Slim Rehouma, vétéran de la guerre d’Afghanistan, assigné à résidence : sa compagne veille debout et témoigne

Si vous suivez les publications du Cercle des Volontaires, vous connaissez peut-être déjà le combat de Slim Rehouma, vétéran de la guerre d’Afghanistan.  Le combat de Bruno Boulefkhad contre la Société Générale l’a touché, et Slim est sorti du silence imposé par son métier : il est Caporal-Chef dans l’Armée française, ce qui l’astreint au « devoir de réserve ». Malgré cela, il a apporté son soutien à l’homme qui campe devant la Société Générale depuis plus d’un an.

Mais ce qui a vraiment irrité les supérieurs de Slim Réhouma, c’est l’interview qu’il a accordée à Info-Libre, dans laquelle il dénonce l’engagement de la France en Afghanistan et au cours duquel il fustige la corruption des élites politiques. La hiérarchie se devait de le sanctionner ; mais pas trop, craignant sans doute d’en faire un martyr.

C’était sans compter sur la détermination d’Amélie Carlier, la compagne de Slim, qui a pris l’initiative de venir le soutenir devant l’hopital militaire de Clamart. De nombreux citoyens ont alors décidé de mettre eux aussi la pression sur les responsables de cette sanction. Voici donc le témoignage d’Amélie Carlier :

(204)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 842 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?