Les véritables résultats des élections régionales

Elections régionales 2015Encore une fois l’abstention a été très forte pour ce premier tour des élections régionales. Peu commenté, ce chiffre est rapidement relegué au rang d’information de seconde importance une fois les résultats connus. Et pour cause, une abstention massive tend à décrédibiliser le principe des élections et donc le système républicain lui même. Encore moins commenté que l’abstention, il existe une donnée qui ne semble interesser personne et qui vient considérablement nuancer le résusltat des élections. Il s’agit des non inscrits, ces Français en âge de voter mais qui ne sont inscrits sur aucune liste électorale. Ils représentent pourtant plus de 6 millions de personnes, soit 12% de la population majeure en France. Bien qu’aucun média de grande diffusion ou aucune statistique officielle ne les référencie, il est facile de calculer leur nombre en retranchant le nombre d’inscrits du total de la population majeure que fournie l’INSEE par sa pyramide des âges (voir addendum).

Aussi il faut bien garder en tête que le corps électoral potentiel est de 51,5 millions d’individus, contre 45,3 millions d’inscrits. En recalculant les résultats en accord avec cette base, nous obtenons le graphique suivant, qui illustre de manière fidèle les votes et non votes des Français.

Elections régionales 2015

A la vue de ce graphique, que se gardera bien de vous montrer la presse de grande diffusion, on se rend rapidement compte de l’illégitimité des élections et donc des groupes politiques de gouvernement. En additionnant les non inscrits, les abstentionnistes et les bulletins blancs et nuls, on obtient 58% de Français qui ne se reconnaissent dans aucun des partis en lice. Par ailleurs, malgré une exposition médiatique permanente et des moyens financiers colossaux, les « grands » partis politiques ne parviennent pas à dépasser 12% pour le FN, 10% pour le PS et 11% pour l’UMP. Ainsi, même une alliance nationale des trois plus grands partis de France ne représenterait potentiellement qu’un français sur trois ! Cela prouve, s’il en était besoin, à quel point les français sont lassés du jeu politique républicain.

Baptiste Mannaia

_____________________________________________________________________________________________

Addendum du 8/12/15 à 10h55 :

La statistique fournie par l’INSEE dans sa pyramide des âges concerne la population vivant en France et non la population française. Pour obtenir la population française, il faut donc en retrancher les étrangers vivant en France et y ajouter les Français vivant à l’étranger. Les étrangers vivant en Fance sont 4,2 millions et les Français vivant à l’étranger sont 3,5 millions. A défaut de plus d’information, on part sur l’hypothèse que le pourcentage des plus de 18 ans est le même pour ces populations que pour la population de la France, soit 77,7%. On obtient donc une base de Français majeurs de 51 millions d’individus (et non 51,5 millions comme indiqué dans l’article) et un nombre de non inscrits de 5,7 millions. Le total des abstentionnistes, non inscrits et blancs et nuls passe donc à 57% au lieu de 58%. Le total UMP&Co passe de 11% à 12%. Les scores du PS et du FN reste à 10% et 12%, les changements après la virgule n’étant pas reportés car les nombres sont arrondis à l’unité.

Veuillez trouver ci-dessous le tableau récapitulatif des données sources :

Catégorie nombre de voix pourcentage des français majeurs source
Absention 22 689 039 44% ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
Blancs et Nuls 901 571 2% ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
Non Inscrits 5 693 142 11% Calcul de l’auteur
Front National 6 018 672 12% ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
PS & Co 5 086 020 10% ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
UMP & Co 5 914 687 12% ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
EELV 1 440 226 3% ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
PCF 337 390 1% ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
Front de Gauche 541 409 1% ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
DLF 827 262 2% ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
Autres 1 313 436 3% estimé à partir des résultats publiés par le ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
UPR 228 929 0,4% estimé à partir des résultats publiés par le ministère de l’intérieur, le 7/12/15 à 12h
TOTAL 50 991 783 100%  

(235)

A propos de l'auteur :

Citoyen engagé, je m’intéresse particulièrement à l'économie et la géopolitique. Je suis convaincu qu'en se passant le mot nous finirons par réveiller les français qui hibernent depuis trop longtemps et à reprendre la main sur nos institutions. Parce que nous ne pouvons pas laisser une partie de l'humanité sur le bord de la route, parce qu'un citoyen informé en vaut dix, parce qu'unis nous sommes une force inarrêtable, plus que jamais la ré-information est un devoir.

a écrit 54 articles sur ce site.


132 commentaires

  1. Substance2004 dit :

    Cher Batiste,

    Je vais rappeler plusieurs choses utiles concernant le vote (que peux de gens savent en réalité, ou trop oublié) :

    Beaucoup de citoyens Français ont posté des vidéos ou des photos sur les réseaux sociaux où ils déchirent leur carte élctorale.
    (Compilation Spi0n) http://www.dailymotion.com/video/x3cjdpe_detruire-sa-carte-electorale-pour-protester-compilation_news

    Déjà, pour avoir une carte électorale (et donc être inscrit sur ces listes), il faut aller en mairie pour s’y inscrire, et donc faire une démarche personnelle.
    Ce que font ces personnes ne sert à rien ou est purement symbolique.
    La carte électorale n’est utile que dans les communes de moins de 1000 habitants quand vous n’avez pas sur vous votre carte d’identité. Autant détruire sa carte d’identité pour être certain de ne pas voter.
    S’ils ne déménagent pas, ils recevront toujours leur carte électorale chez eux.
    Le seul truc pour se désinscrire des listes électorale est de ne pas se réinscrire après un déménagement. La liste électorale doit être associée avec le fichier des impôts car on ne peut pas être inscrit dans deux communes. Si la carte électorale revient à l’expéditeur, vous êtes désinscrit.

    Depuis 2014, les bulletins vides ou contenant un bulletin blanc sont comptés dans une catégorie bien à part (tout en bas des décomptes des voix). Le nombre de ces bulletins sont d’ailleurs donnés clairement sur le site du Ministère de l’Intérieur. C’est à dire que l’on peut être d’accord avec l’acte de voter (et comme il est écrit sur la carte électorale « voter est un droit, c’est aussi un devoir civique »), mais on a aussi le droit de ne pas voter (le devoir civique n’est pas obligatoire comme en Belgique, sous peine d’amende).

    Savoir ces choses, c’est aussi avoir au moins, un intérêt sur la vie civique de son pays. Je ne parle pas de la vie politique des partis.

    Cette reconnaissance du vote blanc est plus un problème de reconnaissance médiatique.
    Maintenant, reste aux médias à donner le nombre des bulletins blancs, ce qu’ils ne font pas toujours) et ce que ton article ne met d’ailleurs pas en avant…

    Et c’est bien le gros problème de ton graphique et de tout ton article.
    Un Chouardien peut autant manipuler les chiffres qu’un journaliste à Libé.

    Je doute beaucoup des conclusions de Chouard.
    Le système est tout à fait en mesure de mettre par exemple dans une commune une personne sans étiquette reconnue par les citoyens pour son dévouement pour le bien être de la cité. Cela ne se limite pas forcément à une bourgade en Auvergne.
    Bon exemple : Robert Mésnard (il n’est ni au FN, ni au RBM).

    Quant à l’argument malhonnête de Chouard de passer souvent à la télé pour être élu, l’élection de Chirac face à Balladur en 1995 ne confirme pas cette règle.

    • Baptiste Mannaia dit :

      Bonjour Substance2004,

      Il n’en reste pas moins que 58% des français majeurs n’ont voté pour aucun parti, et 56% ne se donne même pas la peine d’aller voter, les votes blancs et nuls ne représentant que 1,75% du corps electoral potentiel.
      Pour la correlation entre temps de passage média et résultats aux élections, je vous conseille la lecture de cette excellente analyse en 3 billets :

      http://notre-epoque.fr/2014/08/les-medias-votent-pour-nous-1-leffrayante-correlation-entre-temps-de-parole-et-resultats-aux-elections/

      • FEBVET René dit :

        Je fais partie des 49% d’abstentionnistes : plutôt ne pas voter que mal (au yeux de certains) voter. Juste un peu de calcul rapide : si abst = 49 %, Non insc = 12 % ,blancs = 2 % et nuls = 2 % , on arrive à un total de 65 % Il reste donc seulement 35 % de bulletins exprimés et non pas 58 %. Un peu plus d’un tiers des électeurs potentiels. Les gouvernements refusent de tenir compte de l’avis des 2 tiers des Français qui ne veulent plus voir tous ces pachydermes de la politique continuer à vivre sur leurs dos. Quand comprendront-t-ils ça ?

      • Baptiste Mannaia dit :

        René,

        Attention à ne pas mélanger des pourcentages calculés sur la base du nombre d’inscrits avec des pourcentages calculés sur la base du nombre d’électeurs potentiels.

      • Pierre dit :

        Une chose que les gens semble ne pas prendre en compte c’est que même a Athenne tout le monde ne participait pas a l’activité électorale.Cela ne va pas de soit il y a toujours au sein de la population une frange qui ne s’intéresse pas plus au jeux politique ou qui n y participe pas.Si il y a certainement parmi les non inscrits des gens dégoûte par la politique il est fort a parier qu une grande partie d’entre eux ne s y intéresse pas.Les raisons données pour cela peuvent être multiples et sans doute que notre système politique ne favorise pas l implication des citoyens mais je doute que cela en soit la seule raison.Même en suisse ou vous avez fait un reportage sur la démocratie directe il y a peu seulement une partie de la population participait a l’assemble du vote.
        Étienne Chouard a des idées importante et nécessaire telle que le tirage au sort ,le referendum d initiative populaire ou encore l’importance d’écrire une constitution en commun mais son système parfait ne résoudra jamais le problème des non inscrit.C’est un peu malhonnête de dire que les non inscrits sont forcement des blasés de la politique.les abstentionnistes et les voteurs blanc sont plus légitimes pour expliquer le dégoût de la politique de manière générale. Pour finir je pense moi,que le système se fout du nombre de personne qui vote tant qu il y a des personnes qui vote fut il 40 million ou deux millions notre système politique n impose pas un certain taux de participation particulier pour être élu.L’abstention qui semble être une bonne idée parce qu’elle délégitimerais le pouvoir restera inefficace tant qu il y aura des personnes qui iront vote et ceci pourrais encore durée des décennies avec la manipulation des media et la structure de nos sociétés.La France ne subsistera peut être plus d’ici la.Ce qu’il faut si l on veut vraiment changer les choses c’est un mouvement citoyen qui porte un parti légitime auprès du peuple,une révolte populaire massive au seins des différents partie ou de la population elle même ou encore une désobéissance civile de masse pour changer les choses.Tout le reste est superflu a moyen terme et même néfaste et immature.

      • Bebert dit :

        2 remarques.
        Dans l’Athènes antique une partie de la population ne participait pas aux votes car tout simplement qu’elle en était exclue par le système politique d’alors. Seuls les citoyens, une élite minoritaire, avait droit de prendre part à l’organisation de la vie de la cité, d’où leur nom. Les femmes, les esclaves et la plèbe, entre autres, ne relevaient pas de cette élite.
        Ne pas s’intéresser ou être dégouté de la vie politique, la différence n’est pas bien grande et le résultat reste le même.
        Bonne journée.

      • Sarah dit :

        René,
        Tu te demandes quand les gouvernements comprendront que les 2/3 des français en ont marre de les voir vivre sur leur dos. La réponse est simple: ils le savent. Mais tant que tu ne leur enlèvera pas le pouvoir, ils le garderont. Et le seul moyen de le leur enlever, à part une révolution armée qui me paraît difficilement envisageable, c’est de voter.
        Si aucun des « représentants » ne convient à ton idéologie, tu votes blanc, c’est aussi simple que ça. Voter blanc, c’est leur dire clairement: « aucun de vous ne me convient, vos idées pour notre futur ne me plaisent pas ». Ne pas voter, c’est dire à la France « j’en ai rien à foutre, faites ce que vous voulez avec mon pays ». Ce n’est peut-être pas ton but, mais c’est ainsi que c’est perçu. Les abstentionnistes sont toujours mis au rang de je-m’en-foutistes, qui se foutent de la politique tant qu’ils peuvent vivre leur vie.

