Le diagnostic de l’échec

BeFunky_femme-voilee-je-suis-francaise.jpgSuite aux événements survenus le 7 janvier 2015 à Paris, Laura Mouzaia, une lectrice du Cercle des Volontaires, a souhaité nous faire part de son analyse personnelle. Etant donnée la charge électrique du climat pesant désormais sur notre pays, nous avons jugé légitime de lui donner la parole dans le cadre de la présente tribune.

Galil Agar

___________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les derniers événements tragiques de Charlie Hebdo révèlent d’autres malaises mal jugés, mal compris depuis longtemps. Les musulmans de France sont les premières victimes d’un système qui a rejeté leur intégration. Les première générations de musulmans immigrées en France et les générations suivantes ont toujours été dépossédées de leur Histoire, de leur Avenir. L’Ecole, moteur de l’ascenceur social, est en panne depuis plusieurs années. Ces générations, qui ont tenté de dialoguer, de marcher (marche des Beurs en 1983) pour s’exprimer ont été vite oubliées.

radicalisation

Incitation à la délation propagée par le ministère de l’intérieur à la suite des attentats de janvier

 Et depuis plusieurs années ces populations sont cantonnées dans des zones d’assignation collective avec un avenir bloqué. Les deux formations politiques majoritaires ont tenté de saupoudrer, pour mieux anesthésier les esprits, certains acteurs issus de cette communauté, en les nommant à de hautes fonctions de l’Etat. Or, ils ont été utilisés, brandis comme des alibis, sans aucune marge de manoeuvre, devenant des béni oui-oui. Malgré l’appareil juridique existant, les discriminations continuent; c’est dire les coups incisifs portés à la citoyenneté. Plus personne n’a foi en la parole politique, et les jeunes se cognent contre les murs de la désespérance. Les Français musulmans ont été dépossédés de tout, de leur vie sociale, il n’y a aucune place pour eux, aucune reconnaissance. La seule place reconnue avec bienveillance, c’est le sport et la musique, des activités ludiques pour distraire les foules.

Aujourd’hui, ces événements tragiques prouvent que cette communauté a été une fois de plus désossée, décharnée, dépossédée de sa religion. Les « analphabètes de l’obscurantisme » parlent pour eux, agissent pour eux. L’histoire a relaté une « nuit de cristal ». Après s’être attaqué à l’étoile, on s’attaque au croissant, quand les symboles sont touchés, salis, c’est l’humanité entière qui est en danger.

Les traitements réservés à ces derniers lors de ces événements n’évoquent pas l’humiliation des musulmans, alors qu’ils sont les premières victimes d’un système englué qui les expose à l’intégrisme politique, le poison du fascisme. Leur blessure s’explique par le fait que la nuance n’a pas été faite: Islam, Djihadisme, fanatisme, intégrisme, autant de « prismes » jetés dans la même gamelle, alors que la majorité d’entre eux s’inscrit dans la spiritualité, et les autres dans le crime organisé.

10922435_10204769966342323_11718496380408113_n

Actes islamophobes recensés en métropole par le site d’information Katibîn à la suite des attentats

Plusieurs mosquées ont été attaquées, ont subi des dégradations. L’islamophobie est bien une réalité, et elle ne bénéficie pas de mobilisation médiatique, ni populaire pour l’enrayer. L’Islam religion de banlieue n’impose pas le même respect, le même intérêt. Elle suscite d’emblée l’altérité. La troisième religion de France est abordée souvent dans le débat public sans connaissance, sans retenue, sans maitrise des codes, servant à nourrir et entretenir un peu plus les esprits pour des fins électoralistes.

Les valeurs républicaines sont des fictions pour ces communautés en marge de la société. Ils sont désignés comme les parias, ou les pilleurs de la France, et quand les jeunes militaires issus de ces communautés tombent au Mali, en Afghanistan pour défendre les dessous des cartes françaises dans le jeu international, personne ne s’en soucie !

La distance justifie l’oubli.

