Forces armées et Démocratie : conférence-débat avec Etienne Chouard et Laurent Henniger

laurent-henninger-etienne-chouard-300Quelle est la place d’une armée dans une vrai démocratie? A-t-on vraiment besoin d’une armée ? Comment le peuple peut-il contrôler une armée ? Le blogueur Étienne Chouard et Laurent Henninger, historien de la guerre, débattent de ces questions lors d’une rencontre au Palais de Tokyo. Cette conférence introduisait un atelier constituant (que nous n’avons pas filmé) sur le même thème : avec quels mots un peuple peut-il à la fois instituer des forces armées pour le défendre, et s’en protéger ?

De plus en plus, la sécurité informatique intéresse les armées et les états pour surveiller, espionner et contrôler les peuples. Ce sujet est abordé en fin de conférence, avec une intervention de Fabrice, spécialiste du sujet.

Propos recueillis par Karim Senouci

(348)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 866 articles sur ce site.


17 commentaires

  1. kapi dit :

    Débat qui ne développe pas l’idée D’ABSENCE de forces armées, de garde nationale et de milices.
    Si l’histoire n’est qu’une succession de guerres, c’est pourtant bien à cause des armés.
    Non ?
    En plus ça ferait des économies !

    • françois dit :

      Une absence de forces armées….hum. Bien sûr, cela viendra, c’est souhaitable. L’armée est une sorte de remède toxique à utiliser en dernier recours, quand tout a été fait pour éviter la guerre (la présence d’une armée peut éviter la guerre). L’Homme n’est pas sage, hélas. Il se laisse souvent entraîner, il a envie de voir se réaliser des choses de son vivant. C’est pourquoi il s’engage dans des combats qui souvent ne mènent qu’à plus de souffrance.

      • kapi dit :

        « Non! » : C’est un peu court.
        Pourtant oui : les guerres font des morts en série depuis des millénaires.
        Oui, le budget de la défense en France entre 2007 et 2013, c’est plus de 60 mds de $ par an. Et je ne parle pas du budget de l’intérieur…
        Le budget mondial de la défense est en moyenne sur la même période de 1 700 mds de $ par an …
        Vous voulez faire des économies ? Justes ?

      • Raphael dit :

        Je souhaite également l’absence de forces armées, tout comme je souhaite ne pas avoir a fermer la porte de chez moi en partant.

        Etre désarmé dans un monde armé, a moins de vivre sans la moindre ressource que l’on pourrai vouloir me piquer (et encore même en vivant dans le sahara, on en trouverai pour vouloir piquer mon sable) est tout a fait suicidaire.

        Cela adviendra peut-être, mais je en pense pas voir ça de mon vivant.

      • kapi dit :

        Le Costa Rica l’a fait.
        Tout son budget défense est parti dans l’éducation.
        Je trouve cela audacieux, courageux et remarquable plus que suicidaire. 😉

      • Oui, c’est vrai, et c’est louable. On peut toutefois remarquer que :

        – La géopolitique du Costa Rica n’est pas celle de la France (ou de la Syrie)
        C’est-à-dire : imaginons que la Syrie de Bachar ait désarmé comme le Costa Rica… Les islamistes auraient pu faire main basse sur TOUTE la Syrie…

        – Le Costa Rica a tout de même une police

  2. kapi dit :

    Selon moi, le Costa Rica est un exemple atypique qui mérite au moins d’être cité et au moins autant que la Suisse dans ce débat sur les forces armées.

    Tout n’y est évidemment pas parfait mais la plus petite question naît avec ce petit pays d’Amérique du Sud et cette décision de supprimer le budget défense : faut-il continuer d’augmenter, année après année, le budget de la défense ?

    En effet, qu’il s’agisse de « faillite nationale », de « déclin » ou de « croissance négative », nous n’échapperons pas aux coupes budgétaires dans les années à venir. L’enveloppe sociale ne saurait servir une fois de plus de valeur ajustable sans que le Pouvoir ait lui-même au préalable « déposé les armes ».

    Pour l’essentiel et depuis longtemps, l’armée sert à défendre nos INTERETS à l’étranger. Nos pillages en réalité : au Mali, au Niger et ailleurs…
    https://www.youtube.com/watch?v=WZJLcwZDYJU

    1 homme sur 12 est armé sur la planète, l’objectif ne saurait être d’armer les 11 autres… comme l’a choisi la Suisse.

