Nucléaire israélien : François Hollande est-il mythomane ou simplement débile ?

L-interview-du-14-juillet-de-Francois-HollandeV2Hier, François Hollande a donné la traditionnelle interview du 14 juillet à Claire Chazal et David Pujadas. Ce qui nous intéresse ici ne sont pas les audiences en baisse, qui n’étonneront personne, mais une scène, choquante bien que furtive, qu’aucun média de grande diffusion n’a jugé utile de relever.

Se réjouissant de l’accord sur le nucléaire iranien, François Hollande évoque le risque évité de prolifération d’armes atomiques au Proche et Moyen Orient :

« Si l’Iran accédait à l’arme nucléaire, l’Arabie Saoudite, Israël, d’autres pays voudraient également accéder à l’arme nucléaire, et ce serait un risque pour la planète toute entière. »

On note que les deux chiens de garde qui lui font face tiennent parfaitement leur rôle dans cette mascarade médiatique en ne pipant mot.

Il n’est pourtant pas compliqué pour quiconque possède une connexion internet et un peu de temps de cerveau disponible de se documenter sur le sujet. Deux minutes sur Wikipédia suffisent pour se rendre compte que le nucléaire israélien est un secret de polichinelle:

« Israël disposerait de 80 à 400 ogives nucléaires capables d’être transportés par les missiles balistiques, les navires de guerre et les avions. Chaque année, Israël produirait entre 10 à 15 nouvelles bombes nucléaires. Depuis le début de son programme nucléaire, Israël aurait produit de 690 à 950 kilogrammes de plutonium. Le site nucléaire de Dimona serait la pièce maîtresse de la recherche militaire israélienne dans le domaine de l’atome.

Avec l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord, Israël est l’un des quatre pays à disposer de l’arme nucléaire sans avoir signé le traité de non-prolifération nucléaire. L’État d’Israël n’a jamais confirmé ni démenti sa capacité à utiliser l’atome à des fins militaires, suivant une doctrine d’ambiguïté délibérée.

« En 2014, on estime qu’Israël est un pays dotée de l’arme atomique dont le programme nucléaire est arrivé depuis longtemps à maturité. Tsahal dispose de nombreux vecteurs de frappe qui reposent à la fois sur les bombardiers, les missiles balistiques (modèles Shavit et Jéricho I) ainsi que sur les sous-marins récemment acquis en Allemagne. Ce pays continue à maintenir un flou sur ses activités pour deux raisons essentielles : ses ennemis potentiels ignorent précisément l’étendue de son pouvoir de destruction massive, de plus, ses alliés rejettent la critique d’aider une nation qui refuse adhérer au TNP puisqu’elle nie posséder l’arme atomique.

Le 6 décembre 2006, Robert Gates, alors responsable du Département de la Défense des États-Unis, déclarait qu’Israël est effectivement une puissance nucléaire lors d’une audience devant la commission des forces armées du Sénat américain. Lors d’une interview du 11 décembre 2006, le Premier ministre israélien Ehud Olmert a inclus Israël dans la liste des pays possédant des armes nucléaires.

On y apprend même que ce programme a été développé avec l’aide de la France:

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, il existait un contexte de la coopération diplomatique et militaire très soutenue entre la France et l’État hébreu. En sus des amitiés personnelles qui liaient les socialistes Guy Mollet et le général Kœnig aux travaillistes israéliens, Paris avait rapidement considéré l’État hébreu comme un allié au Proche-Orient.

À partir de 1956, le Premier ministre David Ben Gourion et Shimon Peres, alors directeur général du ministère de la Défense, obtiennent l’aide ultrasecrète de la France dans le cadre des Protocoles de Sèvres, sous la condition de devoir demander l’autorisation à la France lorsqu’il décidera de construire une bombe.

Une alliance sacralisée dès 1956 avec la crise de Suez, durant laquelle Israël appuya son allié européen contre l’Égypte. En récompense de ces liens étroits, la France fournit très discrètement à Israël la technologie pour construire un réacteur dans la région de Dimona, qui entrera en fonction entre 1962 et 1964. Celui-ci est considéré, par une grande partie des experts, comme un site de fabrication d’armes nucléaires. Le gouvernement israélien s’est toujours refusé à tout commentaire sur le sujet, s’en tenant à une politique d’ambigüité délibérée. Parallèlement à la construction du site de Dimona, à laquelle des ingénieurs français ont participé, des scientifiques israéliens sont soupçonnés d’avoir été conviés à participer aux essais nucléaires français dans le désert algérien.

Cette scène de théâtre financée avec l’argent des français est une nouvelle preuve de la soumission de la caste politico-médiatique à des intérêts étrangers. Après Hollande le criminel de guerre qui livre des armes aux « rebelles » syriens, nous avons eu le droit à Hollande le mythomane qui, non content de se ridiculiser lui-même, ridiculise la voix d’une patrie vieille de 1 500 ans.