Depuis longtemps, des indicateurs ont été signalés par le monde associatif, par des sociologues aguerris mais l’autisme s’est imposé comme seule réponse. Une société qui refuse d’intégrer les siens est vouée à l’explosion. Depuis plus d’une décennie, les minorités sont accusées de tous les maux. Elles sont prises en otage pour mieux expliquer les méfaits de la crise, or la crise certains la subissent depuis plus de 50 ans ! Et quand une djellaba donne un sandwich à un SDF, là, personne ne le remarque.

Il y a urgence, Messieurs les dirigeants, les jeunes n’ont plus aucune perspective d’avenir. Ils sont rongés par la peur, l’incertitude dictée par l’injustice sociale. Un plan social, un plan Marshall doit être mis en place, il y a urgence car vous Avez, nous Avons un devoir moral envers les générations actuelles.

Laura Mouzaia

(215)

A propos de l'auteur :

Bonjour, je m'intéresse à la philosophie, à la religion, à la littérature et à l'économie. Mes recherches et mes articles au sein du Cercle sont souvent orientés vers les sentiers jalonnant dans un même mouvement ces différents domaines par le truchement de l'Histoire. Je lutte à ma manière contre ce que Jean-Claude Michéa appelle "l'enseignement de l'ignorance". Je considère que chaque prise de conscience poussant un esprit à s'émanciper du flux continu de l'immédiateté et de la banalité pour s'interroger sincèrement sur ses déterminations historiques, psychologiques et spirituelles est un pas de plus vers la victoire. Je pense que le journalisme citoyen peut être un instrument d'envergure dans ce combat, à condition de redonner au terme de "journalisme" la dignité qu'en exigeait l'écrivain George Orwell: "Le journalisme, c'est publier quelque chose que quelqu'un ne voudrait pas voir publié. Tout le reste relève des relations publiques".

a écrit 69 articles sur ce site.


21 commentaires

  1. Sophiane dit :

    Très juste contribution Laura et merci pour nous avoir fait partagé ton courage et ta lucidité.
    Espérons que les français gagneront en perspicacité sinon « au lieu de vivre tous ensemble comme des frères, nous mourrons tous, comme des idiots » M Luther King.

    • Aissa-Hakim dit :

      D’abord J’avoue et par suite je fais immédiatement mon mea culpa à Laura Mouzaïa. Je me méfie des textes signés par certains auteurs arabes qui abordent des sujets graves avec désinvoltures, de manière inquisitoriale et manichéenne. Il ya en France des dirigeants politiques et leurs relais : financiers, économiques, médiatiques, associatifs… totalement coupés de leurs administrés. Un seul pour cent des nantis possèdent plus de la moitié des richesses de la mère patrie, de France. Dans ce même pays, il y a près de 20 millions sur 65 millions de français à part entière qui, à quelques dizaines d’euros près, survivent sous ou à peine au dessus du seuil de pauvreté. Il existe en France de 2015 un Apartheid territorial, économique et social que les slogans : démocratie, laïcité, liberté, égalité, fraternité… ne suffisent plus à occulter. Et je parle en parfaite connaissance de cause.

      Je trouve le texte de Laura : objectif, accessible, véridique et équilibré. La France, pendant les « Trente Glorieuse » (1945-1975), pendant les années de plein emploi, de vaches grasses et d’ épis pleins, ne s’était jamais soucier du devenir de ses migrants descendants de ses esclaves et ses colonisés de son ancien empire. A présent que les vaches sont devenues maigres et les champs stériles, je ne crois plus aux vertus d’un plan Marchal pour réparer le dégâts. Les français ont retiré leur confiance à leur dirigeants politiques et à leurs affidés. Tel est mon seul point de désaccord avec Laura. Cependant je l’encourage à écrire. Sans démagogie aucune. je suis demandeur et preneur de ses textes.

  2. faguolaowai dit :

    il est clair que les représentants musulmans sont trop peu souvent invités dans les débats, et lorsqu’ils le sont ce sont des représentants bidons.
    Les musulmans de France on un ennemi puissant, le sionisme, contre lequel il est immensément dur de se battre, tant il possède de cartes dans son jeux. Ceci sans compter le racisme ordinaire, qui existe aussi, à ma grande honte.