        Très franchement,(et je dis ça sans aucune animosité) je n’ai jamais compris les gens qui disent en avoir marre de la politique et qui ne vont pas voter. Le vote, c’est le moyen d’expression du peuple. Si tu en as marre d’eux, alors dis-leur: va voter! ça prend 5 minutes, et même si ça ne change pas grand chose, le vote blanc a toujours plus de pouvoir que l’abstention. Le jour où il y aura 50% de votes blancs au lieu de 50% d’abstention, peut-être que la démocratie se réveillera. En attendant, il faut encore se battre pour que le vote blanc soit comptabilisé. Alors j’ai conscience que tu aurais l’impression d’aller voter pour rien, de perdre ton temps, mais d’un autre côté si tu poste ici c’est que tu t’y intéresse un tant soit peu. Pourquoi ne pas exprimer clairement ton avis? Personnellement je m’en voudrais de ne pas exprimer mon avis pour mon pays.

        Enfin, tu dis « plutôt ne pas voter que voter mal (aux yeux de certains) ». Il n’y a pas de mauvais vote. Le vote est l’expression de ton avis, et le tien seul. Et il n’y a pas de pire solution que de ne pas l’exprimer. Je te répondrais: Plutôt voter blanc que laisser faire en silence!

        PS: J’ai trouvé ce site, qui explique assez bien la différence. Les abstentionnistes sont au mieux cités, mais jamais comptés. Les votes blancs ne le sont pas encore, mais on se bat pour qu’ils le soient, et on en parle davantage. J’espère bien qu’un jour on pourra invalider un vote s’il y a 50% de bulletins blancs. Mais on ne le pourra jamais s’il y a 50% d’abstention…
        http://www.parti-du-vote-blanc.fr/comprendre/le-vote-blanc/

      • Pablo Mesa dit :

        La différenciation entre vote blanc et l’abstention définie par certains n’est plus vraiment convaincante quand l’abstention atteint justement quasi 50%.

        Les politiques et analystes ne sont pas idiots et savent que 50% d’abstention c’est dramatique et qu’une part importante provient de personnes qui sont dégoutées comme Coluche l’exprimait déjà il y’a une éternité de cela. Déjà à l’époque il disait avec humour : « Les prochains ne voteront plus. ».
        Le vote blanc ne fait que donner de la forme à un phénomène déjà connu, nous n’en sommes plus au stade des hypothèses comme certains voudraient nous le faire croire. Les Français en ont ras le bol et depuis bien longtemps.

        Pour enfoncer un peu plus le clous, au second tour les personnes qui n’ont pas voté voteront contre le FN et pas blanc évidement… et les politiques continueront de se féliciter dans les médias, se ventant d’être les hommes dont rêvaient les électeurs. Même les obédiences maçonniques que l’ont voit souvent défendre leur république dissent que tout est à changer au vu des résultats.. vous êtes bien gentil avec vos votes blancs, mais le problème est bien plus profond et on le sait tous, il s’agirait juste de sortir la tête du sable.

      • rey dit :

        Le principe de ce travail est excellent et démystificateur. L’ addendum est précieux (et indique que l’ auteur est capable de tenir compte des objections).Mais je crois que pour ces élections on ne peut tenir compte des français de l étranger : c’ est mon cas (Bruxelles) et je n’ ai pas reçu de convocation. Il faudrait donc retirer , du total de 50.991.783 majeurs, 2.719.500 majeurs vivant à l’ étranger (77,7 % de 3.500.000).

        PS : pourquoi la question de contrôle est-elle en anglais ?

    • AlZigues dit :

      Je ne sais pas quel homme tu es….Mais injurier un humaniste, un visionnaire comme Etienne Chouard , tu devrais avoir honte , cet homme essaye juste de trouver des solutions aux injustices….Médite çà !!

    • Blu5t dit :

      Une précision quand même : Chouard n’a en aucun cas inventé ce que vous mentionnez. Ça a été théorisé et mis en pratiques depuis très longtemps aux état-unis par exemple. (Il suffit de voir leurs campagnes… Ou de faire un peu de recherche.)
      Même en France il a été reconnu que dans 99% des cas les résultats sont directement proportionnel au temps d’antenne, le « temps de parole » n’a pas été inventé pour rien (même s’il n’est jamais respecté.) UN pauvre petit contre exemple(mineur en plus) n’y change rien du tout, ya des centaines voir milliers d’exemple qui le démontre.

      Je respecte le travail de Chouard sans tout prendre (je pense par exemple que la démocratie direct à des limites bien réels, sur tout ce qui concerne la politique extérieur et géopolitique par exemple, la protection du secret stratégique, etc) Mais ce dont vous parlez ne lui doit rien si ce n’est d’avoir été remis en évidence par lui pour beaucoup, il ne la pas inventé.

      • Pierre dit :

        C’est intéressant ce que vous dites et j y ai crus pendant longtemps parce que ça fait du sens et que d’une manière générale ça se vérifie lorsque les candidats ne sont pas trop antagonistes.Quand ils le sont par contre cela se vérifie moins.Le front national par exemple malgres ces passages répétés a la télé malgres la crise et le choc des civilisation qui devrait l’avantager fait face a un plafond de verre qui tourne toujours autour des 6 ou 7 million d’électeurs.La seul raison pour laquelle il « monte » est du a la démobilisation de l’ensemble des français du jeux électoral et sa surmédiatisation du a la politique du choc des civilisations.Il y a donc a l’évidence bien plus que le passage massif a la télé pour expliquer la victoire des candidats.la posture qu’ils prennent et le râle bol de la population sont tout aussi importants.C’est d’ailleurs en ce sens que Marine Le Pen essaye de dédiaboliser le front national car elle a compris ce plafond de verre qui bloque son partie.Je vais vous donnez un autre exemple.Ici au canada Justin Trudeau a remporté les élections alors que 70 % des journaux papiers(parmi les plus importants et les plus lus) et les principales chaines de Television favorisaient Steven Harper et pourtant.c’est finalement Trudeau qui l’a emporter sans appelle pour ces adversaires.Sa victoire est même surprenante du point de vu des observateurs politique qui voyait le partie démocrate ou les conservateurs a l’avantage des libéraux de Trudeau favoris dans les sondages et les urnes.Il n y a donc pas de règles absolues entre le passage a la télé et les résultats électoraux. Si il ne faut pas être blacklister des médias, le mécontentement du peuple et l’image de responsabilité qu’il a de vous peut clairement faire la différence.Le temps d’antenne n’explique pas tout!

    • fescof dit :

      Le problème du vote blanc aujourd’hui, s’il est effectivement reconnu et inscrit comme tel sur les feuilles de décompte, est qu’il n’est toujours pas reconnu et compté comme vote d’expression dans les résultats. Vérifiez les résultats : on parle bien des « blancs et nuls », à part des « votes exprimés ». Si le vote blanc n’est pas un vote d’expression, qu’est-ce qu’il est ? Un vote nul ? Dès lors, pourquoi le distinguer des votes nuls ? Il y a là décidément une entourloupe des institutions qui ne veut pas lâcher le morceau, tente désespérément de préserver son petit pré carré.
      Tant que le citoyen n’aura pas toutes les possibilités d’expression en main, il ne votera pas. Le « parti des pêcheurs » a encore de beaux jours devant lui. Enfin, beaux… espérons-le !

      • Dumoulin Hugo dit :

        Nan mais le vote nul n’est pas reconnu parce que si t’es pas d’accord tu vas voter blanc un point c’est tout.

    • Patrick dit :

      Bonsoir
      Le fichier électoral n’est pas associé au fichier des Impôts pour déceler les doubles inscriptions : c’est l’Insee qui détient un fichier central, les mairies lui adressent systématiquement une copie des inscriptions, radiations et mutations.

    • Nichalix dit :

      Je me permets juste de préciser qqch sur le fait d’être « désinscrit »: le fait de déménager sans se réinscrire dans sa nouvelle commune ne nous raye pas des listes. Il faut juste continuer à aller voter dans le dernier bureau dans lequel on s’est inscrit. Ça fait 15 ans que je vote toujours au même endroit, après 5 déménagements et un changement de région.

      • azerty dit :

        ça dépend des mairies, la mairie de mon ancienne ville m’a envoyé un courrier comme quoi j’avais déménagé dans une autre ville, et qu’ils me désinscrivaient de leur liste.
        J’ai du aller à la mairie de ma nouvelle ville pour me réinscrire.
        (En passant, ça ne pourrait pas être fait automatiquement de nos jours…)

      • bdenisb dit :

        Effectivement, certaines mairie te désinscrivent automatiquement.
        Je pense aussi que l’inscription pourrait et devrait être automatique. Surtout que quand tu fais la démarche d’aller t’inscrire à la mairie on te répond que ce n’est pas possible sous prétexte que les élections présidentielles étaient proches (il faudrait qu’on m’explique en quoi ça bloque l’inscription). Je ne me suis pas réinscrit depuis parce que je n’en voit pas vraiment la peine étant donné que les votes blanc ne sont pas pris en compte dans les voix exprimées (et que je ne me vois pas voter pour les pseudo partis de guignols qui nous dirigent).

    • Laurent dit :

      J’ai voté des années…
      Nous avons eu gauche/gauche
      puis gauche/droite
      puis droite/droite
      et finalement droite/gauche….

      J’ai milité pour des solutions toutes ces années et..
      rien ! On rajoute les machines à voter falsifiables à loisir…

      Alors oui je vote pour l’abstention parce que je peux dire : nous sommes 75% de français à contester votre pouvoir et vos lois européennes. Au premier tour nous sommes déjà 58%. J’attends de voir combien de français auront rejoins le parti des abstentionnistes au second.. Le plus grand de France à l’évidence !

      • nicolasd dit :

        Les abstentionnistes ne forment pas un parti, il y a mille raisons de ne pas voter, la vôtre consiste si je comprends bien à ne voter que si vous étiez sûr que vos idées soient majoritaires, apparemment elles ne le sont pas, et en vous mettant dans le rang des abstentionnistes vous vous donnez l’illusion réconfortante d’appartenir à la majorité. Ce n’est qu’une illusion. De plus chaque élection a un taux d’abstention différent, allant de 60% à 15%.

    • Louis XIX dit :

      Vive le Roi

    • Progressiste de droite dit :

      Cher Substance2004, je me permets de vous apporter mon point de vue car il est beaucoup moins conciliant que le votre avec la 5ème République, dite française.

      Selon moi, participer à une votation républicaine implique que l’on reconnaisse la sincérité de celle-ci ainsi qu’une valeur certaine à l’ensemble du système politique. Dans mon cas la réponse est « certainement pas » sauf si l’on nous y contraint à coup d’amende démocratique.

      Au passage je vous fais remarquer que l’on ne peut pas parler à la fois de « droit de vote » et de « devoir électoral ». Il faut choisir entre ce qui relève des droits et ce qui est pure obligation, morale ou légale. Pas pareil…

      Voter blanc signifie que l’on ne trouve pas de candidat à son goût mais qu’on défend quand même le fameux système, ce qui peut déjà être considéré comme paradoxal. Il faudrait en plus du bulletin blanc un bulletin noir au sens moins respectueux. Vous pouvez imaginer que ça n’arrivera pas prochaînement. Donner aux citoyens le moyen de protester via les urnes ! Vous vous rendez compte… mais où irait la Démocratie…

      Par ailleurs j’apprécie énormément la démarche d’Etienne Chouard. Enfin un brave !

