Caroline : quand les sages partent, seuls les fous restent

Alors que France 5 vient de diffuser mardi 5 février 2013 un documentaire particulièrement anxiogène intitulé « Les Obsédés du Complot », premier d’une série sur les « Réseaux de l’extrême », je me demande qui a encore peur des complotistes ? En effet, Caroline Fourest, l’auteur du documentaire su-cité, ne ménage pas sa peine pour susciter l’inquiétude vis-à-vis des théories du complot et de ceux qui les répandent, notamment sur Internet. La journaliste n’hésite pas à se mettre elle-même en scène afin de rajouter un côté dramatique ; malheureusement pour elle, cela rajoute plutôt un côté comique…

Qu’est-ce qu’un complotiste ? D’après l’Académie Française, ce mot n’existe pas dans notre langue. Il est pourtant régulièrement utilisé depuis une dizaine d’année, et il a même un synonyme : conspirationniste. Ce mot vient d’ailleurs de faire son entrée dans l’édition 2012 du Petit Larousse, ce qui n’a pas manqué de réjouir Rudy Reichstadt, auteur du site Conspiracy Watch, qui a immédiatement relayé sa définition : « Se dit de quelqu’un qui se persuade et veut persuader autrui que les détenteurs du pouvoir (politique ou autre) pratiquent la conspiration du silence pour cacher des vérités ou contrôler les consciences ». On peut remarquer que cette définition est assez vague : un complotiste voit-il des conspirations partout, ou sur certains sujets en particulier ? Elle jette également un flou, car personne (ou presque) ne prétend qu’il n’y ait jamais eu de complot ourdi par des détenteurs du pouvoir, afin de cacher certaines vérités. Même pour Caroline et pour Rudy, « des complots, ça existe ».

Arrêtons-nous un peu sur l’argumentation de Rudy Reichstadt, car le documentaire de Caroline Fourest en est imprégné : on retrouve l’essentiel de ce qu’elle y développe dans les propos tenus par M. Reichstadt, lors de la conférence « Décrypter les rhétoriques de la conspiration » organisée le 23 septembre 2012 par La Règle du Jeu, et animée par Raphaël Haddad.

(05’09)
Rudy Reichstadt : « On voit qu’on est à un tournant dans la réflexion sur les théories du complot et du conspirationnisme puisqu’auparavant, ce mot n’était pas inscrit dans le dictionnaire. On est à un tournant parce que précisément, on assiste depuis une dizaine d’années à une massification, un essor très clair du phénomène qui est directement lié à l’essor d’Internet, qui sert un peu de caisse de résonance, très souvent, à ces théories du complot. Alors, le conspirationnisme, je l’appréhende personnellement comme une attitude consistant à substituer abusivement à l’explication communément admise de certains phénomènes sociaux ou événements historiques (événement marquant) un récit alternatif qui postule l’existence d’une conspiration. Pourquoi s’agit-il d’une substitution abusive ? Parce que le récit en question (la théorie du complot) s’affranchit des règles élémentaires de la production d’information, du raisonnement scientifique, notamment en écartant les éléments qui pourraient le contredire. »

Ce qui est amusant, c’est que ce sont justement très souvent les témoignages de scientifiques, qui avaient eux-mêmes des doutes sur la version officielle, qui ont amené la plupart des internautes dits « complotistes » à se poser des questions. Ce qui devient carrément comique, c’est que les anti-complotistes sont justement souvent les premiers à écarter les éléments qui pourraient contredire la version officielle… Dans la suite de la vidéo, Rudy Reichstadt amalgame clairement la mouvance complotiste à la mouvance négationniste. Les connaisseurs apprécieront le degré de fantaisie de cette affirmation ! Puis, à la 39ème minute, il tente de se victimiser.

(39’12)
Rudy Reichstadt : « Quand on entreprend, ce que j’essaie de faire, de critiquer ces choses-là, les théories du complot, et bien on est à 1 contre 100, quoi, on a en face de soi des milliers de personnes assez agressives et qui n’aiment pas du tout qu’on leur rappelle que leur démarche est viciée »

Alors que les tenants de la version officielle ont pignon sur rue dans les médias dominants (télé, radio, presse) et que ceux qui tentent de remettre en cause cette version y sont systématiquement discrédités, Rudy Reichstadt voudrait se plaindre que sur Internet, le rapport de force soit inverse…. Et oui ! L’information y est beaucoup moins contrôlée, les différentes opinions peuvent librement s’exprimer et être largement diffusées. Et cela semble lui poser quelques problèmes.

