« J’ai pas voté » (documentaire de 46min)

jai-pas-vote-300Ce documentaire réalisé par Moise Courilleau et Morgan Zahnd revient sur le principe même du vote et de la démocratie représentative, et montre que ce système est parfaitement calibré pour empêcher que le peuple n’ait finalement le moindre pouvoir sur les lois qui seront créées par la suite.

Le format court du documentaire (46min) n’a sans doute pas permis à ses auteurs de rentrer dans les détails de chaque facette du problème, ce qui déplaira peut-être à certains qui y verront l’esquive de certains sujets. Par exemple le passage qui décrit la révolution française, qui est survolé en quelques minutes sans que les mots « Lumières » et « Franc-maçonnerie » ne soient prononcés et évoqués comme des acteurs prépondérants de cet événement historique pas si lointain.

Néanmoins la très bonne réalisation et les informations (chiffres, statistiques, citations) présentées de façon très ludique peuvent être un très bon moyen de mettre le pied à l’étrier aux plus jeunes, et d’ouvrir les yeux des endoctrinés qui pensent que nous sommes dans une magnifique démocratie, ne serait-ce que parce que nous disposons d’un sacro-saint « droit de vote » une fois tous les cinq ans.

Un extrait de l’intervention d’Alain Badiou dans l’émission « Avant-premières » du 1er janvier 2012, dans lequel il faisait face à Claude Askolovitch est inclus dans le documentaire (à la minute 22). Nous relayons, en fin d’article, la vidéo complète de ce débat (22min) qui fut très intéressant.

Intervenants :

Loic blondiaux : Professeur des Universités
Hervé kempf : Journaliste
Jean-Paul Jouary : Philosophe et essayiste
Bernard manin : Politologue
Yves sintomer : Professeur des Universités
Jacques Testard : Biologiste
Etienne Chouard : Professeur d’économie

Et voici l’intégralité (en deux parties) du débat entre Alain Badiou et Claude Askolovitch

1ère partie :

2ème partie :

Duncan McLéod

(1628)

A propos de l'auteur :

a écrit 18 articles sur ce site.


9 commentaires

  1. Clément dit :

    Mis à part l’antédiluvienne propagande idéologique « FN = Facho » (bouga-bouga), sans évidemment se concentrer >aussi< sur son programme économique et social qui, de mon point de vue est, en parti, une réponse assez légitime et plutôt efficace au bulldozer ultra-libéral (Sans doute pour se dédouaner de tout prosélytisme fascisant et surtout car ça aurait été hors sujet), ce documentaire est très intéressant pour comprendre le caractère profondément totalitaire (vous apprécierez peut-être les glissements sémantiques) du suffrage universel et de la "démocratie" représentative.

    • Le programme du FN dans son ensemble est déplaisant (cf. la nouvelle doctrine Chauprade par exemple). Comment peut-on faire confiance à Marine Le Pen, alors qu’elle est faite du même bois que Hollande, DSK ou Sarkozy ?

    • Nicolas MacLéod dit :

      Bonjour Clément, je ne vais pas m’attarder à décortiquer le programme économique du FN. Voici une très courte vidéo de 16min, montrant de manière INCONTESTABLE que le FN ne veut pas sortir de l’union européenne. Si vous fouinez un peu plus vous trouverez un tas de preuves. Et je précise humblement que moi-même, il y’a quelques années, j’ai failli me faire avoir par le discours faussement agressif du FN sur l’Europe.

      http://www.youtube.com/watch?v=2LF0CX84Huw

      Je précise également que je ne suis pas un adhérent UPR, et que je ne pense même pas qu’ils puissent représenter une solution puisqu’ils souhaitent passer par les élections. Mais leur travail est remarquable.

