoir fait une faute dans son commentaire du 5 février 2016 à 11 h 17 min où il manquait effectivement un ent à « intéresse ». Mais vous lui avez répondu sèchement « où avez-vous lu le mot intéresse ? » ce qui l’a conduit à vous faire remarquer que vous n’aviez sûrement pas lu son commentaire et qu’il s’en trouvait déçu .
    Ne recevant aucune réponse de votre part , il a posté le commentaire du 14 février 2016 à 21 h 08 min pour faire part de son mécontentement ,légitime , je pense , puisque qu’aujourd’hui sans ces commentaires supprimés , vous le faites passer pour un emmerdeur ( ce qui est en partie vrai puisque apparemment , c’est un anarchiste!).
    Vous dites avoir corrigé la faute , ce qui est vrai maintenant , mais il l’avait fait avant vous . Au final , vous avez fini par lire vraiment son commentaire mais au lieu de vous excusez de votre comportement en temps et en heure , vous vous êtes enfoncé dans vos travers en utilisant les mêmes techniques que vous reprochez au journaliste de France 2 : dissimulation , mensonges et arrogance .
    Cela ressemble à de l’acharnement et pourra être vu comme hors sujet mais bien au contraire , j’exige de la part d’un média qui se présente comme un média de ré-information qui fait la morale à tous les autres médias conventionnels pour leur manque d’honnêteté , d’être irréprochable sur ce point et que lorsqu’il se trompe , qu’il reconnaisse ses manquements , nous sommes tous faillibles .
    Faire preuve de plus de transparence et d’humilité vous allégera la conscience .
    J’en viens à me demander si ce commentaire sera publié !!!

    • Je persiste à vous dire qu’il ne s’agissait que d’une faute d’orthographe, et qu’effectivement je n’avais pas compris le premier message d’Ignacio. En revanche, je conteste avoir répondu « sèchement », j’ai répondu simplement, et c’est vous qui sur-interprétez ma réponse.

      Le mieux serait peut-être de demander à Ignacio lui-même ce qu’il en pense ? Parce que là, vous m’accusez de dissimulation, de mensonge et d’arrogance… Alors qu’il ne me semble pas avoir dissimulé quoi que ce soit, ni avoir menti ou avoir été arrogant…

  7. ignacio smofinga dit :

    Bonjour à tous !
    Merci Lyrical killer d’avoir pris ma défense mais je n’en demandais pas tant !
    Bon eh bien , que te répondre Raphaël puisque tu me demandes ce que j’en pense .
    Premièrement , pour que tout le monde se fasse une idée juste de cette altercation , il faudrait remettre les commentaires que tu as supprimé , ce que lyrical juge comme de la dissimulation (car tu seras d’accord avec moi , j’espère , sans eux , mon dernier commentaire passe pour du n’importe quoi ). la première phrase du commentaire du 14 février 2016 à 21 h 08 min parle de ma dernière intervention , mais si celle-ci est absente , ton commentaire qui suit me fait passer pour je ne sais trop quoi et comme c’est toi qui a le pouvoir de le supprimer , il convient de se demander si tu ne l’as pas fait sciemment .
    Ou tu supprimais tous mes commentaires , ou alors tu pouvais juste répondre ce que tu mets maintenant , que tu n’avais pas compris mon commentaire . Et si tu dis ne pas l’avoir compris , c’est que tu ne l’avais peut-être pas lu ou mal lu .
    Deuxièmement , je ne me rappelle pas si ton intervention était sèche ou arrogante puisqu’elle n’apparaît plus , mais ma réponse montre que je ne m’en suis pas satisfait.
    Lyrical , je suis effectivement anarchiste et donc un peu tatillon (et non emmerdeur),c’est vrai , sur la transparence … et l’orthographe .
    Troisièmement , s’excuser d’un oubli , d’un manque ou d’une erreur est un gage d’humilité .
    Une erreur devient faute lorsque l’on ne fait rien pour la corriger ( et pas seulement la faute d’orthographe .)
    Maintenant , Raphaël , tu peux reprendre le cours de tes activités , ne perds pas plus de temps avec ce sujet et bonne continuation .
    A+ et vive l’anarchie !

  8. anon dit :

    Je remercie le cercle des volontaires pour cette interview intéressante et très enrichissante. Ce n’est pas pour ça que je commente ceci dit.

    Pour moi, exiger que quelqu’un s’excuse même si c’est avec raison est une forme d’autoritarisme que je condamne. Exiger une réponse, et s’offusquer si l’on est ignoré, ne me parait pas approprié. Ou alors sur facebook. C’est pour moi plus la marque d’un(e) « attention whore » que de quelqu’un cherchant à avancer le débat. Je suis déçu de cet échange de commentaires inutiles en dessous d’une telle vidéo.

    Personne ne vous doit rien. Quand bien même investiriez-vous du temps ou de l’argent.

Laissez un commentaire

Why ask?