Jean Monnet, un agent américain payé pour détruire les états européens

Marie-France Garaud dépote tout, elle défouraille, déchiquette, bref, elle envoie du bois ! Elle était l’une des invitées de l’émission Ce Soir Ou Jamais de Frédéric Taddéï, le 10 mai 2013, notamment pour un débat intitulé « L’Allemagne, ennemie publique n°1 ? ». Franchement, tous les professeurs d’Histoire, de France et de Navarre, peuvent en prendre du poil de la bête ! Concernant les événements qui ont mené à la Construction Européenne actuelle, inachevée et auto-destructrice économiquement, la vision de Marie-France Garaud est franche et équilibrée, et même par bien des aspects non  dogmatique (c’est-à-dire « réaliste »).

Et puis quel caviar ! Entendre une personne aussi respectée (et respectable) que Marie-France Garaud étaler au grand jour, sur une chaîne publique, et devant un Quatremer médusé, que « Jean Monnet était un agent américain payé pour détruire les états européens », comment dire… ça n’a pas de prix !

On comprend un peu mieux pourquoi cette émission de télé dérange autant les chantres de la pensée unique, comme Cyril Hanouna

Pour aller plus loin sur le sujet des liens entre Construction Européeene, Jean Monnet et la CIA, je vous recommande cet article publié sur le site de l’UPR : « Les États-Unis ont financé la création de l’Union européenne et Jean Monnet ».

Raphaël Berland

(5984)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 786 articles sur ce site.


4 commentaires

  1. sperate dit :

    la pensée de l’UPR sans nouveaux adhérents … grrr !

  2. sperate dit :

    Je me disais que toutes les interventions de Marie-France Garaud à CSOJ étaient exactement identiques aux propos tenus par François Asselineau de l’UPR. Ce qui est dommage c’est que ces idées, que seuls Marie-France et François développent ne soient pas reliées pour le coup à l’UPR, ce qui nous vaudrait un surcroit d’adhésions.

Laissez un commentaire

Why ask?