Décryptage de l’attentat à Charlie Hebdo, avec Jean-Loup Izambert

Jean-Loup-Izambert-300Cinq jours après l’attaque du Charlie Hebdo, le Cercle des Volontaires a souhaité de nouveau s’entretenir avec Jean-Loup Izambert afin de décrypter les événements, qui se sont soldés par la mort des trois djihadistes. Après une courte analyse des faits, nous revenons sur les réactions politiques, et notamment la manifestation de dimanche, à Paris et dans plusieurs villes de province. Ensuite, nous évoquons ce que révèle l’utilisation de l’expression « La France est en guerre » par nombre de commentateurs dans les médias « mainstream ». Enfin, nous nous interrogeons sur la vague d’indignation internationale qui a pris la forme du slogan « Je suis Charlie », omniprésent notamment sur les réseaux sociaux.

Jean-Loup Izambert est journaliste indépendant, ancien collaborateur à VSD, Les Echos et L’Humanité. Il finalise actuellement l’écriture d’un livre, « 56 », qui enquête sur les liens entre des politiciens socialistes français et la mouvance terroriste.

Raphaël Berland

(151)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 741 articles sur ce site.


8 commentaires

  1. leon paul dit :

    EXCELLENT !

  2. damien dit :

    Bonjour Raphaël

    Bravo pour l’interview, il est vrai que c’est très dur pour un journaliste de recevoir un autre journaliste.
    Bel entretien en tout cas.
    Cordialement

  3. Coupendeux dit :

    Une petite piqûre de rappel… ça fait parfois du bien.

  4. Suis-je, ou puis-je être, yahyâ al-baljiki??? dit :

    Bien le bonjour…

    J’espère que vous interviewerez Monsieur Jean-Loup Izambert lors de la sortie de son dernier livre, ou nous ferez part de sa sortie, afin qu’on puisse se le procurer, n’étant pas forcément au taquet de tout ce qui sort…

    Mais je voulais juste savoir, que peut-on en penser du fait que les « présumés coupables » ne soient, si j’ai bien tout suivis, pas partis s’entrainer là où sont entrainés ce genre de « contras »???

    Je veux dire, ma question n’est pas de nier le réel, ni d’être en total contradiction avec l’hypothèse (à défaut de véritables enquêtes de justice impartiales) que des faits soutiennent (bien au contraire), juste que si aucun d’eux n’est partis là-bas (c’est bien ça?), ou certains mais pas d’autres, comment, si on croit que c’est vraiment eux, on explique cela ou fait ce lien???

    Bon, après eux c’est peut-être les Oswald du truc et les cagoulés, on sait pas au final, donc pourquoi pas, ou que sais-je encore, mais c’était juste ce point qui ne colle pas, je dirais, dans l’hypothèse…

    D’un point de vue purement technique je dirais, après si des faits corroborent cela pourquoi pas…

    M’enfin, je ne pense pas que l’entrainement via des jeux de combats (ou d’aviation : ) soit des plus crédibles, si cette théorie venait à émergé dans le « débat » télévisuel… ???

    Berf, serait-ce possible que ce ne soit pas du tout un retour de flamme, mais juste la continuation d’une technique, mais là en Occident, un peut comme le problème de la dette du « tiers monde », où à l’époque beaucoup n’en avaient que faire, ici, et qui a finit par se concrétiser ici (monde occidental, en gros), pour aller au bout de cette logique, quelque part… ???

    Donc, aucunement une perte de contrôle???

    Voir contrôler, plutôt, par d’autres services, pour assoir leur pouvoir sur l’Europe, en représailles d’une reconnaissance de ceci ou cela, ou que sais-je encore???

    Ou c’est moi qui ai mal compris ce qui a été dit dans cette interview (vu que c’est juste ce point qui m’intrigue, à savoir comment on peut parler de personnes qui seraient partie là-bas, si ces mêmes personnes ne sont pas partie là-bas et donc quid de leur entrainement? A eux, pas aux autres) et que ça peut être un peut de tout ça, en même temps???

    Enfin… cette fois-ci on peut, je pense, raisonnablement, écarter l’hypothèse d’un différent en lien avec du nucléaire… ??? :

    Bah, je n’attend pas de réponse, qui sait, qui peut répondre à tout???

    Mais je livre ici mes questionnements à quiconque de mieux informés, plus compétent dans ce domaine (du point de vue des fait matériels, donc), afin que, qui sais, il puisse développer se point incohérent, pour moi, dans cette partie de cette hypothèse, auquel ils n’auraient pas pensé, afin d’approfondir leurs recherches…

    Peut-être qu’une des réponses serait simplement que la culpabilité des présumés coupables n’est pas établie et que donc il est possible que ce soit untel autre qui a fait ci et eux qui sont montré au publique pour le « bien » de ce storytelling de choc, pour ceci ou cela, un peut comme avec les « Gladios », mais là en nouvelle version… ou pas???

    Je ne sais pas moi…

    Merci de votre compréhension et prenez soin de vous!!!

Laissez un commentaire

Why ask?