(53’23)
« Évidemment que l’Histoire (on parlait de Jules César) est faite de complots, de manipulations, qui ne fonctionnent pas d’ailleurs toujours, qui échouent aussi beaucoup. Elle est faite aussi de mythes, elle est faite de fantasme, de croyances, qui pousse parfois les hommes à agir, qui pousse parfois les hommes à tuer aussi, et c’est en cela qu’il y a des théories du complot qui peuvent être meurtrières, c’est assez clair, on est tous d’accord là-dessus, alors évidemment que la frontière est fine. Alors comment distinguer une méfiance légitime d’une méfiance paranoïaque ? C’est la question. Alors même les paranoïaques ont des ennemis, oui, et les paranoïaques schizophrènes ils en ont deux fois plus, aussi (rires). Comment faire la différence ? Je crois que c’est une question de méthode. Toujours se poser la question évidemment de la vraisemblance de ce qu’on me propose. Ce récit conspiratoire, c’est-à-dire qui développe, contient, présente le discours d’une conspiration est-il vraisemblable ou pas. Et là il faut s’interroger, il faut le questionner. »

Raphaël Haddad (notant le raisonnement en circuit fermé) : « Et là, ouai mais, là-dessus… Parce que ce qu’on a entendu quand-même, avec Loïc Nicolas et Aurélie Ledoux, c’est que la place de la vraisemblance du fait tient une place centrale dans le discours complotiste. Donc la vraisemblabilité de l’évidence, c’est un terrain sur lequel il est difficile de se faire une opinion. C’est justement là-dessus que le discours conspirationiste fonctionne. »

Rudy Reichstadt (insistant) : « Oui, d’accord, mais je vais vous donner un exemple : on est en 2012, les attentats du 11 septembre, c’était il y a 11 ans, est-il vraisemblable que 11 ans après, si complot américain il y a eu, puisque c’est ça, la thèse complotiste en vigueur et qui fait beaucoup d’adeptes, est-il vraisemblable que personne n’est parlé ? Un complot d’une telle ampleur et qui suppose la participation de dizaines voir de centaines de personnes, des scientifiques qui ont validé ensuite l’explication de l’effondrement des tours, etc. Est-ce qu’il est vraisemblable que tous ces gens-là, collectivement, nous cache, cache au monde la vérité ? Moi, ça ne me paraît pas vraisemblable. »

Là, on atteint des sommets ! Le même M. Reichstadt ne s’est apparemment jamais posé la question de la vraisemblance de la V.O.. Car celle-même n’est rien de moins qu’une théorie du complot stricto sensu, complot qui serait ourdi par un certain Ben Laden et qui aurait été exécuté par une vingtaine de ses sbires… D’ailleurs, on peut légitimement objecter que les critères de vraisemblance sont tout sauf des critères scientifiques ou factuels, qui auraient pu être utiles afin d’évaluer la véracité de telle ou telle théorie du complot ! Ce qui est vraisemblable pour moi ne l’est pas forcément pour vous. Bref, M. Reichstadt fait du verbiage…

« Le deuxième critère, il me semble, c’est celui de la source. D’où ça vient ? Quand on est face à une théorie du complot, on peut se demander qui l’a émise, qui l’a produite, et là, [...] on retombe à peu près systématiquement sur les mêmes personnes, la même mouvance, dont on voit qu’elle suit un agenda politique »

De pire en pire ! On ne devrait plus évaluer la véracité et l’importance de l’argument invoqué, mais plutôt évaluer la couleur politique (réelle ou supposée) de la personne qui porte le message ? On croit rêver… Ou plutôt cauchemarder. Car c’est la porte ouverte à tous les procès d’intention, les calomnies, les campagnes de rumeur et de discrédit, ce dont justement se plaignent tous les journalistes comme Thierry Meyssan ou Michel Collon.

Et c’est d’ailleurs là où le bât blesse : ce qui leur semble évident ne l’est pas du tout pour nous. Car, par nature, les complots se faisant dans le secret, les déceler est plutôt difficile pour l’historien ou le journaliste, et les prouver l’est plus encore… Mais pas toujours ! L’histoire récente regorge de ces complots mal préparés, qui ont finalement assez vite transpiré. Il suffit d’étudier les raisons invoquées pour les quelques guerres américano-otaniennes de ces dernières années : bébés dans les couveuses (1ère guerre d’Irak), armes de destruction massive et liens avec Al Qaïda (2ème guerre d’Irak), massacre aérien (guerre de Libye), etc. En soit, invoquer un mensonge pour déclencher une guerre relève déjà du complot.