    • Deveza Jean dit :

      Bonjour,

      En fait, ce que nous percevons , ce sont de minuscules fils d’une toile tissée plus en arrière, à très haut niveau, par une poignée de » décideurs » bien déterminés à appliquer à la lettre le système d’hégémonie mondiale. Pendant que nous nous battons à regarder les marionnettes s’agiter au bout de ces fils, ce système lentement mis en place, commence à prendre forme, sans que nous puissions avoir une quelconque action efficace pour contrer son avancée…. Ces gens sont habiles à agiter des « poupées » en notre direction, un peu comme pour attraper des poissons, sans que nous puissions une seule seconde imaginer l’immensité de cette toile tendue sur le Monde. Les systèmes politiques sont là pour nous aveugler…. La gauche, la droite, le centre, les extrêmes, ne sont que des déclinaison d’une seule et même idée: prendre, tromper, endormir, fasciner à l’aide de concepts fort bien travaillés, irrésistibles, car prévus pour cela…. Le moment venu, tous ces « groupes » politiques disparaîtront, comme par enchantement, pour laisser place à un seul système, celui du gigantesque complexe militaro-industriel , auquel on pourra donner un nom pompeux, du genre « sauveur » de l’Humanité…. Bref, nous allons tout droit vers un monde où toute action non désirée sera réprimée, où toute pensée autre que celle dictée par la « bienveillante » structure, sera écrasée, réduite au silence, bien plus durement qu’aujourd’hui. Cette route est tracée, et rien ne semble vouloir empêcher l’avènement de ce cauchemar orwellien…
      Ce que nous nous regardons avec avidité, avec passion, quitte à s’entretuer pour avoir raison sur tel ou tel parti, n’est qu’un leurre… Prenons en conscience… élevons-nous au dessus de ce panier de crabes s’agitant en tous sens, en empêchant de voir clairement plus loin…. rideau de fumée…. mesurons l’ampleur du Plan qui va nous réduire à l’état de masse grouillante, anonyme, sans culture, bouffant de la télé lénifiante, hypnotique, mangeant des « choses » industrielles totalement carencées, vides de nutriments essentiels, favorisant l’abrutissement…. voilà notre avenir, si nous ne nous élevons pas au dessus de ce qu’on nous met sous le nez, de force…. Bonjour chez vous….

  2. Clément dit :

    Bonjour à tous les deux, merci pour vos commentaires.

    Mon but n’était évidemment pas de faire une sorte d’apologie du FN, mais bien de souligner le caractère profondément idéologique du fameux « FN = Facho ».

    Sortons, au maximum des possibilités, des caricatures, et parlons aussi des bonnes ou mauvaises idées de chacun. On éviteras ainsi, je pense, de servir la soupe à ceux qui nous oppriment.

    Pour ma part et en dehors de tout prosélytisme, je pars du principe, et malgré les magouilles évidentes du FN (doctrine Chauprade ; islamophobie ; sortie de l’UE ; déclarations pro-sionistes de Marine Le Pen), que les bonnes idées de chacun (surtout venant de Phillipot, exemple : protectionnisme nationale, retour sur la loi de 1973, ou encore la dissolution de l’assemblée nationale), sont nécessaires à toute construction politique digne de ce nom.

    Je pourrais dire la même chose du parti socialiste, si évidemment il n’avait pas sombré, avec l’UMP, dans l’ultra-libéralisme le plus dégueulasse. En revanche, lorsque le NPA (dont je ne suis pas particulièrement partisan), propose de taxer les flux financiers, je me dis simplement : « oui, c’est une bonne idée ». Bon, ils n’auront jamais l’occasion de le mettre en pratique, mais ça reste pour moi une bonne idée.

    Bref, tout ça pour dire que la caricature, est dangereuses car elle empêche souvent de raisonner correctement, ou plutôt d’exercer son esprit critique. Sortons si possible des clivages binaires (mon fameux et maladroit : « bouga-bouga »), et prenons les idées de chacun pour ce qu’elles sont : des idées (à nous par la suite d’en déterminer leur pertinence)

    J’en arrive même à penser (mais peut-être ai-je tort, ça reste en délibération dans mon esprit) qu’à l’heure où l’ultra-libéralisme bat son plein, que notre impuissance politique est prononcée, et malgré toute l’antipathie que j’ai pour le suffrage universel et leur pseudo démocratie, que le vote FN reste une première étape au retour de notre souveraineté perdu.