    Si j’avais une chose à dire aux musulmans, c’est de ne pas perdre espoir. Faites des études dans le dur, les sciences, les mathématiques. On vous reproche votre barbe, votre voile, votre couleur ou votre ramadan, mais les équations de maths et de physique, les programmes informatiques n’ont pas d’apparence, et aucun pays ne peut se passer de personnes qui maitrisent de tels outils. Ca se vend bien à l’international également. Devenez puissants et riches, ainsi obtiendrez-vous le respect. Que font les asiatiques aujourd’hui ?

    Liberté, Egalité, Fraternité, laissez-le aux naifs.

  3. Arnaud dit :

    Encore une article qui veut nous imposer le « eux » et le « nous ».
    Je ne me reconnais pas dans ces « camps » fictifs, ces fausses identités.

    Je suis pas convaincu non plus qu’il est plus facile d’être pauvre et non musulman que pauvre et musulman dans les quartiers pour pauvres. Je ne crois pas que l’on soit voué à la pauvreté parce que musulman dans ce pays, c’est trop facile comme explication. Et il ne faut pas être bien malin pour comprendre qu’un immigré de fraiche date avec peu de formation a plus de chance de se retrouver plus pauvre que quelqu’un qui est là depuis des décennies ou des siècles et a adopté les règles du système.

    Il faut revenir à la vrai explication qui est la lutte des classes définie par Marx, l’exploitation pyramidale qui fait qu’il y a des riches et des pauvres. Ça n’a rien à voir avec la religion ou la couleur de peau. C’est le système capitaliste, devenu « ultra libéralisme » qu’il faut attaquer pour refondre un autre système plus humain.

    En Afrique il n’y a jamais eu autant de pauvres depuis la fin de l’apartheid. La différence c’est que maintenant des noirs peuvent appartenir à la classe dominante et des blanc peuvent tomber dans la pauvreté. La belle affaire puis que la classe des riches est de plus en plus riche et les pauvres de plus en plus nombreux !

  4. nico dit :

    Moi je connais une minorité qui n’est jamais accusée de rien …
    Elle est même bien protégée merde quand meme …

    • Galil Agar dit :

      Cher nico, je ne pense pas que l’objectif de Laura était de monter une partie du peuple français contre une autre. Je pense que les déclarations proférées pas Manuel Valls font beaucoup plus de mal aux Français de confession ou d’ascendance juive qu’elle ne leur rend service. Cordialement.

      • nico dit :

        Je suis tout à fait d accord avec toi

        D ailleurs je constate qu agiter des tensions communautaires c est a la mode depuis sarkozy et on en a la consécration avec valls qui lui est hyper communautaire et je pense hyper corrompu

        Et ca a bien un but : éviter que les gens parlent des vrais problèmes et montrent du doigt les vrais responsables

        Je vais préciser mon propos et ça plaira ou pas mais je pense être objectif

        1- la France est censée être une nation non communautaire et universelle
        Or depuis la faillite de chirac et l avènement de dirigeants communautaires ,le premier étant sarkozy , le France n est plus la France elle est devenue corrompue et dirigée par des groupes qui ont des intérêts propres et l intérêt général n existe plus en France

        2- La petite minorite dont beaucoup parlent est désignée pour être la minorité juive mais c est faux
        Elle est désignée comme cela a dessein pour qu on montre un faux coupable
        Et quand tout est faussé et bien la vérité est cachée et les vrais coupables sont tranquilles

        La vraie minorité coupable et qui contrôle la France desormais c est celle ci :

        – Les banquiers et ce n est pas une offense de dire que les grands dirigeants de la finance sont juifs
        Mais la religion juive n a rien a voir la dedans le problème est plus le sionisme je dirais

        – Les politiques corrompus

        – Les multinationales qui sont apatrides et qui vivent contre les états et donc contre les peuples
        Exemple : apple

        Apple exploite des ouvriers chinois
        Apple ne paye pas ses impôts dans le pays ou il vit c est a dire les USA
        Apple vend tres chers ses produits qui ne coutent rien a fabriquer

        Donc Apple vit contre toutes les populations de la planète et ne reverse rien ou pratiquement rien aux societes humaines aux états sur le dos de qui elle prospere : c est une logique de mort ca pour moi

