Article marqué avec : "Khan Cheikhoun"

« Laissez tomber la Syrie, M. Macron, vous êtes ‘out’ », par Bruno Guigue

« Laissez tomber la Syrie, M. Macron, vous êtes ‘out’ », par Bruno Guigue

Devant l’assemblée générale de l’ONU, vous avez traité M. Bachar Al-Assad de « criminel » et déclaré qu’il devrait rendre des comptes à la « justice internationale ». Infligeant un démenti à ceux qui s’obstinaient à voir un tournant dans votre politique, vous avez proféré cette accusation gravissime à l’encontre du chef d’État légitime d’un État-membre de l’ONU. Quelle juridiction, […]

Lire la suite ›
Syrie : Bassam Tahhan met les Décodeurs du Monde en PLS

Syrie : Bassam Tahhan met les Décodeurs du Monde en PLS

Suite à l’accusation américaine envers la Syrie de Bachar Al-Assad d’avoir utilisé des armes chimiques dans une attaque, l’équipe des Décodeurs du journal Le Monde a publié un article intitulé « Bombardement chimique en Syrie : les intox à l’épreuve des faits », censé battre en brèche les arguments de ceux qui auraient l’outrecuidance de contredire la version officielle américaine […]

Lire la suite ›
Bombardement américain en Syrie : en route vers une 3ème guerre mondiale ?

Bombardement américain en Syrie : en route vers une 3ème guerre mondiale ?

La diplomatie américaine au proche-orient vient de connaître, en une semaine seulement, deux revirements spectaculaires, majeurs, vis-à-vis de la Syrie. Retour sur les événements très inquiétants de ces derniers jours. Jeudi 30 mars 2017 : « Le départ de Bachar Al-Assad n’est plus une priorité » Alors que l’Amérique d’Obama présentait le départ de Bachar Al-Assad comme un élément non […]

Lire la suite ›
Déclarations de Jean-Marc Ayrault sur Bachar el-Assad, réactions de Fabrice Balanche

Déclarations de Jean-Marc Ayrault sur Bachar el-Assad, réactions de Fabrice Balanche

Alors que les médias français ont le regard rivé sur la campagne présidentielle, une évolution diplomatique majeure est survenue en fin de semaine dernière dans le dossier syrien. En effet, Washington et Paris, qui campaient depuis des années sur une position stricte, arrêtées sur l’idée que le règlement de la crise syrienne ne pouvait passer que par le départ de Bachar el-Assad, ont successivement infléchi leur […]

Lire la suite ›