Pour reprendre les termes de Frédéric Lordon sur le blog du Monde Diplo, « il faudrait sans doute commencer par dire des complots eux-mêmes qu’ils requièrent d’éviter deux écueils symétriques, aussi faux l’un que l’autre : 1) en voir partout ; 2) n’en voir nulle part ».

Si l’on ne peut nier qu’il existe bien quelques hurluberlus sur la toile, qui voient des complots partout (je les qualifierais plus volontiers de paranoïaques que de complotistes), la grande majorité des personnes appelées complotistes dans le documentaires de Mme Fourest se posent simplement des questions légitimes face à des zones d’ombre de l’histoire officielle.

En réalité, le terme de complotiste a surtout été employé depuis le 11 septembre 2001 par des journalistes idéologiquement proches des cercles de pouvoir, afin de discréditer ceux qui remettaient en cause la version officielle sur ces attentats. Un complotiste désigne un paranoïaque, un affabulateur, dont les dires (quels qu’ils soient) ne sont même plus à évaluer, car le complotiste n’est plus crédible. Cela fait partie de ces insultes qui provoquent chez certains téléspectateurs un réflexe presque pavlovien de méfiance extrême vis-à-vis de la personne insultée ; voici les autres insultes qui vise à excommunier quelqu’un du champs médiatique des gens « respectables » : antisémite, négationniste, révisionniste, fasciste. Que la personne le soit réellement importe peu. Le simple fait qu’elle soit attaquée par ce biais suffit à jeter sur sa réputation un voile effrayant de suspicion.

Étudions un cas récent : Natacha Polony se fait insulter par Christine Ockrent sur le plateau de l’émission « On n’est pas Couché » diffusée sur France 2. Pour avoir simplement demandé à Mme Ockrent la compatibilité entre sa déontologie journaliste et sa participation à des réunions privées de détenteurs de pouvoir comme le groupe Bilderberg, Natacha Polony se voit qualifiée de conspirationniste :

On peut remarquer que, si  Natacha Polony ne se laisse pas démonter par ce faux argument, elle a tout de même halluciné de constater une telle malhonnêteté de la part de sa consœur : Mme Polony clignera 115 fois des yeux…

Dans un débat, ce type d’argument est appelé une attaque « ad hominem », c’est-à-dire une attaque à la personne. C’est un procédé inique. L’anathème de complotiste est puissant et discrédite automatiquement la personne visée. Vous remarquerez que le documentaire de Caroline Fourest attaque méthodiquement les personnes complotistes, mais n’évalue quasiment jamais leurs théories du complot. Elle lorsqu’elle les évalue pour les discréditer, Mme Fourest se prend les pieds dans le plat, et commet des erreurs de débutante en journalisme

Premier exemple : à la 7ème minute, Caroline tente de démonter la thèse de Thierry Meyssan selon laquelle l’attentat contre le Pentagone ne serait pas le résultat d’un crash de Boeing. Cette théorie repose notamment sur la taille du trou laissé par l’aéronef dans le mur du Pentagone. Sur une photo, on peut facilement évaluer son diamètre, qui est de 6 mètres environ. D’après M. Meyssan, cela ne peut pas être provoqué par l’impact d’un avion comme le Boeing officiellement écrasé, dont l’envergure est de 47 mètres. Pour contre-dire cette théorie, Mme Fourest nous montre une photo du bâtiment effondré sur des dizaines de mètre. D’après la journaliste, cela démontrerait que l’impact pourrait bien avoir été causé par un avion aussi gros qu’un Boeing. Problème : cette autre photo a été prise non pas juste après l’impact, mais plusieurs dizaines de minutes après l’impact et l’incendie, et surtout après l’effondrement partiel du bâtiment. Sur les faits, Mme Fourest s’est donc tout à fait fourvoyée. Quant aux débris censés attester de la présence réelle d’un Boeing, une simple recherche de photos de crashs aériens sur Internet permet aisément de douter de la suffisance des clichés montrés par Caroline Fourest :  la quantité de débris est anormalement faible…

Deuxième exemple, parfaitement relevé par Hicham Hamza sur le site Ouma.com : à la 19ème minute, le reportage de Caroline Fourest déforme les propos d’un interlocuteur flouté qui semble dire (d’après les sous-titres) « Ce qui est intéressant avec le Mossad, c’est qu’il y a des agents qui se sont fait passer… ». Or, si l’on écoute attentivement son intervention, on peut étendre en réalité non pas « passer » mais « pincer », ce qui n’a plus du tout ni la même signification ni la même importance ! D’ailleurs, la personne floutée, c’est moi, et je peux vous affirmer que mes propos ont été intentionnellement coupés. Et pour cause : je dévoilais les principaux éléments indiquant la probable implication du Mossad dans les attentats du 11 septembre 2001. Voici donc une vidéo où je résume ce que vous ne verrez jamais dans le documentaire de Caroline Fourest.