        Et donc ainsi on fait focaliser l agitation sur les juifs pour qu on ne voit pas tout cela

        Les juifs déjà ca ne veut rien dire en soit c est tres divers il y a des juifs partout sur la planète meme en Iran

        Etre juif ca ne veut pas dire être pour Israel et sa politique du moment et pourtant on veut nous faire croire cela

        Bref tout le débat est faussé et c est fait exprès évidemment comme ca les vrais enfoirés peuvent vivre tranquille

        Voila le fond de ma pensee Galil

        Et il serait grand temps que les gens prennent conscience de tout ca

      • Galil Agar dit :

        Merci beaucoup d’avoir précisé ta pensée Nico. Je t’y ai poussé un peu, parce qu’il faut rester aux aguets pour ne pas tomber dans les pièges (grossiers) qui nous sont tendus. Je constate avec plaisir que ces pièges, tu les as pour beaucoup repérés. C’est important de les expliciter comme tu l’as fait. En ce qui concerne la corruption, elle existait déjà sous Chirac et Mitterrand. C’est rien de le dire : affaire Elf, Angolagate avec au casting le réseau corse de Pasqua, le propre fils de Mitterrand, le candidat à la mairie de Jerusalem Arcady Gaydamak et l’inerrable Jacques Attali … Les réseaux ont à peine changé, puisqu’Attali présente un programme « apolitique » « d’intérêt général » pour 2017 … http://www.20minutes.fr/societe/1545591-20150220-video-jacques-attali-va-presenter-programme-idees-presidentielle-2017 Valls, Bauer et Fouks, qui sont aujourd’hui hauts placés dans les réseaux de l’oligarchie, étaient déjà les poulains de Rocard à l’époque. Le banquier Macron avait déjà Attali pour mentor, tout comme Ségolène Royal et un certain François Hollande qu’il a fait passer de l’ombre de la cour des comptes à l’oreille de François Mitterrand.C’est triste à dire, mais j’ai l’impression que depuis trente ans, tout se passe exactement comme prévu par l’oligarchie, et le plan est volontairment conçu avec un mortel ennui, ce qui permet d’anesthésier les consciences .. Il y aurait pu, il y aurait dû avoir une révolte populaire après le déni de démocratie concernant le vote sur le traité européen. Ce refus est peut-être le seul obstacle majeur au plan général de l’oligarchie depuis trente ans. Cette révolte n’a pas eu lieu. Il n’y a pas eu de sursaut. Ce sursaut viendra-t-il un jour ? « La chouette de Minerve ne prend son envol qu’à la tombée de la nuit », disait Hegel 😉

      • nico dit :

        Effectivement on est dans un tunnel qui dure depuis plusieurs décennies et les gens ne se revoltent pas
        Pourquoi ?
        D après moi c est tres simple à comprendre :

        1- On a depuis bien longtemps mis en avant l individualisme l homme est centre sur lui meme
        C etait le projet de base des Lumières et lentement jusqu a aujourd hui cette manière de vivre s est imposée jusqu au paroxysme de l hyper consommation et de l hédonisme
        Ceci est voulu car des gens en parallele ce sont groupes par intérêts communs et profitent de la masse de la population qui elle ne vit que pour soit
        Tous les repères qui pourraient grouper les populations sont systématiquement coupes
        C est ce qu on appelle l idéologie laïque …

        2- Donc dans ce contexte une révolution ne peut arriver
        Une révolution arrive dans ce contexte que si une seule chose se produit
        Si les gens meurent de faim et ou n ont plus les éléments de base pour vivre : un toit à manger de quoi se vêtir et se divertir
        Ca tu remarquera que tout est fait pour maintenir ces flux ouverts pour les masses populaires
        Evidemment sinon dans les 5 minutes qui suivent c est l émeute
        Imagine un peu : plus de télé , plus de foot , plus de bouffe pas chère ( et bien souvent degueulasse d ailleurs … ) , plus d iphones , plus d internet …