    • jacky63350 dit :

      Qui peut aujourd’hui sans erreur dire combien nous sommes…? Impossible…car si on connaissait le nombre de clandestins il ne le seraient plus…idem pour les sans papier …idem pour ceux qui ne répond de nt pas au recensement…on parle de quoi la…? Si voter était utile ce serait interdit disait Coluche…!

    • Ced dit :

      « Mettre une personne sans étiquette dans une petite commune » par le système actuel de vote est bien là une véritable utilité du vote. Etienne Chouard n’a jamais été contre le vote. Il explique simplement que lorsqu’on vote pour quelqu’un, on se doit de le connaître (ses idées, et même le connaître plus ou moins personnellement). On ne doit pas voter pour un parti, et encore moins pour une campagne (ou dit autrement, une publicité). Donc, non, ce que dit M. Chouard n’est pas du tout en contradiction avec votre exemple d’élu dans une petite commune, au contraire.
      Quant aux gens qui disent que les athéniens n’autorisaient pas la politique aux femmes, esclaves, … c’est que son message n’a pas bien été compris, il explique bien sûr l’exemple antique, mais n’oublie pas de préciser que ce n’est pas exactement cela qu’il faut reproduire, mais partir dans la même direction mais avec nos coutumes actuelles. Son message principale est surtout de donner plus de pouvoir au peuple, de les impliquer plus car, dans l’état actuel des choses, le peuple n’est aucunement impliqué (cela se voit en regardant le nombres d’abstention et de non inscrit), et il faut bien avoir conscience que la non implication du peuple et quelque chose de souhaité par nos dirigeants.

  2. Nicolas Page dit :

    Et avons nous une idée des votes blancs ?

  3. OSEF dit :

    Les gens se mobiliseraient ils plus si la démocratie était réellement directe ?
    Rien n’est moins sur, surtout si Nabila ou un match de foot passait à la TV le jour des élections….
    A méditer….

    • Blu5t dit :

      La pertinence des votes a bien plus d’importance que le nombre de vote, et c’est bien là la principal arnaque. Se retrouver avec quelque millions de moutons votant pour les FN sur des promesses/clichés n’ayant plus aucune réalité, ou moins de votant qui SAVENT ce qu’ils font et pour qui/quoi ils votent ?
      A méditer aussi…

      • thomas dit :

        tu parles de pertinence, mais dire :
        « Se retrouver avec quelque millions de moutons votant pour les FN sur des promesses/clichés n’ayant plus aucune réalité »
        c’est carrément être à coté de la plaque, le FN n’a jamais pu mettre en pratique son programme, alors parler de promesses, oui, mais attendons…

        Des clichés ?? c’est un point de vue de ta part
        quant aux moutons hors de la réalité, méfie toi de ne pas subir toi-même la triste chute de la falaise…

      • Blu5t dit :

        Thomas : Des promesses si vagues qu’on leur fait dire ce qu’on veut, parfois contradictoire, et des discourt qui mit bout à bout n’ont aucun sens, j’appelle ça n’avoir aucune réalité.
        Ça se dit plutôt « ratisser large »

      • francais pas de souche dit :

        bonjour blu5t
        tu disais
        « Se retrouver avec quelque millions de moutons votant pour les FN sur des promesses/clichés n’ayant plus aucune réalité »

        merci tu as compris, c’est ce qu’ont fait les partisan de hollande moi président. moi président maintenant on est en guerre bravo….
        « ils promettaient que si le front national passait ce serait le chaos » la gauche a battu ce record, entre incompétence ou plutôt laxisme ce qui est pire…
        mon avis.
        les non votants ne sont coupable de rien, juste que leurs vie est différente des standards qu’on vous bassine dans les média qui vous manipulent vous verrez que le front national un un parti aussi incompétent que les autres mais il n’on pas encore montré s’il sont laxiste..

        malgré la somme de défaut de Mr Sarkozy il a été l’un des meilleurs président le seul à qui on ne pourra jamais reproché d’être laxiste, et s’il reçoit des critiques surtout des médias, pensez que les autres sont bien pires mais ils ont le soutient des médias réfléchissez par vous même on s’en « fout » de leurs vie du moment qu’ils font le « boulot »(puisque le terme vocation a disparu du vocabulaire) pour lequel ils sont payé et de respecter les Français.
        la perfection n’existe que dans la nature et malheureusement l’être humain n’en fait plus partie.

        soyez heureux et en bonne santée

      • Chiffer dit :

        @Thomas

        Non, on attend pas. Car attendre de savoir, c’est voter pour un parti (en l’occurence le FN, pour reprendre vos exemples). Et une fois que vous serez déçu, vous direz encore qu’il sera plus con de voter pour l’arnaqueur à la prochaine élection, plutôt que de primer une indépendance du peuple, face à ces gens que vous appelez politiciens ainsi que leurs partis politiques. Je ne dis pas qu’il faut être anarchiste, mais je pense que si le peuple ne vote pas, c’est parce qu’il sait qu’aucun parti n’est bon, et qu’il vaut mieux laisser ça aux intéressé, vivants encore dans l’illusion d’un monde meilleurs, au travers d’une nouvelle arnaque politique, qu’ils se hâteront de prolonger inconsciemment grâce à leur vote.

      • Chiffer dit :

        @Francais pas de souche

        Non, la perfection n’existe pas que dans la nature. Il suffit d’être visionnaire et perfectionniste à la fois, tout en prenant en ligne de compte, autant les événements passés comme présents, mais uniquement pour ce qu’ils ont fait de mieux. De cette même manière, on a plus qu’à rejeter et renier ce qu’ils ont fait de pire, c’est ça qui montrera que nous sommes intelligent. Mais le monde, depuis l’an 2000, a bien changé de visage. Par ailleurs, les gens qui votent encore à l’heure d’aujourd’hui, sont encore plus niais que les terroristes qui ont osés renverser la monarchie lors de la révolution française et de la grande terreur. Eux au moins, ont compris que parlementer avec des menteurs et manipulateurs professionnels, ne servirait tout bonnement à rien, d’autant plus qu’ils ont le pouvoir, l’argent, les plus compétents et les armées. Et dans tout ça les gens d’aujourd’hui tentent tous de se persuader qu’ils trouveront leur bonheur dans les partis politiques déjà existant, alors que c’est faux. Il y a toujours une arnaque quelque part. Tout le monde se plante. Mais d’un autre côté, c’est facile de s’en prendre aux présidents, mais il ne faut pas oublier, qu’il y a d’autres têtes derrière eux pour tirer les ficelles.

    • François dit :

      Demandez vous plutôt si vous êtes démocrates. De mon point de vue il faut faire confiance au peuple.

      • Chiffer dit :

        C’est peine perdu, les humains sont tous des insatisfaits se cherchant constamment, et des égoïstes. Plus personne ne peut se comprendre et s’accepter les uns les autres, de nos jours. Donc faire confiance au peuple…

        Déjà, dans notre pays, nos lois et principes moraux ne sont pas parfaits pour commencer. Donc par conséquent, ceux qui les ont gobé et en ont fait leurs repaires dans la vie de tout les jours, se plantent sur nombre de principes. Ensuite, il y a les rangs sociaux qui jouent. On ne peut pas se dire apte à rendre la paix au pays, si nous ne subvenons pas aux besoin de ce qui en ont le plus besoin en priorité. Ensuite, il y a le multiculturalisme et les mélanges ethniques qui jouent.

        On est foutu. Nous ne détiendront jamais la vérité, malgré les progrès de la science. Même si je suis persuadé que niveau principes, j’en bat plus d’un. Au point de passer tantôt pour un gentil bisounours, que pour un dangereux attardé mental et moral. Mais ceux qui se hâteront d’avoir ce jugement négatif et immoral à mon égard, pourront alors se remettre en question sur leur propre sens moral, dans ce cas.

    • OSEF dit :

      Que d’ineptie l’on constate à la lecture de ces commentaires. Précisons qu’en premier lieu, personnellement je serai bien évidement pour un principe efficient de démocratie directe et non représentative (donner son pouvoir décisionnel aux autres est border line comme concept) comme nous l’avons aujourd’hui, mais voilà comme beaucoup d’électeurs je fais avec les moyens que la République me donne. Trop oublient aujourd’hui que c’est le système Républicain qui distribue les cartes et décide du sort de chaque concitoyen en ayant droit de vie ou de mort sur lui. Si ce principe ne convient pas à certains il faut qu’ils soient prêt à faire couler du sang et pas que celui des autres, ils basculeront ainsi dans le panel très large de ce que l’on nomme « terroriste ». Ne rêvez pas une mobilisation citoyenne pour un principe réellement démocratique ne portera ses fruits que dans la douleurs, la sueur les larmes et le sang. Et il semble que peu nombreux seront les courageux prêt à tout sacrifier pour s’engager dans une telle voie, sachant qu’une mobilisation pareille sera soit instrumentalisée, soit récupérée par d’autres. La République décidant d’absolument tout, elle pourra si elle le décide rendre le votre OBLIGATOIRE, des tractations en ce sens sont déjà effectives.

      Ensuite pour les Anti FN et les Pro Sarkozyste , il est bon de rappeler que le programme économique du FN se base sur des études de Maurice Allais:
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Allais
      Que la récupération du droit régalien de la création monétaire est un rouage clef de son programme, car la monnaie étant le sceau du pouvoir. Qu’ils le fassent ou non est un autre débat, c’est au pied du mur que l’on voit les compétences de l’ouvrier. Ensuite même si le FN n’est pas tout à fait sur la ligne économique de Jacques Sapir, notamment sur le principe de monnaie commune, puisque quitter l’Euro n’est peut être plus une priorité pour le FN (à voir), celui-ci est prêt à dialoguer avec cet éminent économiste qui à déjà modélisé une étude de sortie de l’Euro. Dire donc que le FN est un parti fourre tout est une gageure, surtout au regard des nombreuses assertions brutales portées par Floriant Phillipot à l’éncontre de l’OTAN, et cette partie concerne justement ceux qui se revendiquent « Français de Souche » mais qui sont trop naïf pour être prêt à déléguer leur propre protection militaire et Nationale aux Américains, pourtant créateur de DAESH, et vecteurs de la déstabilisation massive du Moyen Orient par la destruction de la Libye via BHL et Sarkozy, qui s’est fait financé sa campagne électorale par Kadhafi.
      Comme vous dites Blu5t: « La pertinence des votes a bien plus d’importance que le nombre de vote » c’est bien pour cette raison que Les Électeurs du FN que vous qualifiez sans vergogne de mouton sont tout autant conscient de la situation de la France que ceux qui ne votent pas, ils ont un point de vue différent du votre et on simplement foi en ce système ou votent faute de ne pas pouvoir s’inscrire dans un système de démocratie directe. D’autres militent directement, et finalement quoi de mieux que de s’investir massivement dans la politique pour faire entre sa voie ?
      Pour conclure je dirais simplement faites attentions aux clichés, car la poutre dans votre oeil vous guettent.

