Stratégie du choc : Hollande veut prolonger l’état d’urgence et modifier la constitution !

stratégie du chocDans la Stratégie du choc, Naomi Klein, s’appuyant sur plusieurs recherches documentaires, soutient que, les désastres qui conduisent à des chocs psychologiques, permettent aux chantres du capitalisme d’appliquer la doctrine de l’école de Chicago dont Milton Friedman est l’un des représentants les plus connus. Ils imposeraient à l’occasion des désastres des réformes économiques que Naomi Klein qualifie d’ultra-libérales telles que la privatisation de l’énergie ou de la sécurité sociale. En gros, l’émotion prenant le pas sur la réflexion, les périodes au cours desquelles les individus sont sous l’effet d’un choc psychologique intense sont très favorables pour la mise en place de politiques qui desservent leur intérêt.

Les attentats de ces derniers jours, dont l’impact est démultiplié par le travail des médias, provoquent cet état de choc psychologique chez les citoyens qui ne sont pas formés à l’autodéfense intellectuelle, soit la capacité de prendre du recul et d’analyser une situation à froid. Le moment est donc parfaitement propice à l’annonce de mesures défavorables au plus grand nombre; ces mesures trouvant leur justification dans la nécessité de plus de sécurité, alors même que la récente loi renseignement, ayant mis en place la surveillance de masse, vient de démontrer son inutilité. Aussi il n’etonnera pas les observateurs attentifs de la vie « démocratique » de voir le gouvernement se ruer sur la prolongation de 3 mois de l’état d’urgence. Pour rappel l’état d’urgence donne à l’excecutif des pouvoirs dignes d’une dictature comme l’interdiction de réunion, ou la prise de contrôle des medias. Pire encore, Hollande a annoncé lundi 16 novembre une modification de la constitution « pour permettre aux pouvoirs publics d’agir, conformément à l’état de droit, contre le terrorisme de guerre ». Que se cache-t-il derrnière cette belle formule ? On peut s’attendre au pire de la part d’un gouvernement qui soutient le terrorisme en Syrie, organise la surveillance de masse de ses citoyens et ne sanctionne jamais les incompétents qui ont failli à assurer leur sécurité. De plus le Premier ministre ne souhaite pas que cette modification passe par un référendum. Et si le peuple ne votait pas comme il fallait ? Pourquoi prendre le risque…

Jusqu’à quel point fonctionnera la stratégie du choc sur la population française ? A vos pronostics…

Baptiste Mannaia

(304)

A propos de l'auteur :

a écrit 54 articles sur ce site.


6 commentaires

  1. COEURET dit :

    Super documentaire ! Merci d’aider à sa diffusion et merci pour votre travail

  2. Vincent dit :

    François Hollande va modifier un article qui traite de l’état de siège et aussi d’insurrection armée.
    Il est question du rôle des militaires en cas de soulèvement, et de la possibilité qui leur est conférée d’être utiles au peuple en période transitoire.
    Je pense que déclencher un guerre terrestre contre Daesh va entraîner la constitution d’une force Européenne.
    Je vois donc à terme le tableau de militaires étrangers qui feraient face au peuple Français en insurrection, aux ordres de l’UE qui défendra ainsi le NOM sur nos terres.
    Tout ceci n’augure rien de bon, et pour moi, nous renvoie à notre responsabilité à continuer de laisser faire.
    Bien à vous, merci pour vos articles et votre utile travail.

  3. Joseph dit :

    Les attentats de Paris vont certainement contribuer à faire accepter les résolutions du Nouvel Ordre Mondial…Je suis certain que le groupe Bilderberg a sabré le champagne dès l’annonce de la nouvelle! Non pas qu’ils se réjouissent des morts, peut-être pas, mais parce que cela servira leur Plan…

  4. olivier dit :

    l’état d’urgence prolongé est là pour parer au collapse financier imminent.
    la ponction sur les comptes risquent d’en fâcher certains…

  5. OSEF dit :

    Très bon résumé de la situation !!

Laissez un commentaire

Why ask?