Entretien avec Sylvain Baron, l’homme qui décrochait des drapeaux européens…

sylvain-barron-300Vous connaissez peut-être Sylvain Baron, le fondateur du journal « Poil à Gratter ». Il mène actuellement une action citoyenne originale : le décrochage de drapeaux européens. Et il fait des émules ! En effet, d’autres citoyens se sont mis à l’imiter. Non content de les enlever, Sylvain Baron les envoie par voie postale à différents responsables politiques, accompagnés bien sûr d’un message pour protester contre la construction européenne en général, car elle est intrinsèquement anti-démocratique et anti-sociale,  et pour protester en particulier contre la véritable trahison du peuple français qu’a constitué la ratification du traité de Lisbonne par les parlementaires français en 2008.

Sylvain Baron a également lancé une « révolte monétaire », afin de propager l’idée que le retour du franc est possible et souhaitable. Enfin, vous pourrez retrouver Sylvain Baron ce vendredi 12 décembre 2014, à 19h00, pour une conférence, « L’Insurrection Intelligente » (cliquez ici pour plus d’information).

Raphaël Berland

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 734 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. Faucher Jacques dit :

    Suivre cet entretien fut pour moi un régal! Le visionnage de cette vidéo doit être complété selon moi par un examen soigneux des articles, dossiers et conférences enregistrées qui sont disponibles sur le site http://www.upr.fr , de façon à saisir parfaitement pourquoi l’accord politique n’est pas réalisé à ce jour entre les mouvements qui sont cités par Sylvain Baron.

  2. daugenn dit :

    bravo, enfin des moyens à consolider de nos actions merci messieurs à bientôt

Laissez un commentaire

Why ask?