      • Chiffer dit :

        C’est exactement ça.
        Sauf pour l’histoire des gens qui votent le FN.
        En réalité, ces gens sont des fiers culs et des friqués, qui savent pertinemment qu’en cas de problèmes financiers/socio-économique, ce ne seront pas eux qui en prendront un coup dans la gueule, mais les pauvres. Et par conséquent, jamais je ne soutiendrais des gens qui visent à enfoncer des miséreux encore plus dans la misère, quand on sait que ces derniers en chient depuis le moyen-age. Leur seul mérite, et que l’avancé de nos société mette tout en oeuvre pour que les gens puisse tous avoir de quoi vivre. Le FN, ne le fera pas, ça. Car le FN, c’est le capitalisme. Ils rejettent notamment l’islamisation de la France, mais ne se hâteront pas de se contredire eux-même dans leur propos, que leur intérêt n’est pas de faire retrouver sa culture à la France, mais de l’Américaniser. Ce qui est tout bonnement hypocrite et dégueulasse de leur part. Car comme je l’ai dis, le capitalisme c’est on laisse crever les pauvres. Et l’américanisme et le capitalisme, sont très très liés. L’américanisme à juste la particularité, d’avoir l’aptitude à plonger les gens dans un abrutissement de masse. C’est pour ça que beaucoup de Français ne sont plus apte à faire la part des choses, ou preuve de sagesse et d’abstinence plutôt que de faire des conneries. Et c’est comme ça par ailleurs, qu’ils continuent de voter pour ces partis diaboliques qui nous pompe l’air depuis des siècles.
        Personnellement, j’estime qu’il y a suffisamment de générations antérieures qui ont misées leur vie entière sur ces partis et qui se sont fait entubé, pour que l’on ai plus justement à voter pour eux, malgré la flûte qu’ils pourront nous jouer avec leurs soi-disant réformes qui ne consistent seulement qu’à remplacer un ancien mal, par un nouveau, en nous faisant croire que oui mais d’un autre côté, il y a des avantages. Oui mais quels avantages ? Niveau culture, les Français sont des vendus. Niveau sécurité ce sont des lâches et de laxistes. Niveau pauvreté ce sont des idiots ou des dépressifs. Niveau richesse se sont des ordures, et niveau travail tout se pète la tronche. Et JAMAIS aucun parti politique n’a promis de tout faire en 5 ou 10 ans, de palier à tout ses défauts. Pour la simple est mauvaise raison que si ils font ça, il trahiront tout les traités passés antérieurement avec les pays voisins et organisations y tenant soit un rôle intermédiaires soit un rôle de piliers. Ca implique notamment le traité de Schengen qui plus d’une fois nous a mis dans le pétrin.

        Le terrorisme ? Pourquoi pas ? Après tout les révolutionnaires par le passé ont faillit obtenir ce qu’ils voulaient, et l’on obtenu mais partiellement. C’est d’ailleurs cette période qui a déclenché tout ces partis, notamment la droite, la gauche, et par la suite le centre. Mais au moins, il y a eu du changement. Je pense que l’intelligence de l’humain, ne consiste pas à réfléchir tout le temps et à parlementer en se persuadant qu’un jour il verra un miracle. Je pense que parfois, il est aussi intelligent de prendre les armes. Comme pour la révolution, ou encore avec Daesh, ou les Nazis… Des fois pas le choix, c’est comme ça. Toutes manières, il ne faut pas avoir peur de faire baisser le chiffre de l’humanité car, l’humain, c’est l’animal le plus encombrant et l’un des plus répandu sur notre planète. Alors quelques gus de moins… Si c’est pour tuer des enfoirés manipulateurs et refaire le monde en mieux, pourquoi pas ? Après tout on s’est battu des siècles pour en arriver là, cet-à-dire, rien.

  4. Nanard chips dit :

    Vous venez de me remonter le moral!

    Je ne suis pas inscrit et je ne reconnais pas la démocratie représentative. Et par ailleurs nous sommes nombreux à être très politisés mais non inscrit sur les listes ou abstentionnistes pour cette mascarade de citoyenneté ( rien que dans mon entourage un bonne moitié, et bizarrement l’autre moitié ne se pose pas trop de questions politiques). Enfin un endroit où cette vérité est rappelée!
    Du coup un grand merci.

    • Dumoulin Hugo dit :

      Va voter blanc au lieu de t’abstenir. Là tu passes juste soit piur un mec qui s’en fou ou un flemmard…

      • qwerty dit :

        s’inscrire = participer au système oligarchique
        voter blanc = se déplacer pour perdre son temps
        S’occuper de ce que peuvent penser les autres de soi = perdre son temps

      • Ced dit :

        Voter blanc c’est donner son accord au principe d’élection. Par exemple, la « majorité » est une idée complètement biaisée. A votre avis, à quoi sert les seconds tours, à part donner une « valeur mathématique et imparable » au principe de majorité. S’il ne reste plus que 2 opposants, c’est en toute logique que le résultat sera un chiffre > 50% pour l’un des 2 représentants. C’est sur ce résultat truqué qu’ils rendent légitime leur pouvoir en se proclamant représentant de la majorité. Comment peut-on croire que plus de 50% des français adhèrent au même représentant. Si tel était le cas, le premier tour suffirait. Mais de plus, cela nous empêche également de demander une autre méthode de gestion du pays.
        Il ne faut pas oublier l’origine de ce système et arrêter avec les réponse « des gens se sont battus pour nous ». Il a fallu une « révolution » : la décapitation d’un roi (qui ne souhaitait pas l’être) qui souhaitait instaurer un nouvel impôts aux nobles et bourgeois (cela n’a pas plus). S’en est suivi de la période de la grande terreur (mise en place en partie par le révolutionnaire M. Robespierre), qui consista à massacrer sans jugement (M. Robespierre était avocat…) environ 200 000 personnes qui n’acceptaient pas (ou connaissait une personne qui n’acceptait pas) la mise en place de ce nouveau gouvernement.

  5. Yannick dit :

    Etant donné le nombre de listes présentes à chaque élection, s’étalant des écologistes aux nationalistes, en passant par les libéraux de gauche, les libéraux de droite, les listes apartisanes, les listes religieuses, les listes citoyennes… Je comprends mal comment on peut se sentir représenter par « aucun parti ».

    Je ne comprends pas ce rejet du système de vote, ni ce que souhaitent les « abstentionnistes militants », c’est-à-dire ceux qui ne votent pas par choix volontaire et politique (en excluant donc ceux qui ne votent pas par je-m’en-foutisme).

    Quel autre système souhaiteriez-vous mettre en place ? Un système de démocratie directe ou d’assemblée populaire ? Très peu de citoyens participeront à un tel système, et chacun ira de sa petite idée égoiste. Rien n’avancera, jusque ce qu’on décide de soumettre les propositions au vote puis, ensuite, pour plus d’efficacité, de soumettre les porteurs de proposition au vote. Bref, d’élire des gens. Retour à la case départ.

    Nous ne sommes pas dans le meilleur système, mais nous avons quand même l’opportunité d’être dans un système où de nombreuses opinions peuvent être représentées.

    Si la masse vote systématiquement en faveur des mêmes partis, ce n’est pas la faute du « système », c’est la faute de ladite masse qui ne souhaite pas changer de paradigme. Voulez-vous forcer la masse à changer de paradigme ? Pourquoi pas. Nous quitterions alors la démocratie. 🙂

    • Ouakks dit :

      Bonjour Yannick,

      vous écrivez : « Etant donné le nombre de listes présentes à chaque élection, s’étalant des écologistes aux nationalistes, en passant par les libéraux de gauche, les libéraux de droite, les listes apartisanes, les listes religieuses, les listes citoyennes… Je comprends mal comment on peut se sentir représenter par « aucun parti ». »

      j’ai décidé, après la dernière présidentielle et après une longue réflexion, de ne plus voter pour des politicien-ne-s professionnel-les.
      J’ai donc voté aux municipales de mon village rural (je fus même candidat sur une liste), j’ai voté au 1er tour des départementales pour un binôme « amateur ». Mais les régionales, les européennes ou que sais-je d’autres, c’est terminé. Nous sommes appelés à voter pour des gens qui ont décidé de faire de la politique leur métier. Leur action est forcément polluée par le corporatisme et la crainte de « perdre son job ».

      Je revoterai le jour où le nombre de mandats sera limité à 2 consécutifs, qu’une limite d’âge sera imposée, que le cumul des mandats sera strictement prohibé, et que le référendum d’initiative populaire sera inscrit dans notre constitution.

      Le seul moyen à mon sens pour obtenir ces évolutions, c’est une révolution ou un écroulement du système actuel.
      Pour moi, ne pas voter c’est contribuer à la seconde hypothèse.

      • Jérémie dit :

        « J’ai donc voté aux municipales de mon village rural (je fus même candidat sur une liste), j’ai voté au 1er tour des départementales pour un binôme « amateur ». Mais les régionales, les européennes ou que sais-je d’autres, c’est terminé. Nous sommes appelés à voter pour des gens qui ont décidé de faire de la politique leur métier. Leur action est forcément polluée par le corporatisme et la crainte de « perdre son job ». »

        Je partage tout à fait votre point de vue. Je réfléchis à l’intérêt de voter, si mon désaccord avec la politique actuelle n’est pas compté. Cependant, je ne pense pas qu’une abstention ferait bouger les choses. Comment différencier un je-m’en-foutiste d’un dégoûté ? Je pense important, pour montrer son désaccord et/ou le fait qu’aucune liste ne m’intéresse, de voter blanc (et non nul), pour montrer mon opposition.
        Compter les abstentions le sert à rien. Compter les votes blancs montre l’opposition à ce que les politiciens nous proposent.

        Alors, pour ma part, faire partie des 1.75% de blancs/nuls ne m’intéressaient pas. Je souhaitais voter pour ceux qui ont un semblant de valeur humaniste et populaire.

      • Carpen dit :

        Bonsoir Ouakks Vous pouvez espérer, notre liste du Rassemblement (EELV-PG-ND-NGS) dans le Nord Pas de Calais engageait les candidats à ne pas cumuler deux mandats exécutifs, a ne pas exécuter plus 3 mandats électifs, et autoriser l’organisation de référendum régional sur les grand projets.
        Reste que l’élu n’ayant pas de statut, il n’a aucune garantie de retrouver un contrat de travail à l’issu d’un mandat nécessitant un temps plein.
        Pour m’être astreint moi même à ces principes, (adjoint +conseiller communautaire, soit une activité politique à mi-temps) en conservant un travail à temps plein, ça faisait quand même des semaines à 60-70 heures. C’est donc aussi un vrai engagement qui met ainsi ses proches à contribution.

      • Yves dit :

        Bonsoir,

        idem, et j’ajouterais une condition sine qua non pour que je vote de nouveau pour des élections départementales, régionales, nationales ou européennes : l’inéligibilité à vie d’office pour tout citoyen condamné.

  6. Blu5t dit :

    On comprend bien avec ce graphique la censure médiatique de pleins de partis. Avec une vraie visibilité pour le grand publique, des gens comme Asselineau ou Chouard pourraient faire une véritable carnage simplement en redonnant une solutions à tous ceux qui ne vont plus vote, avec la simple promesse de « virer ces escrocs »… C’est bien de leur survit politique dont il s’agit.

  7. Nadia mez dit :

    Le problème dans tout ça, c’est qu’on dit des abstentionnistes qu’ils s’en « fouttent »

    • Chiffer dit :

      Certains s’en foutent, oui. Et ils ont raison dans un sens, bien que ça ne prouve pas que le rôle que ces gens joueront dans la vie, aura un impact important (ou non), dans toute cette histoire.

      A l’inverse, d’autre abstentionnistes ne s’en foutent pas, mais ne valent pas mieux que politicards question sens moral et répartie.

  8. Figueredo dit :

    Bonjour, moi qui ai déposé un vote blanc, je serais pour l’obligation du vote ( une amende pour les non-votant et non-inscrit). On pourrai ainsi comptabiliser les votes blancs et bien démontrer que les gens se déplacent et par ce geste démontrent qu’aucun groupe ou parti ne leur convient. beaucoup trop de gens se sont battu et ont perdu la vie pour l’on puisse voter. Seulement quand les gens ne se déplacent pas, nos dirigeants et hommes politiques disent qu’ils ont préféré aller se promener ou vaquer à leurs occupations plutôt que d’aller voter.