    Même si je suis conscient des risques très probables de déceptions et de désillusions, « Rome ne s’est pas faites en un jour », je pense que pour l’instant, et en l’état actuelle des choses, voter FN (parti qui reste le plus populaire de France pour l’instant) permettrait de déblayer le terrain.

    Si par miracle, les bonnes idées de Chouard, d’Asselineau, ou des différents dissidents réunis, devenaient réalité avant 2017 (ce qui pour l’instant me paraît compliqué), il est évident que j’en tirerais toutes les conclusions qui s’imposent. Pour l’instant, ces mouvements restent malheureusement très et trop minoritaires. C’est sur la bonne voix, mais ça reste très minoritaire.

    • Je ne suis absolument pas d’accord avec vous 🙂

      « voter FN permettrait de déblayer le terrain » : non, et d’ailleurs, vous ne le démontrez pas.

      « le vote FN reste une première étape au retour de notre souveraineté perdu » : Marine Le Pen n’a pas prévu dans son programme que la France retrouve son indépendance vis-à-vis des lobbys financiers, de la BCE, de l’Union Européenne, de l’OTAN, de Bruxelles, de Washington et de Tel Aviv. Bien au connaître : derrière un discours pseudo-dissident (et accessoirement anti-islam) de façade, Marine Le Pen a plus que montré « patte blanche » ces derniers temps…

      • Clément dit :

        Moins ont est d’accord, plus riche encore est la vie politique 🙂

        J’ai bien conscience maintenant que le FN, ne fera absolument rien pour le peuple de France. Je me range donc à vos arguments, même si je rage de voir sombrer la France dans le « gloubiboulga » euro-atlantiste.

        Je pensais naïvement que le FN saurait redonner au peuple de France toute sa souveraineté mais les faits me donnent tort. Il serait donc idiot de soutenir le contraire.

        Je reste néanmoins méfiant au sujet des caricatures idéologiques (Elles ne font que gâcher la paysage politique français) et voterais tout de même UPR au premier tour et m’abstiendrais au second.

        Dans le cas où nous parviendrions avant les élections à rétablir notre souveraineté perdu (ce qui me parait très compliqué), alors je m’engagerait dans la voix de la démocratie directe (chose que je fais déjà).

        Dans la logique du moins pire, l’UPR, bien que très imparfait puisque suivant la logique d’un système aux rouages totalitaires, me semble les plus à même de redresser la barre.

        Et si par miracle, ils parviennent à la présidence, Il sera toujours temps par la suite (chose que je fais déjà aussi, en parlant avec leurs membres de l’intérêt des idées de Chouard) de convaincre ce parti de la nécessite impérieuse d’une assemblée de citoyens tirée au sort et d’une constitution écrite par le peuple.

        L’abstention me semblant très risquée en ces temps de doxas participative. Si tout le monde s’abstenait, je ne dis pas. Mais ça me semble très improbable. J’exercerais donc mon droits de consommateur de lois, et ferait en sorte de diffuser au maximum les idées de Chouard.

      • Je suis absolument d’accord avec vous 🙂

        à une toute petite nuance prêt : ceux qui s’abstiennent aux élections, mais qui sont engagés de manière citoyenne par ailleurs, ne me dérangent absolument pas, bien au contraire.

  3. Tutu dit :

    « Le fait même de l’existence d’une assemblée parlementaire signifie l’absence du peuple. Or la démocratie véritable ne peut s »établir que par la participation du peuple lui même, et non au travers de l’activité de ses substituts. »

    Moammar El Kadhafi

    http://democratisme.over-blog.com/

Laissez un commentaire

Why ask?