        Enfin ces groupements de prédateurs comme je disais ils sont nombreux et on peut les nommer : les sionistes , les francs maçons , les bilderberg , les skull ans bones , les wasp , les yakuza , la mafia , les pseudo famille royales a travers le monde ect etc …

        Ils se retrouvent périodiquement dans des forums des colloques des séminaires tout le monde le sait et le voit

        Quand on comprend ca on a tout compris

        D un cote ces gens prônent l émancipation totale de soi , ils prônent l individualisme total la liberté totale
        Et de l autre ils s agregent eux en groupes d interets …

        Ils font le contraire de ce qu ils conseillent aux autres … évidemment

        Je sais plus si c est warren buffet qui a dit ca que la lutte des classes a été gagnée par les plus riches
        Et bien c est vrai
        Les plus riches ont détruit la classe qui leur etait oppose c est réussi

        Et c est la raison pour laquelle il n y a pas de révolution nulle part dans les pays dit occidentaux et développe

        Parce que la peur de perdre son job , la peur de plus pouvoir payer les crédits , la peur de pas pouvoir s acheter la prochaine voiture le prochain iphone 24 , le prochain pull de chez chanel

        Moi tu vois Galil j ai 40 ans depuis peu
        Je me considère pas comme vieux mais pas du tout alors

        Néanmoins évidemment j ai eu le temps plus que les plus jeunes de réfléchir
        Normal j ai l avance de l âge quand meme : )

        Et bien quand je regarde la plupart des jeunes disons de 20 ans prêt a vendre leurs mères pour un téléphone ou une paire de chaussure de luxe
        Voire prêt à vendre plus que leurs mere si tu comprends ce que je veux dire
        Quand je vois que les boutiques des champs elysees ont pour clients des touristes mais surtout des jeunes minettes de 20 ans qui viennent faire un all in sur une paire de louboutin …

        Et bien je me dis en effet c est mal barré la révolution

        Sauf que moi par rapport à toi Galil la différence c est que je m explique tres bien pourquoi ca pete pas
        Et c est tres basique comme démarche pour le comprendre

        On pourrait dire en résumé que l humain est pousse dans la médiocrité par les élites afin qu il reste docile
        C est un servage moderne en fait un esclavage à ciel ouvert en quelque sorte

        Et le nombre de personnes surrendettees ou qui courent pour rembourser des crédits pour devenir propriétaires de rien au final me donne raison

        Coluche que j adore a eu une phrase fameuse dans un de ces sketch

        La maison merlin tu paies 30 ans ton credit et à la fin les ruines sont à toi

        Il etait tres intelligent Coluche plein de sagesse c est pas pour rien qu on ne l a pas oublie aujourd hui

  5. MIREILLE S dit :

    Laur,
    J’admire votre courage, votre lucidité et la connaissance de cette page d’histoire.
    Je reconnais une analyse parfaite et je suis d’accord avec toutes vos remarques.
    Bravo!!!! et merci.

  6. Rime dit :

    Merci Laura pour cet article très clairvoyant.
    Malheureusement, tu as bien raison, aujourd’hui tout le monde se permet de parler et critiquer l’Islam, sans rien en connaître; ou juste: le voile, les intégristes, les terroristes, l’interdit du porc et de l’alcool… Comme si une religion se cantonnait à cela!!
    Normal, quelle image avons nous de l’Islam ou des Musulmans??? Nous n’entendons parler que de ceux qui commettent des crimes, et ne voyons que ceux qui se mettent en avant. Les autres, ceux qui se contentent de mener une vie discrète, essayant de naviguer au mieux entre les courants de leur religion, leur histoire, le pays où ils ont choisi de vivre, parfois sans montrer aucun signe, essayant de tout concilier, sait on seulement qu’ils sont Musulmans? Sait on que de tels Musulmans existent aussi?

  7. Mamadou DIAGNE dit :

    Courage et Lucidité, ce sont des valeurs qui manquent aux gens dans nos sociètés d’aujourd’hui !
    Merci Laura d’aider à ce que les réflexions s’enrichissent !