    • Chiffer dit :

      Et si ils ne veulent pas qu’est-ce que ça peut vous faire ?
      C’est pas une raison pour les taxer d’avantage, surtout quand on sait que la plupart des abstentionnistes sont des gens qui ont une vie médiocre pour pas mal d’entre eux. Donc c’est normal qu’ils ne se sentent plus concerné. Essayez de les comprendre, plutôt que d’être fasciste envers ceux qui souffre déjà de cette crise.
      Et leur coller une amende pour ça, ce serait vraiment enfoncer le clou encore plus dans la plaie, pour en contrepartie grâce à ses amendes, donner du pognon à ceux (les politiciens) qui les ont poussés (les abstentionnistes) à ne plus croire en la politique. Donc c’est con de pénaliser les non votants. Con et donc immoral. A moins que ce soit juste une maladresse de votre part ? Un manque de réflexion sur le sujet et un manque de compréhension vis-à-vis des abstentionnistes, sous prétexte d’avoir une simple fierté d’être conformiste et patriote ?
      Moi je suis contre l’amendement des droits de vote autant que je suis contre la justice populaire, autant que je suis contre le capitalisme fasciste, ou le national socialisme.

      • Chiffer dit :

        Par ailleurs j’ai envie de dire que les abstentionnistes sont assez intelligent quelque part car eux savent que voter pour le parti de voleurs numéro 1 ou le 2 ou le 3, ne changera rien au fait qu’ils ne sont là que pour le pouvoir et le pognon (Et encore « le pouvoir »… Les misérables… Le pouvoir pourrait être bien plus qu’une présidentielle. Comme la dictature par exemple)

  9. Zourba dit :

    J’ai été conseillé municipal et j’ai fait de nombreuses campagnes électorales. J’ai cessé de voter depuis plus d’une 10aine d’années. J’ai même essayé de me désinscrire des listes électorales, mais la procédure n’est pas prévue dans le code. On peut se marier avec la Raie-publique, mais pas divorcer. Il n’y a que la déchéance des droits civiques prononcée par le juge.
    Vos explications sont intéressantes et montre qu’on ne peut pas sortir du système qui est en train de détruire nos peuples. Elles montrent aussi que ce système est au bord de l’implosion. Les élections n’étant qu’un moyen de cautionner le système, l’énorme masse des abstentionnistes montre qu’il devient illégitime. Il ne peut y avoir de réforme de l’intérieur, juste un effondrement.

  10. Lorrain dit :

    La population majeur que recense l’insee n’est pas que Française mais faite aussi d’immigrés réguliers donc cette analyse ne tient pas du tout la route ! Ce sont les chiffre du recensement de la population vivant sur le territoire Français et non les Français uniquement !

    • Baptiste Mannaia dit :

      Bonjour Lorrain,

      Suite à votre commentaire pertinent, j’ai ajouté un addendum. Finalement on parle d’un écart de 1 point, ce qui ne change en rien les conclusions de l’article. Cependant, je tiens à vous remercier pour votre vigilence.

  11. Bouddha Vert dit :

    Un camemvert absolument bluffant!
    C’est une information choque, qui si elle ne fait pas naître des vocations de citoyen, interrogera les universitaires de demain (s’il en reste!).
    Face à une telle image et après la légende, on s’interroge quand même sur ce qui fait le socle de nos représentants politiques!

    Pas grand chose à rajouter sinon que j’apprécierais le camembert de dimanche prochain!
    Merci.
    Et puis, je fais glisser l’info…

  12. JF Duhamel dit :

    La SEULE et unique façon de compter: Suffrages exprimé (blancs et autres comptabilisés) et les seuls qui ont le droit de geindre après sont ceux qui ont exprimé leur suffrage, les abstentionnistes n’ont plus rien à dire après ça et aucun parti ne peut se les revendiquer, alors n’allez pas chercher midi à 14 heures, c’est noircir du papier et perdre votre temps. Les élections sont parfaitement légitimes car respectent la règle constitutionnelle, quel qu’ait été le résultat.
    Pour ma part, je n’ai pas pu voter car résidant à l’étranger et inscrit auprès de l’ambassade, mais mon suffrage aurait été FN, comme il le sera pour les présidentielles si le FN fait ce qu’on attend de lui au niveau local.
    Bien cordialement

    • Pierre-Yves dit :

      « Politiquement, l’abstentionnisme désigne l’attitude de celui qui n’exerce pas son droit de vote, tandis que juridiquement l’abstentionnisme désigne l’attitude d’un électeur qui exerce son droit de vote en ne votant pas, conformément à la loi. Le délaissement juridique du droit d’abstention et le refus de doubler l’obligation d’inscription sur les listes électorales par une obligation de participation s’alimentent, selon nous, à cette configuration paradoxale où existe une logique proprement juridique d’exclusion du vote obligatoire mais où le droit ne peut que proposer le vote obligatoire pour lutter contre l’abstention électorale. Il nous semble en tout cas qu’étant une expression du droit de vote, l’abstention devrait, en pure logique juridique, être comptabilisée dans les calculs électoraux. »
      http://juspoliticum.com/Variations-politico-juridiques-sur.html?artpage=9-9

  13. MPL dit :

    58% des Français (F avec majuscule)

  14. francky dit :

    Le parti politique qui vaille la peine qu’on votre pour lui est: Reconciliation Nationale c’est la raison pour laquelle aucune banque n’accepte qu’il ouvre un compte…. Trop peur d un raz de marée. Vive la dissidence.

    • OSEF dit :

      Avec Dieudonné qui claironne dans sa dernière vidéo qu’il ne fait pas de politique ?
      Ne seriez vous pas un peu naïf de croire à cette mascarade de parti politique ?

      • Francais PAS de souche dit :

        Bonjour osef

        prenez le temps de lire correctement et vous verrez que vous prêchez pour un converti. Beaucoup de gens sont au courant pour les banques ainsi que pour le laxisme manipulation de nos dirigeant ( terrorisme pétrole etc…) il est difficile de trouvez un individu issu de notre société confortable qui serait prêt a mettre sa vie en péril pour le bien commun, les pressions son telles que cela en refroidit beaucoup une fois élu c’est pour cela que je relativisait sur les compétences des frondeurs ( les héros sont en voie de disparition) qui sont les seuls à sortir du lot pour le moment.
        pas de conclusion…

      • Chiffer dit :

        Moi je pense que le changement, ne se fera pas en politique. La politique c’est un système de faible intérêt bonne à gaver des cochons.
        Et comme disait Einstein: On ne résout pas les problèmes avec ceux qui l’ont engendré. Par ailleurs, tout ceux (les présidents) qui se pointent en politique, d’anciens comme de nouveaux partis, sont automatiquement fliqué. Car il existe une élite au dessus d’eux, qui ne souhaite pas de changement à l’avantage des classes populaires. Donc le seul homme qui pourra changer les choses, sera soit un terroriste (ou un révolutionnaire si vous préférez) qui aura monté son propre parti dans l’ombre pour par la suite s’attenter d’écraser les politiques manipulatrices que nous connaissons déjà et qui ont toujours empêché les changements radicaux dans l’intérêt de tous, soit ce sera le déclin de l’humanité qui résoudra tout le problème (bombe atomique, holocauste par déchaînement naturel ou climatique…), invasion extraterrestre (moins probable, je suppose, mais pas impossible, si ça existe). Ou alors ce sera un politicien, mais alors ce sera le politicien le plus redoutable et le plus dangereux qui soit. Car le système politique est très bien foutu pour rejeter les gens biens-intentionnés.

  15. Jacques Arthur dit :

    Venez en débattre sur http://www.decideus.com ! Première plateforme de débat quotidien sur une thématique européeenne !

  16. clément dousset dit :

    excellent article. Peu en effet sont conscients du nombre réel de français en âge de voter et qui ne votent pas.

  17. jam21 dit :

    58% de non votants ? Mais qu’attendent-ils pour former un parti avec des idées, un programme ?! Nous sommes en république et chacun peut se prendre par la main, s’impliquer, réfléchir ! Qui plus est, avec un tel effectif, la victoire aux élections est sûre. Allez, GO !! Parce que sinon quoi ? On ne vote pas et puis ? C’est quoi l’alternative ? Pour que les politiques fassent quoi exactement ? Un référendum ?! Avec le même taux d’abstention ? En France, tout le monde a le droit de faire de la politique, du bord qu’il veut. Alors si l’offre ne convient pas, faut prendre un soir toutes les deux semaines pour réfléchir à ce qu’on veut et ce qu’on propose. Parce que ne pas aller voter c’est bien joli mais à part laisser passer les fachos (qui vont voter, eux), c’est aussi utile qu’une paire de skis pour un mérou.

  18. martin dit :

    je me rends compte en vous lisant que les 2 graphiques (2CERCLES) sont exactement identiques alors que vous avez voulu nous montrer la différence entre les chiffres ..est-ce une erreur de votre part? merci de votre écrit.

  19. YVesNy dit :

    « Cela prouve, s’il en était besoin, à quel point les français sont lassés du jeu politique républicain »

    C’est bien de dire ça, mais il faut faire quoi pour changer?

    Seulement râler, comme on aime faire en France, au lieu d’agir…
    ou simplement voter FN qui est justement une façon d’agir en rejetant le système bipartite centripète…

    • Baptiste Mannaia dit :

      Bonjour Yves,

      Notre proposition pour un véritable changement est une constituante d’origine citoyenne, comme indiqué dans notre charte :

      4. Le changement par la mise en place d’une constituante

      Le fondement de notre système juridique et politique, c’est notre constitution. Puisque notre système est malade, il faut que le peuple (ou une partie du peuple) organise une constituante, afin que nous puissions écrire nous-même la constitution dont nous avons besoin, en prenant grand soin à ce que les dirigeants de l’ancien système (et leurs serviteurs zélés) ne participent pas à l’élaboration de ce texte fondateur. Nous insistons sur la nécessité d’une constituante qui ne soit pas organisée par un parti politique en particulier, ou par des politiciens élus de la 5ème république.

      Cette constituante sera précédée par la mise en place de cahiers de doléances, accessibles à tous les citoyens (aussi bien par écrit que par internet). Une fois compilés, ces cahiers de doléances serviront de feuille de route aux constituants.

      http://www.cercledesvolontaires.fr/notre-charte/

  20. Navarro dit :

    Le nombre des abstentionnistes et plus encore celui des non-inscrit pose problème et mériterait quelques études sociologiques.
    Ceci dit les accusations des abstentionnistes vis à vis des politiques qui ne tiendraient pas compte de leurs avis est parfaitement de mauvaise foi : comment le pourraient-ils puisqu’ils ne s’expriment pas autrement que par un hypothétique « je ne vote pas parce que je ne suis pas d’accord ». Pas d’accord sur quoi ? à quel niveau ? quelle proposition alternative ?
    Cela fait enfant gâté. L’abstention est d’ailleurs nettement moins importante chez les plus âgés ( comme chez les plus diplômés ). Serait-ce le résultat d’une éducation laxiste ?
    De fait il semble que notre civilisation consumériste du divertissement génère un « peuple » objet plutôt que des citoyens sujets ( acteurs ) ce qui supposerait un certain effort des dits citoyens, d’information, de culture, de réflexion et de choix.

    • Pierre-Yves dit :

      Et vous trouvez ça plus intelligent de laisser les clés du pays à un seul homme pendant 5 ans sans que jamais il ne vous consulte ?
      Vous aimez vous de responsabiliser.

  21. Xavier dit :

    C’est très intéressant tout ça, mais les mêmes graphes ont été fait pour l’élection de Hollande sans que ça n’émeuve personne que ce guignol soit en fait élu avec mois de 30% des voix des français.

    C’est donc la même chose pour chaque élection.

