« Jeu de société », percutante métaphore de notre aliénation économique

jeu de société

Les Parasites dans Jeu de Société

Les Parasites vous présentent Jeu de Société, un court-métrage pourvoyant une métaphore ingénieuse des rapports de prédation conditionnant notre aliénation économique.

Nicolas va rencontrer la famille de sa fiancée Victoire. Pour leur plaire, il va devoir jouer à un jeu de société qui dure depuis des générations…

Emprunts, taux d’intérêts, exclusion sociale, règles arbitraires et révoltantes, destruction des réflexes de solidarité, illusions du système représentatif, écrasement dans l’œuf de toutes les alternatives, chantage, cooptation, corruption, fabrique du consentement, fausse légèreté d’un système qui se présente comme un jeu tout en se jouant de nous, autant de modalités dont nous sommes au quotidien les acteurs et les sujets et qui se trouvent, dans ce jeu de massacre familial,  magnifiquement mises en dialogues et en images.

Le film ne se contente pas d’évoquer les conditions de notre aliénation au jeu mortel duquel nous ne semblons pouvoir sortir. Il présente aussi la redécouverte de jeux anciens et cachés comme une lueur d’espoir.

On ne s’étonnera pas d’apprendre la collaboration entre Les Parasites et l’excellent média alternatif ThinkerView.

Galil Agar

 Présentation de ThinkerView par Les Parasites :

 

(2103)

A propos de l'auteur :

Bonjour, je m'intéresse à la philosophie, à la religion, à la littérature et à l'économie. Mes recherches et mes articles au sein du Cercle sont souvent orientés vers les sentiers jalonnant dans un même mouvement ces différents domaines par le truchement de l'Histoire. Je lutte à ma manière contre ce que Jean-Claude Michéa appelle "l'enseignement de l'ignorance". Je considère que chaque prise de conscience poussant un esprit à s'émanciper du flux continu de l'immédiateté et de la banalité pour s'interroger sincèrement sur ses déterminations historiques, psychologiques et spirituelles est un pas de plus vers la victoire. Je pense que le journalisme citoyen peut être un instrument d'envergure dans ce combat, à condition de redonner au terme de "journalisme" la dignité qu'en exigeait l'écrivain George Orwell: "Le journalisme, c'est publier quelque chose que quelqu'un ne voudrait pas voir publié. Tout le reste relève des relations publiques".

a écrit 69 articles sur ce site.


2 commentaires

  1. keg dit :

    les politicards sont-ils intégrés à ce jeu sociétal. Pourtant ils comptent pour beaucoup dans la vie parasitaire, au crochet des citoyens, exclusivement (mieux ils arrivent à cumuler….). On les qualifie de « julot-casse-croute » au services de leurs proxénètes, leurs parties…..

    http://wp.me/p4Im0Q-1iX

Laissez un commentaire

Why ask?