« Pourquoi je ne suis pas Charlie! »

serveimageNote de la rédaction: nous vous livrons ci-après un nouvel extrait du livre dirigé par le Dr. Kevin Barrett, rédacteur sur le site d’informations citoyennes « Veterans Today » aux USA (regroupant une soixantaine de sites web diffusant des informations alternatives et à caractère social aux USA, par et pour le bénéfice des vétérans des forces armées US) intitulé « We Are NOT Charlie Hebdo!« , qui sera prochainement publié en langue française pour une diffusion nationale (disponible sur Amazon.fr et certaines librairies). Dans la période actuelle où le gouvernement français part en campagne néo-maccarthyiste contre les sources d’informations alternatives à la sempiternelle doxa consumériste et matérialiste, ainsi que pour vous appâter vers l’achat (faute de pouvoir vous l’offrir) de ce livre dont la lecture ne pourra que vous édifier, nous nous faisons un délicieux plaisir, dans le cadre d’une volonté inflexible, à vous faire part des idées et des vérités incluses dans ce livre, notamment dans l’esprit de l’auteur de l’extrait qui suit.

D’ailleurs, dans l’intérêt de cette traduction toujours en cours de réalisation comme dans celui des auteurs qui sont contraints de faire appel au « crowdfunding » pour rentabiliser l’opération (ce qui ne les empêchera pas de la réaliser, mais reviendra moins lourd sur leur budget quotidien), nous nous permettons de vous communiquer le lien vers celui-ci: https://www.gofundme.com/e7fg2bws

Excellente lecture. – Lawrence Desforges

Pourquoi je ne suis pas Charlie!

Par Andre Vltchek

Je suis un athée, mais je ne suis pas Charlie!

Mon dégoût de l’impérialisme et du fascisme occidentaux est beaucoup plus prononcé que mon aversion pour les religions. Et je ne pense pas que « toutes les religions sont mauvaises » à part égale. Je tiens principalement le Christianisme pour responsable de la plupart des crimes commis dans l’histoire humaine moderne. Je le tiens responsable d’avoir « fait dérailler » et d’avoir radicalisé des religions traditionnellement beaucoup plus pacifiques comme le Bouddhisme et oui, comme l’Islam.

Par conséquent, il est certain que je ne suis pas Charlie!

Je ne veux pas me quereller avec des morts. Les journalistes de Charlie Hebdo n’auraient jamais dû mourir d’une façon aussi terrible. Je ne sais pas vraiment qui est responsable de leur ruine, bien que je sois conscient du fait qu’il existe beaucoup de théories solides, et pas seulement celle qui est officielle.

Ce qui est clair et d’une certitude absolue, c’est que ces morts ont été politisées par le régime occidental, par l’Empire. Politisées à outrance, de manière nauséabonde.

Leurs morts sont devenues le cri de ralliement des « progressistes », d’idéologues encore une fois prêts à oublier et à pardonner tous les crimes commis par les nations occidentales à travers de longs siècles, tout autour du monde.

Ils sont prêts à oublier leurs propres crimes, les crimes commis par leurs propres nations, les crimes de leur propre religion, et de leur propre dogme. Pendant de longues années la logique simple des progressistes occidentaux était: nous sommes tous humains et les humains sont tous violents. Ce qui est une totale et complète absurdité! La mort de douze personnes n’est pas la même chose que la mort d’un million de personnes! 2 000 victimes ne sont pas la même chose que des centaines de millions! Des freins de voiture qui ne fonctionnent pas dix fois sont beaucoup, beaucoup plus sûrs que ceux qui ne fonctionnent pas des millions de fois, et seul un idiot fini affirmerait autre chose!

Ces progressistes, comme Charlie Hebdo, ont été hautement sélectifs dans leur critique du monde. Nous n’entendons presque jamais rien venant d’eux à propos de la terreur que leur Empire (consistant surtout de l’Amérique du Nord et des nations européennes) répand partout. Ils ne balancent pas souvent des vannes à propos de la « démocratie » à l’occidentale, ou de la barbarie du Christianisme, ou du colonialisme européen, qui a soumis en esclavage la majeure partie de la planète depuis des siècles, détruisant quasiment toutes les alternatives pour l’humanité.

Ce n’est pas comme si nous les entendions se piquer de blagues grinçantes contre le Sionisme et l’apartheid israélien. Et où sont donc leurs courageux jeux de mots provocateurs et pleins d’esprit exposant les génocides en cours perpétrés par les alliés de l’Empire: l’Inde et l’Indonésie? Pourquoi ne roulons-nous pas par terre, à rire de ces bandits corrompus à Jakarta et à New Delhi, qui appellent leurs régimes tordus et serviles des… « démocraties »? Et où sont passés Charlie Hebdo et les autres, pour confronter les mensonges les plus hilarants: ceux qui concernent la prétendue démocratie occidentale?