  22. guillaume dit :

    Hé je me demandais si la proportion des déchus de leurs droits civiques est une info accessible et aussi dans quelle mesure elle influencerait tes? ca doit etre minime comme le score du front de gauche mais ça me parait logique de penser à cette partie de la population aussi.

  23. sahb dit :

    excellent article avec ce fameux chiffre des non-inscrits !

  24. Arnaud dit :

    si l’abstentionnisme était un parti, ce serait celui des lâches et des paresseux puisqu’ils n’ont ni le courage de s’exprimer, ni celui de se déplacer pour voter.
    l’abstention représente donc des personnes qui sont entièrement satisfaites des conditions dans lesquelles elle vivent et n’ont donc rien à réclamer.
    en ne votant pas, elles font le choix de se taire et n’ont donc pas leur place dans les manifestations, qu’elles pratiquent pourtant en majorité.
    si vous même ne votez pas, vous avez donc tout pour vous taire et ne pas insulter les électeurs du F N qui, eux, expriment au moins leur ras le bol.
    le respect de l’autre est la base du savoir vivre,

    • Baptiste Mannaia dit :

      Cher Arnaud,
      Le respect de l’autre s’arrête-t-il aux abstentionnistes que vous insultez dans votre commentaire?
      L’abstentionnisme est considéré par certains comme un acte politique beaucoup plus fort que de glisser un bulletin dans l’urne de temps en temps.

    • abstentionneuse dit :

      je suis abstentionniste. Quand j’ai eu 18 ans, j’ai incité tout mes amis à aller voter. J4avais confiance en l’avenir. C’était il y a 20 ans, depuis, la politique de la V ème république m’as montré que je n’existait pas même quand j’allais voter. L’argument « si on ne vote pas on a pas à se plaindre » je l’ai moi-même utilisé de nombreuses fois. Mais un jour vous vous apercevez qu’on se joue de vous, qu’on manipule votre vision du monde et qu’on vous pousse a avoir des ennemis que vous n’avez pas et cela, a n’importe quel prix. Il y a beau avoir une dizaine de partis, seuls les plus médiatisés font sens dans les résultats de vote : droite, gauche, extreme-droite. A croire que l’esprit français n’est pas en mesure de savoir regarder, compter au delà. Ce système qui ne me représente pas depuis 30 ans, ne me convient pas. Si je vais voter, j’entretiens ce système. Que le FN passe ne me fais pas peur, c’est pas tellement différent de ce que l’on vit depuis janvier. Mais si on va plus loin, depuis 2002…. Les gens n’aiment pas être manipulés, mais ils ont du coeur et peuvent aller voter a contre coeur pour éviter le pire (chirac/le pen 2002). Mais il le font une fois, pas 2 surtout quand ils réalisent qu’ils préfèrent voir le pire arriver maintenant, et se battre pour « passer a autre chose », changer de système. Vous pouvez vous rassurer et m’appeler fainéante, indécise, inconsciente. mais je vous assure qu’on est près de 60 pour cent à se rapprocher de ce que je viens de vous expliquer plutôt qu’à dormir. Au moins quand on dort, on le fait à poing fermés et non pas éveillés…
      Gardez espoir en l’humanité et sa capacité à changer les choses ainsi qu’en sa force réelle, ça vous evitera de haïr par des jugements acerbes ceux qui ne sont pas vos véritables ennemis. Paix

    • Pierre-Yves dit :

      « Politiquement, l’abstentionnisme désigne l’attitude de celui qui n’exerce pas son droit de vote, tandis que juridiquement l’abstentionnisme désigne l’attitude d’un électeur qui exerce son droit de vote en ne votant pas, conformément à la loi. Le délaissement juridique du droit d’abstention et le refus de doubler l’obligation d’inscription sur les listes électorales par une obligation de participation s’alimentent, selon nous, à cette configuration paradoxale où existe une logique proprement juridique d’exclusion du vote obligatoire mais où le droit ne peut que proposer le vote obligatoire pour lutter contre l’abstention électorale. Il nous semble en tout cas qu’étant une expression du droit de vote, l’abstention devrait, en pure logique juridique, être comptabilisée dans les calculs électoraux. »
      http://juspoliticum.com/Variations-politico-juridiques-sur.html?artpage=9-9

  25. A.M.A. FRANCE 2017

    Abstention Massive Active

    Election présidentielle en France 2017

    Nous, les gens, nous avons le pouvoir d’imposer pacifiquement à la classe politique française notre système de gouvernance lors des élections présidentielles de 2017

    Citoyen français, habitant la ville de Lyon, de profession artiste dramatique, conscient de la dérive politique en France, de la nécessité d’agir concrètement, rapidement pour une nouvelle pratique de la démocratie, convaincu de la vertu de l’action collective, je souhaite inviter tous ceux qui sont en quête d’une évolution politique d’ampleur à développer la proposition d’action démocratique que je nomme
    A.M.A. Abstention Massive Active FRANCE 2017.

    Cette proposition ambitieuse est incomplète, elle a besoin de la participation du plus grand nombre pour l’amender et l’aboutir. Son sens véritable repose justement sur la participation collective. En outre, elle ne doit pas être une nouvelle forme de prise de pouvoir de quelques-uns ou d’un seul sur le plus grand nombre mais elle doit donner au plus grand nombre de la responsabilité et de la capacité d’agir, de s’exprimer en vue d’une gouvernance du bas vers le haut et cela grâce notamment au potentiel de la communication numérique.

    Moyens :

    1 – Générer démocratiquement par consultation numérique et délibération collective entre électeurs à l’aide des associations citoyennes politiques alternatives de France : 12 lois fondamentales dont 2 d’extrême gauche, 2 de gauche, 2 de centre gauche, 2 de centre droit, 2 de droite, 2 d’extrême droite.

    2 – Choisir un collège de transition composé de techniciens partisans de A.M.A.
    FRANCE 2017 : économistes, sociologues, politologues, écologistes, scientifiques, administrateurs, travailleurs, chercheurs, artistes, ouvriers… dont le rôle sera d’appliquer les 12 lois fondamentales lors de la prise du pouvoir en 2017.

    3 – Choisir un collège de coordination avec un ou une coordinateur central.

    4 – Comptabiliser 80 % d’abstention au second tour de l’élection présidentielle.

    5 – Dès le soir du second tour, organiser une occupation pacifique à long terme (minimum 30 jours) des espaces publics autour des organes d’état de la capitale et de province : Elysée, Matignon, Ministères Intérieur, Economie…, Assemblée nationale, Sénat, Conseil d’état, Services secrets, Préfectures, Hôtels de région …

    6 – Obtenir l’annulation du scrutin, le départ du gouvernement sortant.

    7 – Mettre en place les collèges de transition et de coordination. Appliquer les 12 lois
    fondamentales dans un délais court et orgnaniser un nouveau système
    politique participatif de gouvernance du pays.

    Buts :

    1. Faire évoluer radicalement la France d’un grand pas dans un court terme. Changer de système politique de gouvernance. Débuter la démocratie du bas vers le haut. Aller au devant de la catastrophe écologique, économique, humaine qui s’approche.

    2. Ne pas subir l’obligation de voter au second tour de l’élection présidentielle de
    2017 pour un Hollande, un Sarkozy, un Valls, un Juppé ou une Le Pen.
    Soustraire l’état français au lobby de la classe et des partis politiques, au loby du capital et des grands entrepreneurs.

    3. Engager une grande majorité de français dans un même élan.
    Insuffler une atmosphère positive et solidaire à notre pays.
    Renverser la décision des divers pouvoirs de ne plus tenir compte de l’expression des Français.

    Consultation numérique des électeurs :

    – Inventer la consultation numérique à l’échelle du pays : site, logiciel, questionnaire interactif…
    – Mise au point et diffusion d’un questionnaire permettant d’éclaircir 12 lois fondamentales
    – Réunions publiques de concertation, d’organisation par les associations citoyennes politiques alternatives.

    Propositions ouvertes non exhaustives de lois fondamentales :

    Ces propositions servent de base de réflexion, elles doivent être remises en question, de nouvelles doivent s’y ajouter ou les remplacer selon la concertation démocratique.

    1 – Loi républicaine :
    • – Abrogation de la Vème République.
    • – VIème République avec Nouvelle constitution créée par le peuple consulté
    • …

    2 – Loi électorale :
    • Majorité absolue à tous les scrutins électorales : comptabilisation du vote blanc en tant que suffrage exprimé à l’égal des autres candidats (51% de blancs = annulation et report du scrutin et renvoi des candidats, annulation du referendum)
    • Mise en place numérique de la consultation populaire à fréquence régulière.
    • Référendum à partir de un million de signatures pétitionnaires
    • …

    3 – Loi économique :
    • – Séparation des banques de dépôt et de spéculation
    • – Transparence des comptes publiques et privés
    • – Limitation des dividendes, du bénéfice net des entreprises à … % du chiffre d’affaires
    • – Encadrement de la finance.
    • – Taxation du CAC 40 (Taxe Tobin).
    • – Interdiction du lobbying.
    • – Retrait de l’accord TAFTA
    • – Imposition sur le revenu plafonnée à … %
    • – Interdiction d’exercer en France pour toute entreprise pratiquant l’évasion fiscale
    • …

    4 – Loi sociale :
    • – Salaire garanti pour tous financé par la taxation financière, le RSA, l’Assurance chômage, la retraite.
    • – Préservation du système de contribution, cotisation, redistribution pour la protection sociale.
    • …

    5 – Loi sociétale :
    • – Immigration raisonnée
    • – GPA – PMA
    • – Conseil d’éthique sur la production industrielle
    • …

    6 – Loi énergétique :
    • – Sortie du nucléaire
    • – Développement et application des recherches sur l’énergie renouvelable propre
    • …

    7 – Loi alimentaire :
    • O.G.M. ; Graines ; Sucre …
    • …

    8 – Loi sur la défense nationale :
    • – Sécurité intérieure.
    • …

    ………..
    .
    .
    .

    Je vous serais particulièrement reconnaissant de me dire très simplement si vous estimez que ce projet est totalement absurde ou bien s’il mérite d’être ré-évalué à travers un échange collectif. J’insiste pour dire que je ne propose que la très large base de ce projet et que sa réalisation repose sur la créativité de tous ceux qui voudront m’aider à le développer.
    Il me semble que le pouvoir centralisé en politique moderne doit aujourd’hui être une pouvoir de coordination et non de subordination.
    Le peuple est de plus en plus informé et formé ou en mesure de l’être grâce au potentiel de la communicaton numérique et aux nombreuses associations politiques citoyennes alternatives, il me semble donc qu’un nouveau pouvoir centralisé en politique moderne devrait s’exercer selon cinq vecteurs.

    1. Détecter, reconnaître ce qui est juste pour le bien commun et bénéfique à tous.
    2. Transmettre par des moyens pédagogiques objectifs les connaissances nécessaires permettant au plus grand nombre de comprendre et choisir librement sans influences.
    3. Inciter le plus grand nombre à apprendre, à s’exprimer, à se responsabiliser et à participer à la démocratie directe par la consultation numérique fréquente.
    4. Ecouter et respecter les élans et décisions majoritaires.
    5. En cas d’impossibilité de consulter la population pour une raison temporelle ou technique lors par exemple d’une menace grave pour l’intégrité de la nation, décider lui-même selon son évaluation de ce qui est juste pour le bien commun et bénéfique à tous.

    Ce pouvoir devient donc un pouvoir de coordination plutôt qu’un pouvoir du subordination.
    Je suis convaincu que chaque mouvement alternatif accomplit un travail absolument utile de son côté mais je suis encore plus convaincu qu’il est urgent à un an et quelques des élections présidentielles de 2017 de générer une action de grande ampleur commune, collective et populaire rassemblant l’énergie du plus grand nombre.
    Une telle proposition peut paraître utopique, dangereuse mais j’ai le sentiment qu’un choix fondamental est à faire aujourd’hui entre un projet positivement renversant et la soumission définitive au projet du capitalisme libéral.
    La première marche du grand escalier est la plus importante de toutes.