Que le doute soit permis, au pays de Descartes. Après le Cogito Ergo Sum, nous en sommes réduits aujourd’hui au « je crois en la V.O., donc j’existe médiatiquement ». Triste régression… A la télévision, Caroline, quand les sages partent, seuls les fous restent ;-)

Un dernier taquet, pour la route ? Dans l’interview de Caroline Fourest, diffusée juste après le documentaire, on l’entend elle aussi se plaindre, dans son combat contre le flot de propagande complotiste, d’être seule, et d’avoir parfois l’impression de lutter avec « sa toute petite épée, face à des sabres qui sortent de partout ». Je ne lui ferai pas l’affront de lui présenter mon analyse freudienne de ses propos…

Non, mon dernier taquet concernera sa complainte vis-à-vis de ces méchants complotistes, qui ne se laisseraient pas approcher facilement par les journalistes, ce qui l’aurait soit-disant obligée à tourner en caméra cachée. Non Caroline, les complotistes ne se méfient pas des journalistes, ils se méfient uniquement des journalistes partiaux, qui ne laissent la parole aux complotistes que pour mieux manipuler leurs propos par des montages vidéos fallacieux. J’en veux pour preuve : Geoffrey Le Guilcher a pu, lui, sans subterfuge, sans tromperie, et sans cacher l’objectif de son article, rencontrer directement et longuement de nombreuses personnes que vous qualifiez de complotistes, dont l’auteur de ces lignes. A contrario, Caroline et sa boîte de production ont menti à l’association ReOpen911 pour les approcher, prétextant travailler sur les « mystères de l’histoire »… Pathétique !

Bref, la journaliste mérite bel et bien le chapitre qui lui est consacré dans l’excellent livre de Pascal Boniface, Les Intellectuels Faussaires.

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 503 articles sur ce site.


15 commentaires

  1. Lalo dit :

    Super article!
    Je rajouterais que cet aprem’ même ma prof de géostratégie du Moyen Orient (qui a donc de très bonnes connaissances sur l’histoire de cette région, objet de toutes les convoitises)a remis en cause la version officielle du 11 septembre…dommage que dans ma promo la majorité des étudiants aient l’air de s’en tenir à ce que les mass médias écrivent….

  2. Mr Dico dit :

    « C’est là où le bât blesse ». Bât: un bât est un dispositif permettant le port de lourdes charges par des mammifères quadrupèdes tels que l’âne, le cheval ou le buffle. C’est peu de dire que les charges de C.Fourest sont lourdes et serrent un peu aux entournures…Le « bas », lui, n’a rien à faire là-dedans.:)

  3. bluerider dit :

    ils nous font perdre du temps. le mieux est d’avancer et de publier avec toujours plus de rigueur éditoriale et de sources crédibles et recoupées. je pense que la taille critique sur le net est proche d’être atteinte, et que ce genre de personnages réactionnaires et passéistes n’ont plus aucune crédibilité de toute façon. Qu’ils s’agitent, et la balance ne fera que pencher plus vite en faveur des vrais sceptiques qui ont parfaitement le droit d’étaler au grand jour les trous béants de la VO du 11/9, aidés par les écrits des familles de victimes américaines elles-mêmes (notamment les 171 questions du 911 steering committee), que Fourest a oublié de citer parmi les conspirationnistes.

  4. Sergio dit :

    Bonjour monsieur Raphaël Berland. Caroline Fourest a déformé vos propos ce qui constitue une très grave faute déontologique, une pure manipulation destinée à manipuler les esprits faibles, et tous ceci avec l’argent des contribuables.

    1-Comptez vous engager une procédure judiciaire à l’égard de cette délinquante?(elle a déjà été condamné pour diffamation)

    2- Comptez vous exigez du csa une reconnaissance publique de la manipulation de Caroline Fourest dans son reportage?

