Manuel Valls obtient le vote de confiance (et plagie au passage la devise du Cercle des Volontaires)

manuel-valls-300Manuel Valls tentait mardi d’obtenir un vote de confiance à l’Assemblée Nationale : « Le vote d’aujourd’hui n’est pas un vote banal. C’est un vote déterminant. Il engage chacun d’entre nous », a rappelé d’un ton grave, le Premier ministre. Combatif, le chef du gouvernement a insisté sur le « contexte international rempli de menaces », évoquant tour à tour l’Ukraine, Ebola, et l’Etat islamique ; mais oubliant de préciser que, concernant l’Ukraine et l’Etat islamique, François Hollande a largement contribué à envenimer la situation en jouant aux « apprentis sorciers » et aux « pompiers pyromanes ».

Devant le risque de pas obtenir le vote de confiance, Manuel Valls a plagié la devise du Cercle des Volontaires : « Je veux dire à la majorité que ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui nous distingue. C’est une gauche moderne, qui a le courage de gouverner, le courage de réformer » (source).

Devise du Cercle des Volontaires

Devise du Cercle des Volontaires

Manuel Valls a également fait de l’humour (ou bien il a complètement dévoyé le sens du l’expression « dialogue social », au choix) : « Personne, et je le dis clairement au patronat, ne doit prendre le risque d’affaiblir, par je ne sais quelle provocation, ou surenchère, l’indispensable dialogue social qui est la marque de ce quinquennat »,

Le Premier ministre a vanté la « main visible de l’Etat », indiquant ne pas vouloir casser le modèle social du pays. Non, je ne ferai pas de commentaire vulgaire sur cette main…

Celui qu’on appelle ironiquement « El Blancos » a également lancé un affront aux retraité les plus démunis en annonçant un « coup de pouce » aux retraites de moins de 1.200 euros par mois. Le minimum vieillesse sera lui augmenté de 8 euros par mois (à 800 euros). Non, toujours pas de jeu de mot scabreux de ma part, désolé.

Avec 269 votes pour (53 abstentions et 244 contre), il obtient la majorité relative à l’Assemblée, mais perd 44 soutiens depuis avril dernier. Manuel Valls ne réussit pas non plus à endiguer la fronde socialiste (31 abstentions contre 11 au dernier vote).

Raphaël Berland

(141)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 860 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. Beno dit :

    «Avec 269 votes pour (53 abstentions et 244 contre), il obtient la majorité relative à l’Assemblée»
    De toute façon, quel est l’inconscient qui voudrait du pouvoir aujourd’hui?

    Nos politicards véreux adorés ne veulent surtout pas se risquer à prendre la place de gouverneur de la « Région France » européenne dont l’incohérence avec la défense des intérêts du peuple et de l’intégrité de la Nation n’est plus à démontrer.

    De toute façon on n’est plus très loin d’une 3e guerre mondiale, d’un effondrement du système financier, d’une hyper-inflation ou de se faire inoculer la malaria…

    Il va encore s’en passer des choses d’ici la fin de mandat (signé par personne) de cette bande de FAF.

  2. Wikicrate dit :

    Les écossais aussi ont plagié la devise 🙂
    http://obsession.nouvelobs.com/people/20140830.AFP4876/paul-mccartney-s-engage-a-son-tour-contre-l-independance-de-l-ecosse.html

    Depuis, plus de 50.000 personnes l’ont signée, affirment les initiateurs du projet.

    « La décision de quitter notre pays uni vous appartient évidemment entièrement. Mais elle aura un impact énorme sur nous tous au Royaume-Uni. Nous voulons vous dire à quel point nous estimons les liens de citoyenneté que nous partageons et exprimer notre espoir que vous allez voter pour les renouveler. Ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui nous divise. Restons ensemble », dit le texte qui s’adresse directement aux 4,2 millions de résidents écossais appelés à voter le 18 septembre au référendum d’autodétermination.

Laissez un commentaire

Why ask?