Ou alors Charlie et ses semblables n’ont-ils du courage que lorsque ça rapporte, et que c’est en réalité sans risque du tout?

J’ai fait quelques recherches, et je me suis aperçu qu’il n’y avait pas un seul billet ou dessin dans Charlie Hebdo qui ait exposé la responsabilité occidentale dans la radicalisation de l’Islam. Pas un seul! Et il s’agit là de l’une des plus grosses histoires des 20ème et 21ème siècles; l’histoire de comment les Rosbifs ont soutenu et aidé le Wahhabisme à se répandre, la forme d’Islam la plus répugnante, qui fait des métastases de radicalisme à travers le monde. Ou comment l’Occident a littéralement liquidé toutes les formes d’Islam socialiste, laïc et tolérant!

C’est exactement ce que l’Islam était en train de devenir, du moins après la Seconde Guerre Mondiale – laïc, tolérant et socialiste: en Indonésie, en Iran, en Égypte et en Afghanistan (allié à l’Union Soviétique) et dans beaucoup d’autres lieux.

Des pays musulmans socialistes: voilà qui eut été, évidemment, totalement inacceptable pour l’Occident L’Empire avait besoin d’un autre Rottweiler pour combattre le socialisme et le Communisme. Un Rottweiler qui pourrait, de temps en temps, péter les plombs et que l’Occident deviendrait « obligé de combattre » avec son fondamentalisme chrétien, justifiant des budgets de la « défense » insensés et hors de contrôle.

L’Empire et ses « courageux satyres » comme à Charlie Hebdo voyaient (ou reçurent l’ordre de voir) l’Islam d’orientation sociale, laïc et tolérant comme une terrible menace!

Éventuellement, tous les gouvernements musulmans laïcs furent directement renversés par l’Occident, au prix de millions de vies humaines. Et quand de grands dirigeants du monde musulman étaient assassinés ou mis sur la touche, le raisonnement commun en Occident proclamait: « Vous voyez, ces nègres d’Arabes ne savent pas se gouverner! »
Et le public occidental au cerveau lessivé a avalé tous ces mensonges, cette « merde intellectuelle », au sujet du monde musulman, de l’Afrique, de l’Asie et de l’Amérique Latine – avant que l’Amérique Latine ne se relève et ne brise ses chaînes!

Ce que j’ai écrit à propos du monde musulman – c’était, bien sûr, seulement la première vague post-Seconde Guerre Mondiale. Ce qui a suivi des décennies plus tard n’a été qu’horreur totale et génocide, en Irak, en Libye, en Syrie…

Il y a eu quelques manifestations moyennement motivées dans plusieurs parcs publics européens, mais aucune vague décisive de résistance de la part des intellectuels occidentaux, y compris des comédiens et des satyres.

Pas un mot de Charlie Hebdo sur ce registre.

Et c’est pourquoi je ne suis pas Charlie!

Pisser sur l’Islam est une entreprise extrêmement sécurisée. Le faire, en Occident, et une marque indubitable de « branchitude » et de « laïcité ». Mais au fond, ce n’est rien de plus que de l’ignorance, de la bigoterie et de la collaboration avec le régime, une marque de lâcheté!

Si la tendance se confirme, je cesserai bientôt de me décrire comme « athée », parce que je ne veux pas être en « cette » compagnie.

Les internationalistes authentiques et les athées raisonnables désirent libérer les gens de l’oppression, pas leur faire du mal, pas faire du mal à des êtres sans défense! Et pas pour camoufler les crimes des réels criminels et bandits!

L’Islam a déjà été ruiné, humilié, vu son essence d’orientation sociale lui être arrachée. Les démagogues, propagandistes et intellectuels occidentaux ont usurpé ses réussites: depuis les grands accomplissements en médecine, dans les sciences, en architecture, et les immenses efforts pour construire des sociétés égalitaires. Oui, les premiers hôpitaux publics et gratuits au monde se trouvaient dans les régions musulmanes, et les premières universités s’y trouvaient aussi. Maintenant, la plupart d’entre elles sont payantes, et comportent « Américaine » dans leur nom – Le Caire, Amman, Beyrouth, partout!

L’Islam culturel avait été vaincu: pas au cours d’un duel intellectuel ouvert, mais par le biais de la force brutale et des armes les plus efficaces de la « civilisation » occidentale – par de sales coups bas, par la tromperie!

En conséquence, c’est l’ensemble de l’humanité qui y a perdu!

Bien entendu, si vous allez « trop loin » en pissant sur l’Islam, des adeptes frustrés pourraient vous découper en rondelles. Mais du coup, vous bénéficierez d’un superbe martyr après votre mort. Vous serez admiré et commémoré par des millions de Chrétiens fondamentalistes à la cervelle lessivée (oui, c’est ce que sont la plupart d’entre eux, même s’ils se décrivent comme « laïcs », ou même « athées »). Et si vous ne vous faites pas tuer (comme l’écrasante majorité), vous serez respecté et accueilli par la majorité de vos « compatriotes si, oh si libres », et encensé par les médias de masse!