    Bien à vous

    Contact : a.m.a.france2017@gmail.com

    • NathalieM. dit :

      Bonjour,

      Oui, l’idée est excellente et j’espère que cela va se construire plus concrètement afin que cesse l’hégémonie empirique.
      Lien intéressant (peut-être?) https://www.facebook.com/events/1640172889568035/
      Il faudrait une pétition en ce sens, l’un soutient l’autre soutien de l’un ! (avec l’ensemble des autres et des uns !)
      Plus nous serons, plus nous ferons et plus nous vaincrons !
      (optimisme ouvre aux lendemains !)
      Merci
      et oui, ce sera soit une révolution armée soit un revirement national total pour une vraie construction démocratique….

  26. Hado dit :

    Je fais partie des non-inscrits.
    Je ne vote pas, et ne fait aucune démarche en ce sens pour une raison simple : nous ne sommes pas en démocratie.

    Je m’intéresse de très près à la politique nationale, à la géopolitique et à bien d’autres sujets, mais je refuse de voter dans un système qui n’est pas démocratique.

    Si effectivement, comme la majorité des gens le souhaitent, un vote blanc était pris en compte, et une majorité de votes blanc entraineraient une annulation des élections ou autres conséquence à réfléchir, là oui, j’irai voter, blanc, et en courant même.

    Seulement aujourd’hui, voter blanc, ne pas voter ou ne pas être inscrit revient strictement au même résultat : ça ne compte pas, point.

    Voter signifie donc pour moi aujourd’hui cautionner et légitimer un système hypocrite et manipulateur.

    Que le FN passe aux élections, et preuve sera faite que le système démocratique de la France est une imposture. J’en viens à le souhaiter. Ce pays aura enfin ce qu’il mérite : un vrai gouvernement de merde (passez moi l’expression) qui aura pour conséquence un vrai réveil des consciences collectives et la mise en place d’une véritable révolution. Reste à voir la forme qu’elle prendra.

    Tant que « l’UMPS » sera au pouvoir, rien ne changera.

    • Jérémie dit :

      Avis tout à fait partagé. Cependant, à quand la reconnaissance du vote blanc s’il se cantonne avec les nuls à moins 2%. Comment différencier les abstentionnistes qui s’en fichent de ceux qui veulent que le système change ?
      Pour que le vote blanc compte blanc compte, ne faudrait-il pas se déplacer pour faire grimper ces 2% à au moins 20% voire plus.

      • Nanard chips dit :

        Effectivement ; le jour où le vote blanc sera comptabilisé je cours m’inscrire.

        Le roman « la lucidité » de Saramago parle de ça d’ailleurs, et soulève habilement que la démocratie n’est plus qu’un mythe.

  27. Ange dit :

    Les débats semblent vous intéresser et je me permet en toute humilité de vous exposer mon point de vue. La problématique de notre démocratie et de notre environnement politique est la vrai question.Des gouvernants de droite comme de gauche qui ont eu le pouvoir à tour de rôle depuis plus de quarante ans et qui n’ont cessé de nous mentir, de nous promettre, de nous influencer et de nous décevoir.Ces dernières années, car les nombreux exemples seraient trop longs à détailler: Sarkozy Président: un traité européen rejeté démocratiquement par les français. Résultat: petits arrangements entre amis…et le traité est passé.Je ne vais pas m’étendre sur les promesses non-tenues et les divers scandales. Hollande Moi Président (élu essentiellement par un rejet total de son prédécesseur Sarkozy jugé trop autoritaire et pas assez près du peuple) Première mesure nommer un Premier Ministre qui a fait l’unanimité contre lui (même dans son parti)pour son incompétence et son autisme.deuxième mesure:continuer à donner un salaire à son ex-épouse Ségolène Royal, avec nos impôts, en la nommant Ministre après avoir été Présidente de Région (je rappelle que cette dame a elle aussi été rejeté par son propre parti puisqu’aux primaires pour la présidentielle elle avait fini dernière avec un score misérable). Puis, par la force des choses,nomination de Manuel Valls qui d’une certaine manière est un imitateur de Sarkozy dans les attitudes et l’autoritarisme.Je ne m’étendrais pas non plus sur les nombreuses augmentations d’impôts et de taxes (sans doute pour montrer son affection pour le peuple!). Que reste t’il? Le front national:jamais au pouvoir mais taxé de tous les maux (par une presse dirigée et les partis politiques opposés) alors que l’on ne les a jamais mis à l’épreuve sauf actuellement dans deux municipalités où les gens semblent très satisfait.Ah mais ils n’ont pas de programme! Ah bon, mais les autres ont un programme de mensonges qu’ils perpétuent d’élections en élections.Ils prônent la préférence nationale pour le travail,les allocations…C’est ce qui est déjà en application dans de nombreux pays démocratiques (Etats-Unis, Canada, Australie et la liste est longue…)Alors vous l’avez compris, comme des millions de français (de tout statut social)je vais voter front national non pas par racisme ou autre raison bidon mais simplement pour voir ce qu’ils sont capable de faire et pour pouvoir après les critiquer légitimement s’ils ne sont pas à la hauteur. Nous avons la chance de pouvoir voter et surtout réfléchir et décider par nous même. Constater ce qu’il se passe réellement dans la vrai vie (notre vie) oui l’union fait la force et je crois que quelles que soient nos idées nous voulons tous la m^me chose. Vivre en paix dans un pays dont les dirigeants ne pensent pas seulement à vivre sur nos impôts et sur leurs privilèges mais nous respecter et faire en sorte que notre société soit harmonieuse et apaisée.

    • Carpen dit :

      Ange ou Démon Le FN je le pratique à Hénin-Beaumont il ne font pas ce qu’ils disent par exemple après avoir ans cesse critiqué un maire escroc qui avait doublé la fiscalité (+ 3 000 000 € de recettes de taxe foncière bâtie pour boucher un trou de 12 M€) et avoir été élus notamment sur cette base, le FN gère la ville en utilisant cet argent illégitime sans engagement de réduire la fiscalité pour le rendre aux contribuables (cette taxe à 46% pour 24% dans les villes comparables touche indistinctement, les bailleurs sociaux qui répercutent dans les loyers, les petites gens propriétaires et les couches moyennes propriétaires). Bref une escroquerie sur mesure. Et puis est ce vraiment un hasard qu’il ressorte d’une études des sympathisants et électeurs des différents partis que le FN se distingue par 87% qui manifestent des références racistes. C’est surement pour nous préparer une société harmonieuse et apaisée. Mes grands parents et mes parents ont déjà donné et je n’ai aucune envie de vivre la même expérience, ni le voir subir à mes enfants. Quand aux privilèges de la Famille Le Pen ils cumulent, Région, maire, député européen, et se répartissent les postes en familles. Exemplaire non ?

  28. Dude dit :

    Ca change rien combien ont voté, le peu qui voteront décideront du sort des autres…

    • Hado dit :

      Merci de la remarque, mais c’est bien là le problème et l’objet principal du débat ici.

      Tant que le fait de ne pas voter (ou de voter blanc/nul ce que vous voulez) n’aura aucune conséquence, la « démocratie » n’en est pas une.

      C’est mon avis.

  29. Yo dit :

    Juste une question ? Et si on commençait par rembourser l’ensemble de la dette française et du trou de la sécu en filant une amende aux non votants, inscrits ou pas…

    Le raisonnement de la Belgique n’est pas déconnant… et c’est nous le pays des droits de l’Homme, que reste-il à cet Homme à qui ont a donné le droit et le devoir de voter.

    J’ai dû mal à voir ce qu’il y a de si difficile à bouger son derrière (et je suis poli) pour aller déposer une enveloppe dans une petite boîte, d’autant que là le vote blanc ou nul apparaîtrait bien en gros les des résultats…

    • Yo dit :

      LORS des résultats (Désolé ^^ téléphone capricieux)

    • JF Duhamel dit :

      Vous avez bien raison. Hors de toute idée politique, les abstentionnistes n’expriment rien et ne devraient pas avoir le droit de manifester s’ils ne sont pas satisfaits. Seul le suffrage exprimé donne le droit de parole.
      Au Pérou, si vous ne votez pas (sauf excuse valable), vous devez payer une amende, suite à quoi on colle un hologramme sur votre carte d’identité. Tant que vous n’avez pas cet hologramme apposé sur votre DNI, vous êtes considéré comme un citoyen « civilement mort », CAD qu vous n’avez plus la possibilité d’effectuer de transactions bancaires, judiciaires, ni même de signer e documents relatifs à la gestion de quoi que ce soit. C’est ce qui est arrivé à mon employeur il y a un an, et qui a retardé la prorogation annuelle de ma résidence dans ce pays, car sa signature avait perdu sa valeur en tant que chef d’entreprise.

  30. 9 décembre 2015 sur APB
    Je suggère de faire un pas de côté. Aucun des partis à la mode parisienne avec leurs sempiternelles stratégies et bagarres fratricides ne va résister à une vague de fond en train de gonfler en Europe. La régionalisation est en marche de manière irrépressible et tout le monde sent bien que les vieux partis sont condamnés. Une révolution est programmée en France avec cette idée qui couve d’une sixième république. En Bretagne, nous pouvons profiter de ce mouvement pour nous préparer à récupérer notre héritage géographique, historique et culturel, mettre en place les conditions d’une prise en charge de notre destin en ressuscitant notre parlement. Le mouvement « Construisons la Bretagne » réalise un travail remarquable qui nous propose 20 dossiers très intéressants dont nous pourrons discuter les termes au sein du parlement et ensuite travailler à la réalisation de ses préconisations. Au plan français et européen le fédéralisme va s’imposer. L’Europe économique va céder sous la pression des peuples qui en ont assez d’être soumis à des directives imposées et qui vont de plus en plus se révolter contre la malédiction de la soumission. Il va falloir savoir y faire si nous voulons que l’esprit de fraternité gagne du terrain en re-inventant un « vivre « ensemble » tel la démocratie de proximité. Si en Bretagne on peut faire la démonstration que les idées de gauche de droite du centre et d’ailleurs peuvent s’affronter sans anathème et de manière courtoise au sein d’un parlement bien représentatif de la société bretonne alors nous avons une chance de faire prospérer notre héritage et de nous inscrire dans l’évolution qui se dessine. Et ce n’est pas parce que nos intérêts particuliers sont tricotés avec nos convictions philosophiques politiques et/ou religieuses qu’ils nous coupent de notre condition humaine engagée dans le triomphe de la vie en toute fraternité. La vie et l’histoire nous en montrent l’évidence, d’une part avec l’échec chaque fois qu’une guerre nous fait nous détruire les uns les autres et d’autre part nous permet une belle envolée chaque fois qu’on peut laisser s’exprimer la solidarité, la créativité et la défense de l’intérêt supérieur des populations. Cette perspective est capable de mobiliser nos jeunes en attente d’un combat à mener pour la fraternité , un idéal comme celui-là est à portée de l’effort à faire pour réinventer la politique. Je propose de ressusciter notre Parlement, d’y accueillir une véritable représentation de la société bretonne et d’y réapprendre comment on pourra s’y affronter sans s’entre déchirer comme le font les partis parisianisés qui nous exaspèrent de plus en plus. Et comme les Bretons ne sont pas plus raisonnables que les autres, il faudra se montrer malins pour endiguer et canaliser les antagonismes. Quand aux anathèmes actuels entre les uns et les autres de gauche de droite et d’ailleurs , ils sont parfaitement contre productifs. Ils ont empêché que le « Oui la Bretagne l’emporte. Travaillons ENSEMBLE pour la réunification de notre pays, pour ressusciter notre parlement et pour élaborer ensemble la représentation de tous, et pour choisir des règles qui organiseront les conditions des affrontements et des détestations. Et que l’avenir soit ouvert et respirable, au moins, et plus si réussite …

  31. rey dit :

    Français de l’ étranger, je suis( presque) sûr que les français de l’ étranger ne votent pas aux régionales. D’ après vos chiffres, le total des français majeurs de l’ étranger serait de 2.719.500 (77,7 % de 3.500.000), à soustraire donc du total de 50.991.783 de français majeurs. Le total des non inscrits de France devient alors 2.973.642 :la totalité des 2.719.500 fr.. de l’ étr.. doit en effet être soustraite du total des non inscrits puisque, semble-t-il, vous obteniez ce total de n.i. en soustrayant 45.298.641 (total « votes parti » + abstentions + blancs & nuls) de 50.991.783 (total français majeurs, y compris les expatriés). Si je ne me suis pas trompé, la proportion de « non inscrits de France » chute fort ( 6,16 % des « majeurs de France » : 2.973.642/ 48.272.283) tandis que chacune des 11 autres rubriques augmente un peu (à peu près 4,55 % de son total précédent).