  5. Sergio dit :

    RE BONJOUR monsieur Raphaël Berland et merci pour votre réponse. (un grand résistant qui répond ça fait chaud au cœur). Continuons le combat.

  6. Jean Claude Meyer dit :

    Ce qui est marrant dans cette discussion sur le 11 septembre qui reprend en fait toute une série de suppositions données « après coup »…
    C’est les attendus sous-jacents!
    Donc tous les gens qui ont vu en « direct » l’impact des avions dans les tours jumelles, ceux qui ont entendus à la radio « en direct » la chute de l’avion sur le pentagone, ceux qui peuvent témoigner car ils étaient sur place sont des affabulateurs!!!
    Et toutes les victimes sont aussi des affabulations…
    Et Fourest est évidemment une imbécile!
    Le délire des conspirationnistes est sans limite…

    Je me souviens d’une discussion, un soir, avec des membres d’un important parti de gauche…

    La conversation roulait sur les attentats du 11 septembre…
    Les arguties développées par ces « citoyens responsables » en sont très vite venues à désigner les « coupables »: les terroristes avaient été manipulés…
    Cela allait de soi!
    Par qui?
    Ben par la CIA!
    Mais la CIA avait-elle agit seule?
    Ben non voyons! Le MOSSAD était dans le coup!

    « Ahr! Enkkkorrr une kkkkonsssspiration des juifs! »

    Et tout « naturellement » les interlocuteurs (responsables?) en vinrent à évoquer le protocole de Sion (Qu’ils considéraient comme un document authentique!!!)

    De ces nazillons certains se sont présentés aux cantonales…
    J’en étais révolté!

    On en est venu, ce même soir, pour terminer, aux dérèglements climatiques…
    Là, la raison était simple: les avions sillonnant le ciel, outre leur transport de passagers, avaient une mission secrète.

    Pchttt! Ils rejetaient à chaque vol des paillettes d’alumine afin de provoquer pluies et grêles…
    Les « météores » faisaient partie du complot!

    De grands poètes…. « légèrement » dangereux!

    • Ce qui est marrant avec les gens comme vous, c’est que vous n’avez pas peur de passer pour un ignorant ! Les Chemtrails ne sont pas un délire paranoïaque. La compagnie aérienne Evergreen a reconnu officiellement participer à ce genre d’épandage, dont le but scientifique est la manipulation du climat. Vous avez un train de retard !

      http://www.alterinfo.net/Chemtrails-Presentateur-meteo-denonce-les-epandages-aeriens-_a44886.html

      Vous dites : « Donc tous les gens qui ont vu en « direct » l’impact des avions dans les tours jumelles, ceux qui ont entendus à la radio « en direct » la chute de l’avion sur le pentagone, ceux qui peuvent témoigner car ils étaient sur place sont des affabulateurs !!! Et toutes les victimes sont aussi des affabulations… »

      Votre commentaire est-il une caricature ? Car personne ne nie qu’il y ait eu impact d’aéronefs dans les tours jumelles, personne de nie qu’il y ait eu impact d’un aéronef dans le Pentagone, personne ne nie qu’il y ait eu des victimes. Et parmi les familles de victime, beaucoup demandent la réouverture d’une enquête… Bref, dès le début de votre commentaire, vous versez dans le grand n’importe quoi !

      Pour ce qui est de l’implication du Mossad, plus grand monde ne le conteste, mis à part les ignorants (voir la vidéo que j’ai réalisée et que j’ai donnée en lien dans mon article).

      Enfin, vous faites l’amalgame entre la mise en cause du Mossad, et la mise en cause des juifs dans leur ensemble. Vous êtes grossier, et raciste qui plus est.

      Bonne journée à vous tout-de-même, M. le nazillon (on est tous le nazillon de quelqu’un ;-) ) !

      PS : d’après votre raisonnement vicié, mettre en cause le rôle de certains éléments de la CIA signifie accuser les américains dans leur ensemble ???

      • Jean Claude Meyer dit :

        Malheureusement les théories complotistes sont largement reprises par des sectaires…
        C’est ce que j’essayais d’illustrer en relatant un conversation reprenant ces thèses…
        Croyez-vous que sois raciste???
        Il me semble que ce sont les propos entendus ce soir là qui l’étaient…
        Pensez vous que les personnes qui reprennent vos thèses s’embarrassent de nuances entre Mossad et juifs??? C’est tout le danger!
        Surtout lorsque les mêmes embrayaient ensuite sur le « protocole de Sion »…
        Que le Mossad est à voir avec ces attentats est pourtant très discutable… Pour le moins!
        Quant à l’émission de Catherine Fourest je la trouve à la fois documentée, précise et nuancée…

      • Je suis heureux de constater que votre commentaire est moins goguenard que le précédent !