    • chantal dit :

      je te dis Bravo Laura pour ton super article très intéressant. Tout ce que as dit est juste et mesuré. Je te dis merci pour ton courage, ton bon sens et ta clairvoyance. Encore milles merci Laura

  8. Pakomo dit :

    Merci, merci pour votre clairvoyance, votre courage, votre intégrité et votre combat permanent aussi puissant qu’un « coup de crayon »……..

  9. Anais dit :

    Oui, une partie des causes de cette situation désastreuse est pointée du doigt par ton analyse.. Mais il y a encore tellement d’autres facteurs… Militons pour plus de culture, et moins de culte !

    • ROBIN dit :

      C’est dommage que les représentants du culte musulmans ne tiennent pas un tel discourt!
      que faut il de plus, quand on parle d’intégration puisque les musulmans on payait le prix fort: 2em génération sacrifiée.
      J’encourage cette action de publication pour qu’elle devienne mensuelle et qu’on puisse débattre car il s’agit de l’avenir de nos jeunes français de confession musulmane.
      Bravo! et merci Laura!

  10. Tutu dit :

    Le problème est que l’Islam, comme le Christianisme, le libéralisme ou le communisme sont des idéologies au service des pouvoirs. Evidemment, ces idéologies échappent peu ou prou aux intérêts qu’elles sont censées servir, mais la finalité est toujours au bénéfice des financiers, et jamais au profit des peuples qui se combattent au nom de ces leurres que l’on agite pour les diviser.
    Dénoncer les idéologies est une nécessité impérieuse.
    http://democratisme.over-blog.com/

    • « Le problème est que l’Islam, comme le Christianisme, le libéralisme ou le communisme sont des idéologies au service des pouvoirs. » : vous l’affirmez mais ne le démontrez pas…

      • Tutu dit :

        Ce serait peut-être un peu long dans le cadre de ce forum.

        Vous me soufflez ! Vous me demandez des preuves de ce que l’on constate tous les jours ?

        Jamais vous ne convaincrez quelqu’un de se sacrifier pour enrichir une banque, un industriel etc. Par contre, pour son dieu qui est meilleur que celui de l’autre, aucun problème pour trouver des volontaires.
        De même les « droits de l’homme », la démocratie, l’antiracisme et autres balivernes justifient tous les massacres, droits d’ingérence, bombardements et guerre au terrorisme. Cette dernière idéologie a remplacé avantageusement le nationalisme, patriotisme, racisme du siècle précédent.
        Pour plus de détails, je renvoie sur:
        http://democratisme.over-blog.com/

  11. djaman dit :

    Décidement, le constat depuis des décennies est le même, navrant, rien ne bouge. Les politiciens de tous bords se succèdent et se ressemblent. Tout se gangrène.Mais que le combat continue, que les langues se délient et que des gens courageux et lucides nous portent vers un futur espérant le meilleur.

  12. Goupil dit :

    L’analyse est très pertinente, jusqu’à sa conclusion, où l’on interpelle ces « messieurs les dirigeants » au nom d’une hypothétique responsabilité qu’ils auraient à l’égard des membres de notre société. La réalité est hélas tout autre, qui les lie de fait à des intérêts qui vont à l’encontre des nôtres. C’est à mon sens la première prise de conscience à opérer : il n’y a plus rien à attendre des urnes. L’urgence évoquée ne date pas d’une décennie, cela fait au moins trente ans qu’on nous ballade de crise en crise, en maintenant la pression salariale par un chômage savamment dosé et une ouverture constante au dumping social. Qui a oublié Bouygues dans les années 70/80, se félicitant de la robustesse et de la malléabilité des travailleurs du Maghreb ? La politique était déjà à son service, et non au nôtre. Cette tendance à l’exploitation des travailleurs, initiée par la révolution – dont le premier fait d’armes aura été le démantèlement et la saisie des avoirs des corporations – puis combattue par les mouvements sociaux de la révolution industrielle, n’a jamais été démentie, voire s’intensifie aujourd’hui avec la dislocation du pays livré aux mains d’intérêts financiers étrangers. Il en va du communautarisme, comme du féminisme ou de tout autre mot en « isme » : leur objet, c’est la division et surtout la diversion. Le chiffon rouge qu’on agite sous nos nez bouchés.

Laissez un commentaire

Why ask?