    « Français majeurs de France »:

    .Abstentions 22.689.039
    .Blancs et nuls 901.571
    .Non inscrits 2.973.642
    .FN 6.018.672
    .PS & co 5.086.020
    .LR & co 5.914.687
    .EELV 1.440.226
    .PCF 337.390
    .FG 541.409
    .DLF 827.262
    .Autres 1.313.436
    .UPR 228.929

    .Sous-total 48.272.283

    . »Français majeurs de l’ étranger » :
    2.719.500

    .Total  » Français majeurs »
    50.991.783

    • JF Duhamel dit :

      Exact, les Français de l’étranger ne votent pas aux élections dites locales (Municipales, cantonales et régionales) à moins d’être enregistrés sur la liste électorale d’une commune de France. Je suis inscrit sur la liste électorale de l’ambassade à Lima, et ne vote que pour les législatives et présidentielles. Je ne suis pas inscrit en France.
      En effet, aller voter physiquement en France me coûterait environ 1800 Euros, me faire représenter par procuration me garantit pas que mon opinion à moi soit exprimée, Quant à voter par correspondance, la poste fonctionne trop mal là où je suis. (21 jours de délais, l’utilisation de la valise diplomatique n’est plus autorisée).

    • JF Duhamel dit :

      En ce qui concerne les élections où nous participons, il ne faut pas oublier les européennes.
      Pour évaluer en statistiques les voix des Français de l’étranger non inscrits en France, je crois que le plus approché serait de considérer les législatives et présidentielles antérieures auprès du ministère des affaires étrangères, en tenant compte d’un sursaut comparable à celui des statistiques de métropole du aux attentats terroristes. Je crois que vous seriez assez proche de la réalité en ce qui concerne les statistiques d’opinions

  32. Jean luc dit :

    Bonjour
    cet article met en évidence, s’il en était besoin, le rejet de notre système politique. Le vote blanc étant comptabilisé, ne serait-il pas plus efficace que l’abstention? Il est facile de parler de manque d’engagement pour l’abstention, mais l’argument ne tient plus lorsqu’une personne se déplace pour accomplir son devoir et rejette en bloc tous les prétendants. S’abstenir, c’est renoncer à ses droits et bafouer la démocratie, ce qui donne toute légitimité aux minorités qui choisissent à notre place. Le jour où le vote blanc sera majoritaire dans les urnes, le discours actuel qui est possible vis à vis de l’abstention deviendra intenable.

  33. Benco dit :

    Le problème de cette analyse, c’est que les non inscrit représentent un nombre difficile à mesurer. Et quand bien même la participation aurait été plus élevé voir de 100%, rien ne dit qu’une partie de ces nouveaux électeurs ne voterait pas FN. En fait, on ne saitrouve pas pour qui voteraient ces électeurs manquant. Donc on ne peut rien démontrer sur ce type de raisonnement.

  34. sensaction dit :

    Les médias et dont celui-ci, m’innondent de répartition géographique, de répartition en diplôme, de répartition religieuse et aussi de comparaison avec les séries de téléréalité.
    Maintenant dites-le vous tous, ceux qui se font élire par défaut, pardon selon notre démocratie, vous dénigrez et surtout agissez anti-démocratiquement depuis de nombreuses années, comme dénigrez ceux qui vous élisent.
    Et même si cela ne change rien à votre hégémonie bien vérouillée depuis de nombreuses décennies, vos impôts intempestifs, vos incapacités budgétaires à faire des économies, vos rémunérations et retraites inavouables qui ne connaissent aucune valeur ajoutée, vos compromissions avec vos pairs syndicaux, industriels et surtout internationnaux du moment, NOUS LAISSENT SANS VOIX.
    Oui, vous dénigrez la population française, mesdames et messieurs les élus directs et indirects, les médias, les syndicats oups « partenaires sociaux », financiers qui soutiennent de prés ou de loin chacun des 4 autres.
    N’oubliez pas que chaque français AUSSI vous rémunère. Car avant de chercher, auprès des financiers de tout poil qui tuent vos adminisitrés pour quelque rémunération, auprès des organisations syndicales salariales qui se font des couilles en or sous couvert d’une gestion de la maladie, de la retraite, du logement, de la formation, pour quelque paix sociale, auprès des entreprises du cac 40 qui détruisent la planète, comme ne vous rétrocèdent même pas d’impôts………
    Et si vous aviez enfin vision pour la France, l’Europe, le monde, nous pourrions enfin voter avec enthousiasme…POUR.

    • Baptiste Mannaia dit :

      J’ai l’impression que vous nous amalgamez avec la presse subventionnée. Sachez que nous ne touchons ni subvention ni financement de quelque entreprise ou fondation. Nous sommes totalement indépendants. Il semble que vous ne connaissez pas notre site, je vous invite à y faire un tour. Bonne visite !

  35. Mat dit :

    La presse ne l’a absolument pas caché ce graphique…
    C’est drole de lire ca sur un site qui veut justement reprocher ce genre de comportement…
    Affligeant

    • Baptiste Mannaia dit :

      Cher Mat,

      Pourriez-vous me donner un lien ou me montrer une copie d’écran d’un média de grande diffusion affichant ce graphique ?
      D’avance merci

  36. david fortin dit :

    il y avait lors de ce 1er tour des listes de rassemblements citoyens, solidaires et écologistes qui proposaient une belle alternative à mes yeux et regrette que les gens continuent de s’abstenir alors qu’une vraie alternative leur est proposée. que proposez-vous concrètement pour sortir de cette crise politique?

  37. rey dit :

    Je vous ai envoyé hier les rectifications à apporter à votre tableau s’ il est exact que les français de l’ étranger ne votent pas aux régionales : il y a une erreur dans mon texte. Après soustraction du total des « français majeurs de l’ étranger » de l’ ensemble « non inscrits », les 11 rubriques autres que « non inscrits » voient leur total augmenter de 5,6.. % et non de +/- 4,55 % (exemple : le FN passe ainsi de 11,80.. à + de 12,46 % du total des « français majeurs de France », confirmant sa position de 2ème parti de France).

    Cordialement,

    PS : pourquoi la question de contrôle est-elle rédigée en anglais ?

  38. Vincent dit :

    Chers amis, le véritable résultat des élection, au sens de ce qui fabriquera la réalité de demain, ce sont les chiffres du ministère de l’intérieur, qui ne décompte ni les non inscrits, ni les abstentions, ni les blancs, ni les nuls.

    Nous pouvons nous en offusquer, mais ce sont bien ces chiffres contestables qui mettront au pouvoir demain des politiques contestés.

    Ce que met en lumière votre décompte, c’est que la démocratie est en danger lorsque ses dirigeants peuvent être élus par une minorité, et que nous devons travailler collectivement à ce qu’il y ait plus de « volontaires » dans ce pays.

    Merci pour votre travail.

  39. Alain dit :

    Il est ridicule de croire que l’ensemble de ces citoyens sont dégoutés de la politique, beaucoup ne veulent simplement pas se donner la peine d’aller voter parce que cela représente un effort ! Prenez la Belgique où il ne faut pas s’inscrire sur des listes électorales tout simplement parce que le fichier de la population permet d’envoyer les convocations à tous les électeurs (la France est décidément bien en retard malgré ses cris de victoire de modernisme) et où le vote est obligatoire (il est considéré que le citoyen a le devoir de désigner ses représentants et de ne pas laisser cette tâche à ses voisins), les votes blancs – ceux qui représentent vraiment les citoyens dégoûtés – sont de l’ordre de 5-6%; aucune raison qu’il y en ait significativement plus en France

  40. jean guiraud dit :

    Tout à fait d’accord avec le précédent mail que je reproduis ci-dessous. C’est malhonnête et biaisé d’opposer les votants aux abstentionistes car ceux-ci sont un groupe non homogène dans lequel il n’est pas possible de distinguer ceux qui s’abstiennent pas inconscience, par facilité, etc… et ceux qui veulent manifester leur opposition. Ci-dessous, rappel du mail précédent:
    « Il est ridicule de croire que l’ensemble de ces citoyens sont dégoutés de la politique, beaucoup ne veulent simplement pas se donner la peine d’aller voter parce que cela représente un effort ! Prenez la Belgique où il ne faut pas s’inscrire sur des listes électorales tout simplement parce que le fichier de la population permet d’envoyer les convocations à tous les électeurs (la France est décidément bien en retard malgré ses cris de victoire de modernisme) et où le vote est obligatoire (il est considéré que le citoyen a le devoir de désigner ses représentants et de ne pas laisser cette tâche à ses voisins), les votes blancs – ceux qui représentent vraiment les citoyens dégoûtés – sont de l’ordre de 5-6%; aucune raison qu’il y en ait significativement plus en France »

    • Baptiste Mannaia dit :

      Voter ne représente pas un effort sur-humain. Si les gens croyaient un minimum en ce système représentatif, ils feraient cet effort. S’ils ne daignent même pas prendre quelques minutes de leur dimanche pour se rendre aux urnes c’est qu’ils ne croient pas que leur vote pourra changer quoi que ce soit. L’abstention massive traduit clairement un désaveux de notre système politique.

  41. Gillot dit :

    J’ai décidé de ne plus voter, refusant de participer a une masquarade inutile dont le but est : soit voter pour une crapule ou une autre, soit laisser les autres choisir a sa place. La démocratie ce n’est pas de faire des élections de temps a autre, et laisser en place une oligarchie faite des plus malhonnêtes et riches citoyens. Le jour ou on pourra aller voter pour ou contre une loi, je voterais. Jusque la je considère que nous sommes dans une république bananière ou les plus haut placé s’engraissent sur le dos des petits citoyens que nous sommes. A bon entendeur.

  42. phi dit :

    Voter devrait être une démarche relevant de la démocratie, mais ou est la démocratie lorsque la caste au pouvoir s’assoit sur les résultats du référendum européen?
    Ou est la démocratie lorsque un mouvement totalisant
    6 820 000 électeurs assimilés à des crétins racistes par l’intégralité d’un corps médiatique soumis au pouvoir n’est représenté à l’assemblée nationale que par deux députés sur 577 ?
    Ou est la démocratie lorsque des gouvernements de « gauche » élu par des électeurs de gauche sur un programme de gauche font une politique de droite ?
    Ou en est la démocratie lorsque des communistes vont voter pour Christian Estrosi ou Xavier Bertrand ?
    La désaffection des urnes est elle si étonnante ?

  43. Taux dit :

    Vote blanc, nul et abstention, sont les grands vainqueurs des élections régionales.

Laissez un commentaire

Why ask?