Documentaire : « Entreprendre autrement »

entreprendre-autrement-300Nous vous présentons aujourd’hui une petite pépite trouvée sur la toile, issue d’une nouvelle chaîne YouTube : « On passe à l’acte ». Cette chaîne filme de nombreuses alternatives citoyennes, comme il s’en lance discrètement tous les jours en France… Une chaîne YouTube, peut-être une goutte d’eau dans l’océan diront certains, mais on a besoin d’espoir et d’inspiration dans nos vies, alors on aimerait qu’il pleuve des gouttes d’eau comme celle-ci !

Voici le site internet : www.onpassealacte.fr

L’Eden du Dersim

(274)

A propos de l'auteur :

a écrit 18 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. franz dit :

    Juste une remarque de langage : « citoyen » n’est pas, en bon français, un adjectif mais un substantif ; l’adjectif est « civique ». La mauvaise utilisation (et à toutes les sauces…) de « citoyen » comme adjectif fait partie de ces nombreuses dérives de la novlangue contre lesquelles il faut essayer de résister…

    Reconquérons aussi les mots !

    • La NovLangue, c’est l’utilisation d’un mot à des fins détournées, parfois pour donner un sens contraire à celui apparent. (« La guerre, c’est la paix »). Utiliser un terme à mauvais escient ne constitute pas en soi de la NovLangue.

      Citoyen, en tant qu’adjectif, est apparu d’abord dans le langage courant avant d’être utilisé aujourd’hui par écrit. Et il recouvre un sens différent.

      Définition du « civisisme » : Le civisme désigne le respect du citoyen pour la collectivité dans laquelle il vit et de ses conventions, dont notamment sa loi.
      En gros, on sort pas des clous, quoi

      Alors qu’on peut parler de résistance citoyenne (désobéissance civile), de révolution citoyenne, etc.

      Alors que je vois pas très bien à quoi correspondrait une révolution civique ^^

    • Bonnaud dit :

      Oui, citoyen est un nom, introduit dans le vocabulaire politique au XVIIIe siècle (« Aux armes citoyens…) . Mais la langue est en perpétuelle recréation, en particulier en politique. Faire de citoyen un adjectif n’est donc pas catastrophique. Le « devoir de mémoire » m’agace beaucoup plus, comme l’éternel « raison garder » devenu un cliché comme la disparition des liaisons « les autreenfants » pour les autres enfants.

Laissez un commentaire

Why ask?