Baptiste Mannaia

(473)

A propos de l'auteur :

a écrit 54 articles sur ce site.


11 commentaires

  1. alain poueyto dit :

    Les 2 peut-être ?

  2. AMOURA dit :

    il craind les prochaines elections en france d etre rattrapper par sarko qui est soutenu par le fort lobby juif de france.Il a volontairement declaré qu israel est innocente et ne detient pas d armes nucleaires qu il faut continuer à la defendre coute que coute de l ennemi pretendu iranien alors que le monde entier sait qu israel fabrique des bombes atomiques et pratique la proliferation nucleaire avec l inde contre le pakistan.D ailleurs israel est en train de pousser l inde à faire la guerre au pakistan pour detruire son arsenal nucleaire afin d assouvir le desir des sionistes.

  3. Arthurbg dit :

    Quand….Alzheimer fausse l’information:
    Un ministre algérien affirme que le «lobby juif» a porté Sarkozy au pouvoir
    http://www.liberation.fr/monde/2007/11/28/un-ministre-algerien-affirme-que-le-lobby-juif-a-porte-sarkozy-au-pouvoir_8888
    Or, Valérie Hoffenberg, jusque là connue comme conseillère UMP de Paris, est également – beaucoup plus discrètement – directrice pour la France de l’American Jewish Committee, une association juive ultra-sioniste très influente aux Etats-Unis et très liée à Nicolas Sarkozy depuis octobre 2003. En avril 2004, notre futur président avait participé à Washington à un déjeuner de l’American Jewish Committee donné en son honneur, Marc Perelman avait relaté la chose dans un long article du magazine judéo-progressiste Forward : « A Washington, vendredi 23 avril, Nicolas Sarkozy était le gouvernement français à lui seul. Toujours ministre de l’intérieur – et des cultes – devant l’American Jewish Committee, principale organisation juive américaine, qui a offert un déjeuner en son honneur. (…) Au cour de celui-ci, Nicolas Sarkozy a prononcé hardiment un discours en anglais, dans lequel il a révélé que « les journalistes » l’avaient appelé « Sarkozy l’Américain ». « J’en suis fier, a-t-il dit. Je n’ai pas peur de dire que je partage beaucoup de valeurs américaines. » Il cite un nom, au hasard : Arnold Schwarzenegger. « Comme Sarkozy, c’est difficile à prononcer. Mais cela n’a pas empêché les Californiens de l’élire gouverneur », admire-t-il. (…) Le contact entre Nicolas Sarkozy et l’AJC s’est établi en octobre 2003, quand il a reçu une délégation de cette organisation américaine, venue lui demander ce que le gouvernement français faisait contre l’antisémitisme. »
    http://www.geostrategie.com/1895/sarkozy-donne-des-gages-au-lobby-sioniste/
    http://oumma.com/16932/decouvrez-sarkozy-hollande-lobby-israelien

    Effectivement Hollande suit le même chemin , Valls, aussi..

    Une France pauvre qui doit faire du fric à tout prix !
    L’Europe, pas son but sauf s’en servir …..même si à ce jeux Angela est bien meilleure !
    La fin justifie les moyens:
    Rainbow Warrior…
    Opération Turquoise…
    La France et ses OPA sur bijoux belges: Renault quitte la belgique pour des contrées lointaines, Tractebel , c’était trop beau, Fina, ce sera pour TOTAL…
    Centrale de CHOOZ, si problème, c’est pour les belges…
    Interdiction pièce de monnaie commémorative de la bataille de Waterloo, on est en …..2015…
    Première réunion après décision de la Grèce : TOUTE l’Europe…..Mais NON: Allemagne et la France!!!!
    Et certains français sont assez…C.. pour être Europhobes !!!
    Maintenant France colonisée par Chine, Qatar…..on rigole moins le colonisateur devient colonisé !

  4. je ne suis pas charlie dit :

    flamby comme sarko restent des larbins, l’un plus sénile que l’autre probablement ?

  5. cnt dit :

    conflit d’intérêt entre HOLLANDE illuminati et PUJADAS aussi illuminati, donc que vaille dite interview ?
    +
    pourquoi Est-ce que ces RATS d’usurpateurs pseudos légitime dit politicard, Parle et agis au nom de la FRANCE
    qu’engageant la FRANCE étrangèrement sans concertation de l’état donc le Peuple seul souverain vue le politique juste sensé gérer les administrations et défendre la Nation ?, est que vaille ces interviews télévisés fait ainsi hors d’un vrai cadre civique ?

  6. charles dit :

    Un titre très phylosophique!

  7. Harry Tuttle dit :

    Hollande devrait demander une inspection de l’AIEA des installations israéliennes… 🙂

Laissez un commentaire

Why ask?