Et c’est pourquoi je ne suis pas Charlie! Je ne veux pas être un collabo’. Je ne veux pas être un clown officiel au service de l’Empire fasciste. Pardonnez-moi, mais non, sérieusement, allez vous faire foutre!

Je suis Chavez! Je suis Lumumba! Je suis Salvador Allende, bordel! Pas Charlie, oh non, pas Charlie!

Alors que je regardais ces multitudes défilant dans Paris, que je voyais leurs larmes, je me sentais gêné et nauséeux: oui, ces gens étaient Charlie! Oui, ils pleuraient leurs hommes qui étaient tombés.

Ces masses au cerveau lessivé, sans sens critique, règnent encore sur le monde. Pas seulement les politiciens et les magnats des affaires (je ne gobe pas l’allégation que les Européens et les Nord-Américains soient « aussi des victimes ») mais aussi ces gens-là!

Quelques-uns de leurs hommes qui tombent, et c’est l’outrage national, l’hystérie nationale.

Les millions qui se font massacrer à cause des intérêts commerciaux français, tout autour du monde, en particulier ces millions en Afrique, ne leur tirent même pas une larme, même pas une manifestation de taille!

Des centaines de millions de Musulmans qui sont contraints de vivre sous le joug des pires régimes imaginables, des dirigeants les plus merdiques disponibles sur le marché; des dirigeants qui sont entièrement entretenus par l’Empire (duquel la France fait partie intégrante) ne sont d’aucun intérêt pour cette foule égoïste et horripilante.

Les masses sont naturellement et entièrement responsables de leurs dirigeants. Elles profitent du pillage planétaire; pas autant qu’à la fin des années 1980, mais elles en profitent encore, quoi qu’il en soit!

Les masses ont désespérément besoin de Charlies! Elles sont apeurées, intellectuellement et moralement foutues, et par conséquent aspirent à des « symboles ». Elles ont besoin de ressentir qu’elles sont Charlie! Elles sont lâches, et donc elles ont besoin de héros et de martyrs.

Les dirigeants, les dictateurs de l’Empire ont besoin de Charlie, eux aussi. Les masses et l’Empire sont, à bien des égards, une seule et même entité, avec des objectifs similaires: baiser le monde entier et en foutre le moins possible tout en vivant des existences matériellement « superbes » – bien qu’assurément vides [de sens].

C’est pourquoi l’Empire fabrique des individus comme ceux qui souhaitent gérer des magazines de bigots. C’est pourquoi il les canonise, si jamais ils tombent. C’est pourquoi il s’arrange pour que certains d’entre eux tombent bel et bien une fois de temps en temps, pour en faire des martyrs…

Comme ça les masses peuvent avoir leurs symboles, leurs « héros ».

Et c’est pourquoi je ne suis pas Charlie!

Traduit par Lawrence Desforges

(1429)

A propos de l'auteur :

a écrit 37 articles sur ce site.


6 commentaires

  1. koikoi koi dit :

    En quoi Charlie était de prés ou de loin orienté chrétien?
    En quoi la « masse » est-elle responsable du renversement des gouvernements modérés arabes? Ce ne serait pas plutôt les médias qui nous manipulent? (mot à la mode en ce moment;) )
    La cruauté du Christianisme, la grandeur d’âme du Bouddhisme, la victimisation de l’Islam… Tout ceci m’a l’air un peu simpliste… Mais où est donc la critique de la « grande » religion franc-maçonne dans ce texte? hum? Celle qui repose sur l’athéisme et le matérialisme???
    Voilà ce que ça donne quand les américains veulent nous apprendre la « nouvelle bienpensance » et voilà pourquoi je n’ai pas attendu les américains pour ne pas être Charlie.

    • Lawrence Desforges dit :

      Tant mieux…! 😀
      Mais comme quoi, il n’y a pas besoin d’avoir une opinion sur la Franc-Maçonnerie pour ne pas se sentir Charlie non plus… 😉
      Nonobstant, vous avez assurément raison. 🙂

  2. Gamita dit :

    « Charlie » ce n’est que caricature contre tout sans exception ; dès lors qu’il choisirait ses cibles en épargnant certaines, ce serait de la discrimination. Comment ne pas soutenir les caricaturistes athées morts et vivants ? Incompréhensible. Les saper au motif de protéger une religion, c’est détruite la laïcité, unique au monde. Il n’y en a pas deux qui permette la caricature politique sans limite. Mieux vaut un coup de crayon qu’un coup de grenade… C’est cela la morale d’une caricature, toujours, aussi sanglante soit-elle… http://susaufeminicides.blogspot.com/2015/01/courroux-feministe.html

Laissez un commentaire

Why ask?