        « Malheureusement les théories complotistes sont largement reprises par des sectaires… »

        Il y a des cons partout. En passant, la Version Officielle est elle-aussi une théorie complotiste, stricto sensu.

        « C’est ce que j’essayais d’illustrer en relatant un conversation reprenant ces thèses…
        Croyez-vous que sois raciste???
        Il me semble que ce sont les propos entendus ce soir là qui l’étaient… »

        Rassurez-vous, je ne pense pas que vous soyez raciste. Je tenais juste à vous montrer ce que cela produit comme effet de se faire traiter de raciste alors qu’on ne l’est pas.

        De plus, vous ne relayez pas cette fameuse discussion, et ces fameux propos antisémites, donc comment pouvons-nous en juger ?

        Enfin, votre commentaire pouvait laisser penser que tous ceux qui remettent en cause la V.O. sont des antisémites en puissance, ce qui est évidemment faux.

        « Pensez vous que les personnes qui reprennent vos thèses s’embarrassent de nuances entre Mossad et juifs??? C’est tout le danger!
        Surtout lorsque les mêmes embrayaient ensuite sur le « protocole de Sion »… »

        Encore une fois, il y a des cons partout. Mais remarquez que les premiers à faire l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme, par exemple, sont les activistes du CRIJF et autres…

        Et je vous pose une question : pourriez-vous lire Les Protocoles des Sages de Sion par vous-même sans pour autant devenir antisémite ? Si la réponse est oui, je vous conseille vivement le livre de William Guy Carr, « Des Pions sur l’Echiquier ».

        « Que le Mossad est à voir avec ces attentats est pourtant très discutable… Pour le moins! »

        Et bien discutons-en !

        « Quant à l’émission de Catherine Fourest je la trouve à la fois documentée, précise et nuancée… »
        Ah ah ah ! Je ne suis pas du tout d’accord avec vous, et je ne suis pas le seul. 95% des internautes qui ont répondu à ce sondage estiment que Caroline Fourest n’est pas crédible :

        http://forums.france5.fr/france5/Le-monde-en-face/fourest-menteuse-sujet_12_5.htm

        Au fait, avez-vous lu « Les Intellectuel Faussaires », de Pascal Boniface ?

      • Sur l’implication du Mossad :

        https://hichamhamza.wordpress.com/2013/02/06/israel-11-septembre-fourest/

        Que pensez-vous des 5 agents du Mossad arrêtés le jour du 11 septembre ?

  7. Jean Claude Meyer dit :

    Je reprends:
    « Que le Mossad ait à voir… »
    Je vous prie de m’excuser pour cette faute inexcusable!

    • Jean Claude Meyer dit :

      Merci de votre réponse…
      Je regarde ce soir Fourest à nouveau… Et peut être aurai-je une vision différente de cette journaliste…
      Pour ce qui concerne les agents du Mossad arrêtés le 11 septembre, je reconnais n’en n’avoir aucunement entendu parler…
      Ce qui me choque le plus c’est l’esprit dogmatique…
      Et l’intolérance!
      Je n’appartiens à aucune chapelle…
      Je crois par contre à l’action collective, à l’action citoyenne, seuls ressorts pour nous sortir des problèmes qui nous asseyent et qui font tant souffrir les gens modestes…
      Le dialogue, même vif, est la seule façon d’évoluer intellectuellement.
      Alors merci pour votre courtoisie.

      • « Je regarde ce soir Fourest à nouveau… Et peut être aurai-je une vision différente de cette journaliste… »

        Vraiment, je vous conseille le livre de Pascal Boniface, il y consacre un chapitre entier à Caroline Fourest, et y démontre qu’elle est véritablement une « Intellectuelle Faussaire ».

        « Ce qui me choque le plus c’est l’esprit dogmatique… Et l’intolérance ! Je n’appartiens à aucune chapelle… Je crois par contre à l’action collective, à l’action citoyenne, seuls ressorts pour nous sortir des problèmes qui nous asseyent et qui font tant souffrir les gens modestes… Le dialogue, même vif, est la seule façon d’évoluer  »

        Je suis à 100% sur la même longueur d’onde que vous !

        Cordialement,

Laissez un commentaire

Why ask?