  3. Norton dit :

    Le Costa Rica à un accord de défence avec les states,ce qui signifie que le peuple n’a plus aucune souvetaineté diplomatique…
    Si vous trouvez ça bien,vous devez être ravi de constater que le peuple français l’a perdue également dans sa soumission à l’OTAN…
    On voit le résultat en Centrafrique,au Mali,en Syrie,et plus récemment en Ukraine,…où notre cher Fabius serre la main de ceux qui ont sacré Bandera « héros national ukrainien »,alors qu’il était responsable des pires atrocités commises en Ukraine contre les Juifs(entre autres…),aux côtés de la panzer division Das Reich,celle-là même que combattirent nos résistants du Sud-Ouest et qui a perpétré,un peu plus tard,les massacres d’Oradour et de Thulles…

    Moi,je voudrais plutôt que notre État-Major se réveille et qu’il fasse ce qu’on attend de l’armée d’un peuple digne,quand ses dirigeants ne le sont plus…

  4. ploup dit :

    j avoue que dans les faits et vu d’en bas, je fais mal la distinction entre l’armée et la police… Si je dois différencier je serais même tenté de dire que l’armée on peut plus lui faire confiance qu’à la police, car l’armée sonne plus « peuple, protection, nation, etc… » alors que la police est le bras armé des pouvoirs en place, t’espionne, réprime toute opposition sans broncher, arrête les méchants voleurs de rue, etc… qu’en dites-vous ?

    et donc ma question est : dans les faits, cela change quoi pour les « gens du quotidien », les pauvres, les militants/dissidents politiques, etc ?
    Qu’en pensez-vous, éclairez-moi ?

    • Norton dit :

      Un pays qui n’a pas d’armée,n’a pas d’armée loyaliste,c’est à dire d’armée protégeant le peuple,dans le cas d’un pays démocratique,ou le pouvoir en place dans les autre cas.
      Ce peuple sans armée est donc à la mercie d’un pouvoir dictatorial qu’aucun coup d’état militaire loyaliste ne peut renverser.
      Un pays sans armée est donc,soit déjà une dictature,soit une dictature en devenir.
      La police n’est que le bras armé des politiques qui dirigent ce pays,eux-même étant les valets de la puissance extérieure à laquelle la défense à été confiée.
      Une armée loyaliste,comme s’est le cas,constitutionnellement,de l’Armée Française,est donc le gage indispensable de la souveraineté territoriale,en terme de protection des frontières (unité territoriale) mais également de la souveraineté diplomatique,en terme de défense des intérêts nationaux extérieurs.
      Une armée loyaliste est donc le pilier central de la démocratie et la démocratie ne peut s’entendre autrement qu’à l’intérieur d’une unité territoriale dans laquelle préexiste une unité populaire qui se reconnaît comme telle et qui peut compter sur son armée pour protéger sa souveraineté.
      Un peuple sans souveraineté cesse d’être un peuple libre.

      Une insurrection du peuple Costa-Ricain contre ses dirigeants serait immédiatement matée par les forces nord Américaines ou leurs supplétifs au profit d’intérêts extérieurs.

      Toute ressemblance avec un ensemble de pays connus ayant fait allégeance aux forces de l’OTAN est purement fortuite…

  5. ploup dit :

    merci pour cette longue réponse!

    D’après http://www.cnrtl.fr/lexicographie/loyaliste je crois comprendre que Loyale et Loyaliste sont 2 mots différents, j’en interprète que l’armée (dans les faits du moins) est loyaliste (cela veut dire « qui suit le gouvernement en place quel qu’il soit », ici, l’élite apatriide et anti français.es) et non pas loyale par rapport à ce à quoi sert officiellement l’armée en France.

    –  » Un pays sans armée est donc,soit déjà une dictature,soit une dictature en devenir / Une insurrection du peuple Costa-Ricain contre ses dirigeants serait immédiatement matée par les forces nord Américaines  » : Tu es sûr de ça ? ça va contre l’idée de base de se dire « ouuah, c’est beaaau un pays sans armée c’est un pas vers la paix car plus d’armée =plus de guerres massives »

    Ou alors, dans un monde plus idéal, un pays ou le pouvoir appartient davantage au peuple et le peuple est auto entraîné (càd que l’armée ne soit plus une profession, risque établi par chouard ci-dessus, mais un état temporaire de chaque citoyen.ne en cas de besoin.

    – ensuite tu dis si je comprends bien que actuellement et dans notre contexte l’armée FR est notre(nous le peuple) garantie d’être souverain et libre c’est bien résumé ? Mais étant donné que l’armée Fr est loyaliste, elle obéit au gvnmt qui lui est anti france (pr faire simple) et corrrompu, donc elle devient notre ennemi puisqu’elle défendra le gvnmt au lieu du peuple non ?

    alors qu’une armée de profession qui serait loyale, respecterait ses engagements+les mots de son contrat et le réel service du peuple quitte à renverser un gvnmt s’il ne respecte pas le peuple ? (l’idéal étant peut-être encore mieux le peuple armé et entraîné …)

    j’espère être assez clair^^ !

Laissez un commentaire

Why ask?